Partagez | 
 

 Esprit es-tu là ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Esprit es-tu là ? [Terminé] Mer 3 Jan - 21:37

Que ferait donc une Nep au pied des montagnes de Skönhet ? Rien de très innocent, en vérité. Et c'est exactement ce que tu fais ici. Rien d'innocent. Tu as rejoint le noyau de ta tribu pour te rendre à Skönhet avec quelques Neps dans l'intention de vendre tes potions au Marché Noir, situé au cœur même de la ville, à l'insu de tous. Tu éprouves une certaine forme d'excitation à chaque fois en sachant que ce marché clandestin risque de se faire découvrir. Pourtant il y a aussi une certaine forme d'arrogance. Tu as confiance dans la ruse et les compétences de dissimulation de ta tribu. Ce n'est pas la première fois que tu vends tes potions au marché, mais c'est bien la première fois que tu t'aventures aussi loin pour le faire depuis que tu as reçu ton nouveau nom. Cela fait que six mois mais tu as appris à vraiment aimer la liberté dont tu peux jouir. Même si elle est très fragile et facilement menacée par des ennemis extérieurs. La vie d'un Nep est perpétuellement en danger. Et c'est le braver ainsi qui te procures autant d'excitation. Sûrement parce que tu as tendance à prendre la vie pour un jeu. Mais la mort ne t'effraie pas. La vie, la mort. Tu as grandi avec cette idée que l'un ne va pas sans l'autre. Certains vestiges de ta tribu natale ne peuvent s'effacer aussi facilement.

Tu as bien vendu tes potions et c'est avec une grande satisfaction que tu as quitté prématurément l'ambiance endiablée de la ville pour t'y éloigner dans l'optique de regagner ton campement. Tu n'as plus rien à vendre et même si tu adores ça, il est inutile de jouer plus longuement avec le feu. Et c'est ainsi que tu vas, par cette journée ensoleillée, à travers les sentiers dissimulés rocheux, zigzaguant entre les quelques arbres, goûtant à cette liberté si bienfaitrice. Il fait tout de même bon même si un vent frais ne te permet pas d'aller bras nus à travers la nature. Le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles dans les arbres accompagnent ton pas guilleret et tu fredonnes même doucement un chant de ta tribu natale, tout de même plus harmonieux et gai que ce que peuvent chanter les Neps. Pourtant, un autre murmure se joint bien vite à ceux environnant et tu cesses ta chanson en même temps que ta progression, l'oreille aux aguets, les yeux grands ouverts. Tu as appris à être prudente. Le murmure semble venir de ta droite et, ta curiosité l'emportant sur le reste, tu n'hésites pas à t'en approcher doucement. Le murmure devient plus précis, se transformant en une voix douce, enfantine. Tu n'es cependant pas assez proche pour saisir les propos qui en émane mais la tonalité de la voix ne te permet pas de doute. Il s'agit sûrement d'un enfant. Le cœur plus allégé, tu pousses ta curiosité plus loin jusqu'à apercevoir une silhouette enfantine, seule, semblant perdue dans la montagne. C'est de ce petit garçon que la voix provient. Il est d'ailleurs plongé en grande conversation avec personne et tu ne peux t'empêcher de sourire, au souvenir de ton frère qui prend plaisir à parler aux arbres et aux plantes. Tu te glisses silencieusement entre deux arbres et t'assoit sur un rocher. L'enfant t'offre une bonne opportunité pour te poser un peu. Ton sac est lourd de bocaux et certains matériaux nécessaires pour la fabrication des potions et ton épaule endoloris ne dit pas non à quelques minutes de répits. Pourquoi ne pas partager ce moment en liant connaissance ? Tu as toujours aimé les enfants.

-Toi aussi tu penses qu'ils te parlent ? demandes-tu avec une curiosité sincère, un sourire gracieux flottant sur ton visage.

Tu ne sais pas à qui il parle. Maël a toujours semblé penser que la nature lui répondait. Ça t'a toujours amusé et tu as même été un brin jalouse de la complicité qu'il partageait avec elle. Cet enfant te soulage en quelque sorte, mettant en avant que ton frère n'est pas l'unique personne à discuter tout seul. D'ailleurs, ne le fais-tu pas toi-même chaque fois que confectionnes tes poisons ?

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Ven 5 Jan - 22:01



 

Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpalePas sûr de savoir ce qu’il faisait là.
Sûrement voulait-il faire passer un secret, quelque part, exclamer la vérité, l’éclater au grand jour. Raphaël n’était plus bien sûr si c’était ça, ou si c’était trouver des branches pour sa future invention. Il n’arrivait pas à en être bien sûr parce que vrombissait en lui le constant roucoulement des voix.
De sûr, il avait semé la personne qui se chargeait de lui, qui faisait en sorte que l’enfant soit stabilisé.
De sûr, il avait des branches dans la main et les voix lui disaient quelque chose d’important.
Sauf que comme il avait l’impression de ne pas réussir à penser pour discuter, il préféra parler à voix haute.
Ça pouvait l’aider. Parfois ça l’aidait. Penser à voix haute, entendre sa voix, et se concentrer là-dessus. Il ne lâcha pas ses branches et Raphaël s’exprima.

- Je sais que « courant » ça peut être plusieurs choses. Avec le contexte… Non je ne…. Celui de droite est vieux ? Et… Je….

En fait, même comme ça il avait du mal à en placer une.
Mais les voix se calmèrent, quand une autre voix, bien réelle – bien que les voix de sa tête l’étaient aussi – l’interpella.
La voix l’interrogeait. Elle appartenait à une femme. Une femme qu’il ne connaissait pas aussi Raphaël l’observa-t-il.
Il ne comprit pas qu’elle lui demandait s’il parlait aux arbres, mais il s’étonna du « toi aussi ». Elle aussi, elle entendait des voix ?
L’enfant, curieux, fit alors :

- Ils me parlent. Je « ne pense pas » qu’ils me parlent. Ils le font. Ils sont bavards.

Il s’arrêta un instant, réfléchissant, comme il pouvait :

- Comment tu sais ? Toi aussi ? C’est pour ça le « toi aussi » ?

Il ne s’approcha pas, mais l’observais.

- Ils te parlent ? Tu les entends ? J’essaie de les comprendre. Mais c’est toujours difficile. Ils ont dit que l’arbre là est vieux. C’est tout ce que je crois avoir compris. Ils aiment donner l’âge.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Lun 8 Jan - 21:20

La réponse te surprend totalement. Si tu en crois ses dires, lui, en tout cas, ne « parle » pas des arbres. Ni ne leur parle. Si ce n'est pas ça, alors qu'est-ce que c'est ? La curiosité te prend de plus belle, teintée d'une légère excitation malicieuse. Une énigme. Tu adores les énigmes. Une chose est sûre. Il parlait à quelqu'un. Le petit avait vraiment l'air plongé en grande conversation avec quelqu'un. Ou quelque chose. Soit il est fou, soit il entend des voix. Les deux d'ailleurs ne sont pas en totale opposition et ne t'inspirent rien d'autres qu'une grande fascination. En clair, rien qui ne t'effraie plus que de mesures. Tu le regardes les yeux brillants de malice, un sourire léger sur tes lèvres, tandis qu'il te fixe avec ce sérieux si caractéristique des enfants qui mûrissent trop vite. Car tu sens en lui qu'il est un grand enfant, loin de ce que tu as pu être. Tu en es désolée. Le propre de l'enfance c'est son insouciance. Les enfants qui grandissent trop vite, c'est un peu triste. Ceux qui veulent à tout prix devenir adulte alors que toi tu chéris ce qui te reste de ton âme enfantine comme un réel trésor. Après tu peux aussi le comprendre. Tu as grandi dans une tribu où la vie est aussi chérie que la mort. Vous savourez autant l'une que l'autre, ne craignez pas la fin de votre existence et profitez de chaque jour comme si c'était le dernier. Un tempérament qui ne t'a jamais quitté, même après ta renaissance. Tu t'accroupis, improvisant une souche morte comme siège, et place tes coudes sur tes genoux, ton visage dans les mains, te mettant ainsi un peu plus à sa hauteur.

-Moi je n'ai pas la chance de les entendre, expliques-tu d'une voix enjouée. Je pensais que tu parlais aux arbres. Mon frère, il parle beaucoup aux arbres et à la nature.

Tu n'ajoutes pas que tu parles à tes poisons. C'est un détail fort peu intéressant pour un enfant. Pas forcément le fait que tu leur parles, mais plus le fait que tu fabriques de la mort en bouteille. Déjà que les adultes des autres tribus ne comprennent pas cette pratique originale. Mais tu pourrais être surprise. Après tout, les enfants ont un esprit beaucoup plus ouverts que celui des adultes.

-Vraiment ? Et à ton avis, « ils » me donnent quel âge ? ajoutes-tu, les yeux brillants d'excitation.

Tu ne sais toujours pas ce que représente ces « ils » mais ce n'est pas si important que ça. Peut-être aussi, appréhendes-tu un peu de connaître la réponse à cette question. En tout cas, si l'enfant dit les entendre et leur parler, c'est que les choses sont ainsi. Et s'ils les entends, quoique c'est, il doit aussi y avoir une bonne raison à cela. Tu n'es pas du genre à juger les autres et ton tempérament très tolérant te fait souvent accepter des situations que beaucoup jugent compliqués. Ou de trouver des excuses à des comportements que d'autres vont qualifiés d'injustifiés ou de déplacer. Parfois-même d'impardonnable.
Ton regard quitte un instant le visage de l'enfant pour regarder un peu autour de vous, jusqu'à voir un arbre assez impressionnant, au tronc plus large que ce qui se fait habituellement de le coin. Tu supposes que « ils » doivent parler de cet arbre là.

-Et l'arbre à quel âge du coup ?

Tu as entendu dire que les arbres vivent très vieux. Si c'est le cas, ils ont dû voir passer des époques et leur savoir doit surpasser de loin celui des Lupsiens ou des Duniens. Si vraiment ton frère les entend parler, il doit être très cultivé sur Nòtt. Quant à l'enfant, elle ne doute déjà pas de son intelligence et de sa vivacité d'esprit. Elles se lisent dans son regard.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Jeu 11 Jan - 10:50



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleLe regard de Raphaël se mut en quelque chose de plus brillant, alors que la curiosité le titillait déjà. A cet instant, et alors que la dame lui parla « de ne pas avoir la chance d’entendre », l’intérêt dans ses yeux ne cessa de grandir.
Rare étaient les gens qui ne voyaient pas les voix qu’entendaient Raphaël comme des mauvaises choses, ou comme un signe de folie. Du moins, chez les Luspiens c’était comme ça.

Il la laisse parler de son frère, et si les voix lui chuchotent encore tant de chose, il arrive encore à entendre la dame plus que les frottements éternels des sons produits dans sa tête.
Raphaël entend la dame demander l’âge aux voix. Mais les voix ne donnent pas des informations comme ça. Les voix sont spéciales, libres, et du genre à raconter tout, mais jamais forcément ce qu’il faut.
Sauf si c’est important. Sauf si c’est à retenir. Sauf si Raphaël doit le dire.

Alors, il se contenta de regarder la dame, prenant un air désolé. Le pré-adolescent ne pouvait pas répondre, et il n’aimait pas mentir. Encore moins quand il s’agissait de prétendre ce qu’il entendait.

- Je ne sais pas, ils ne le disent pas.

Mais les esprits disaient beaucoup d’autres choses. Des murmures aux sens divers, et qui à force se répétaient.
Seulement, il fallait que l’enfant comprenne, et le fait était que ce n’était pas si facile quand tout restait vague et flou niveau mots, niveau images.

- Je ne sais pas quel âge à l’arbre. Mais ça dit que c’est vieux. Vieux qui a vu l’apparition de ceux autour. Ils ne sont jamais précis.

Puis, il se lança enfin pour dire :

- …Sur toi, ils disent juste « elle est éloignée de chez elle », je crois.

Mais ça ne voulait pas dire grand-chose. Ou trop de choses.

- Je le suis aussi, éloigné de chez moi, un peu répondit-il d’ailleurs avec un sourire, montrant qu’il était plus innocent qu’il ne pouvait l’être.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Dim 14 Jan - 11:57

-Fascinant, laisses-tu échapper, les yeux encore plus brillants.

Oui, toute cette histoire est véritablement fascinante. L'enfant qui entend des voix que nul autre ne peut entendre. Des voix qui lui révèlent des informations sur ce qui est, homme ou femme, plante ou animal. Un étrange don que le sien. Fort utile. Tu ne comprends pas tout mais tu sais que si la nature l'a doté d'un tel don, alors c'est qu'il est destiné à de grandes choses. Tu te doutes qu'il ne les entend pas par hasard. Fait encore plus curieux. C'est un Luspien. Or ce n'est pas la tribu la plus pieuse qui soit. Ils sont même plus tournés vers leur science et leur mécanique que vers les dieux et les esprits. Tu ne vas pas les critiquer. Toi-même tu entretiens une relation très compliquée avec eux. Si tu as pu leur transmettre tes prières et les respecter dans le temps, tu sais aussi qu'ils se sont détournés de toi et qu'ils ont participé, dans un certain sens, à cette trahison envers toi. Tu ne renies pas tes propres responsabilités, loin de là, mais tu sais aussi qu'ils ne sont pas totalement étrangers à cette histoire. Ils n'ont rien fait. Ils sont aussi coupables, dans un certain sens. Mais tu ne vas pas non plus totalement les renier ou les haïr. Beaucoup de Neps les détestent. Toi, tu ressens tout de même quelques culpabilités et réticences à agir contre eux. Tu ne peux pas tolérer tout ce que les Neps les plus radicaux peuvent faire.

-"Chez nous" c'est très vague tu sais. Et peut-être pas forcément ce que tu crois que c'est, réponds-tu avec un petit sourire léger. Il y en a, d'ailleurs, qui ne trouve jamais leur "chez eux". Ou d'autres qui changent de "chez eux".

Comme toi. Tu étais heureuse et insouciante. Tu as passé de longues années sans "chez toi". Puis tu as trouvé les Neps et commences à te considérer comme "chez toi" parmi eux.

-C'est un don précieux que tu as là, poursuis-tu avec un hochement de tête.  Tu dois être vraiment quelqu'un de spécial pour qu'elles t'aient choisi.

Tu es plutôt heureuse d'avoir croisé sa route. Ce garçon est l'un de ces événements curieux mais symbolique que peut t'offrir la vie. Tu songes aussi qu'il pourrait peut-être t'aider, à l'avenir. T'aider à retrouver celui qui t'a piégé. Un jour, qui sait, peut-être sera-t-il également une aide précieuse sur cette route tortueuse qui est la tienne. Qui sait ?

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Dim 21 Jan - 12:13



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleC’était tellement rare qu’on décrive l’étrange capacité du garçon comme « fascinante », que sur l’instant, Raphaël se sentit juste tout content d’entendre ça, à vrai dire. Après ça, alors que les esprits semblaient murmurer sur la dame, il entendit d’autres choses, et la dite femme paru répondre énigmatiquement.
Malgré sa façon sibylline de répondre, il n’empêchait que l’adolescent avait tout de même l’impression qu’elle avait raison.

Quand la jeune femme parla de son don comme quelque chose de précieux, Raphaël essaya de garder une constance niveau concentration, et haussa les épaules :

- Je ne sais pas.

Il ne savait pas s’il était si spécial que ça. Il n’avait jamais été qu’un garçon intelligent qui, dans sa tribu, avait réussi à développer des inventions plutôt créatives. Après, à savoir s’il était spécial pour ça ou pas… Il n’en avait pas l’impression.

- Les Luspiens n’ont pas de chances. Je n’ai peut-être pas eu de chance.

Il avait souvent pensé à ça. Parce qu’avoir la tête recouverte de voix, n’était pas de tout repos, et avait tout de même brisé sa vie. Et ce, même si Raphaël s’efforçait à présent d’utiliser les paroles de ses voix pour servir à quelque chose, pour résoudre des problèmes, pour aider.

- Elles sont toujours là. Elles se taisent pas. Parfois difficile. Ma tribu aime pas. Les gens croient pas.

Et ça se voyait, vu que selon le moment, le petit brun avait plus ou moins du mal à former des phrases correctes.

- Ma tête est leur chez eux, avoua-t-il en faisant référence à ce à quoi il avait discuté juste avant.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Lun 29 Jan - 11:59

Si tu doutais de ses origines, te voilà fixée. Un Luspien. Un Luspien qui entend des voix. Fait encore plus incongru. Tu es encore plus certaine que ce n'est pas anodin. Peut-être sera-t-il celui qui ouvrira enfin les yeux à son peuple ? Ce peuple connu pour être si terre-à-terre. Tu affiches une mine sincèrement compatissante pour ce pauvre petit qui doit subir les traitements peu engageant de sa tribu.

-Je vais pas dire que je comprends, parce que c'est pas vrai, commences-tu en hochant la tête. Mais je suis sûre que tout prendra un sens, un jour. En attendant, y a des gens qui te croient. Raccroches-toi à cette pensée.

Tu souris de nouveau, d'un large sourire que tu veux un peu encourageant. Tu viens de le rencontrer, mais il te touche déjà ce gamin.

-Si elles t'ont choisi comme "chez eux" c'est qu'elles doivent bien s'y sentir et qu'elles te font confiance. C'est plutôt une bonne chose. Peut-être même une chance, même si c'est pas évident de s'en apercevoir tout de suite.

Étrangement, tu ne doutes pas tellement de ce fait. Tu as cet étrange sentiment qu'il sera amené à faire des choses importantes à l'avenir. Parce que ce n'est jamais anodin d'entendre ainsi des voix.

-Tu en as discuté avec ton Shaman ?

Parce oui, il faut bien qu'ils servent à quelque chose. Même si les mentalités très étriquées des Luspiens les font souvent douter de ce qu'ils ne peuvent voir, ils ont tout de même un Shaman. Un Shaman est un Shaman, qu'il soit Luspien ou non. N'est pas Shaman qui veut. Peut-être en a-t-il déjà discuté avec lui mais qu'il l'a envoyé balader. Tu n'espères pas. Il a l'air d'être un bon petit et même toi qui n'est pas Shaman et qui est mal perçue par les esprits, s'intéresserais de près à cette capacité incroyable.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Jeu 1 Fév - 15:51



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleLes premières phrases de la femme avait tant de sens que Raphaël fut assez heureux de les avoir entendu et écouté. Il était ravi. Parce que c'était rare d'entendre ça. Surtout dans sa tribu, où il était un enfant malade, un enfant un peu fou. Parfois il avait presque même l'impression de faire honte à ses parents. Alors qu'il y a si peu de temps, juste quelques années, il en faisait l'admiration. Lui, l'inventeur de génie, lui, celui qui savait plaire pour ce qu'il faisait.
Un Luspien en avance, qui maintenant semblait en retard et ralenti. Alors que c'était juste que des voix venaient squatter sa tête.
Mais la dame était encourageante, elle. Elle lui disait qu'il devait plutôt être fier de ce qu'il avait, que ça servirait, que si les voix étaient là c'est qu'il avait été choisi.
Raphaël espérait qu'elle avait raison au fond. Il y avait déjà pensé, mais de fait...Parfois il avait l'impression d'être juste fou, déjà à son âge.

Il lui fit un grand sourire, parce qu'il était évident que Raphaël fut heureux qu'on complimente ainsi son étrange don. Il parvint même à bien écouter. A ne pas se distraire trop.

- ...Il n'y a pas vraiment de shaman dans ma tribu...

Fit Raphaël quand il entendit le mot Shaman. Bien que de fait, un s'intéressait à lui. Mais ce n'était pas un shaman des Luspiens. Mais des Eiris.

- ..Un shaman m'a parlé. C'était un Eiris. Et une shaman Dunienne sait aussi.

Il pensait à Ràn bien sûr. Mais même Ràn ne semblait pas forcément toujours croire ce qu'il pouvait dire.

- Mais compliqué avec Luspiens.

Raté un mot, n'avait rien de surprenant, avec Raphaël et il n'y fit pas attention.

- Tu es quelle tribu ? Et merci de croire.

Ca changeait de croire qu'il était malade mental.
Alors qu'il demandait la tribu de la dame, les voix s'agitèrent encore, répétant toujours qu'elle était loin de chez elle, ce qui ne l'aidait pas vraiment à comprendre en vérité, ce que cela signifiait réellement.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Mer 7 Fév - 11:30

Tu sens que tu l'as touché, le petit. Tu en es contente. Tu aimes bien les enfants, peut-être parce qu'ils ont cette part d'insouciance que tu apprécies tant et que tu continues de cultiver chez toi. Mais le reste de ses paroles manquent de t'arracher une grimace. Tu te contiens mais les battements de ton cœur s'accélèrent douloureusement alors que l'écho de souvenirs lointain viennent un court instant voiler ton regard. Tu lui dédies un sourire un peu triste, comme si te confronter à un enfant t'empêche de fausser ainsi tes sentiments. Sûrement parce que tu ne peux te résoudre à mentir à un enfant. Surtout à un enfant qui entend des voix. Un Shaman eïris est sûrement le mieux placé pour en parler. Un Shaman luspien... compte tenu de leur mentalité très terre-à-terre, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'il sous-estime les capacités du petit.

-Je t'en prie, murmures-tu avec un sourire nostalgique.

Tu ne réponds pas immédiatement à sa question. Même si tu as eu le temps de faire le deuil de ta tribu et même si tu aimes ta nouvelle vie parmi les Neps, il est toujours compliqué d'affronter le regard des autres lorsqu'ils apprennent d'où tu viens. Un regard où se mêlent méfiance et dégoût. Un regard où tu as l'impression de n'être plus grand chose, si ce n'est un détritus. Tu as pris l'habitude de dissimuler cette peine derrière des masques d'ironie et de charme, montrant ainsi que cela ne t'atteint pas, mais au fond de toi, il y a cette pointe de tristesse qui ne peut disparaître. Pourtant, tu ne peux te résoudre à mentir à un enfant. Et surtout, mentir sur ce que tu es actuellement ne fera qu'accroître la colère des Esprits et tu ne le veux pas, malgré tes sentiments très mitigés à leur égard. Tu t'efforces de lui offrir un sourire léger.

-Je suis née parmi dans la tribu Eïr, commences-tu. Mais aujourd'hui, je fais partie de la tribu qui n'en est pas une.

Voilà, c'est dit. Tu n'as pas bougé, continue de lui offrir ton sourire le plus doux mais la vérité est dévoilée. Au fond, ça fait du bien. A voir maintenant comme le garçon va réagir. Tu espères qu'il ne va pas s'effrayer. Et qu'il ne considérera pas tes conseils comme obsolètes.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.


Dernière édition par Opale de Nep le Jeu 22 Fév - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Mar 13 Fév - 16:38



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleAlors que Raphaël essayait de dire mentalement aux voix qu’il avait besoin d’écouter la dame plus que de les écouter eux, pour une fois, la dame parla.
Elle parla, et elle expliqua au final d’où elle venait.
Eir. C’était une Eiris, et l’enfant ne voyait pas le rapport avec « elle est loin de chez elle », avant de comprendre.

Raphaël n’était pas un idiot, bien qu’il en donne parfois l’impression au vu de sa tête, de sa façon d’être, de ses manières d’être. Mais il était bien intelligent, et pour le coup, il comprenait ce que cela signifiait. Cette demoiselle qui lui faisait face, à l’air gentil, était exclu de la tribu Eir.

Et si elle l’était, alors elle était dans la tribu des reclus, les Neps. Combien de fois ses parents avaient ils prié pour que jamais leur fils ne croise un Nep ? Après tout, ils étaient bien dangereux, et Raphaël ne tenait pas à avoir des ennuis, ses parents encore moins au fond.
Les Neps étaient cette tribu étrange qui n’avait jamais été une tribu, plus une punition, un chatiment, un monstre sous le lit pour effrayer les petits, en plus des esprits méchants.

Raphaël comprit mieux les agitements des voix. Il comprit mieux leur phrase mystique aussi. Mais lui-même ne savait s’il avait peur ou pas. Elle croyait en lui, mais était-ce pour le mener en bourrique ? En ce cas, elle ne lui aurait pas dit qui elle était.
Raphaël décida, malgré les avertissements de la croire, décida de ne pas fuir, de ne pas faire l’adolescent effrayé.

- Je comprends pourquoi elles disaient que tu étais loin de chez toi. Elles parlent souvent en énigme.

Alors au final, Raphaël en avait juste conclu qu’il pouvait continuer la discussion comme de rien n’était. Même si les Neps n’avaient rien de rassurant, en vérité.

- Je ne pense pas que je dois avoir peur. Je ne pense pas que tu m’aies dit ça pour m’effrayer, je pense que tu l’as fait parce que tu es sincère.

Raphaël était fier de lui, d’avoir pu énoncer des phrases plus longues. Mais maintenant que les voix avaient eut ce qu’elles voulaient, elles se calmaient un brin. Bien qu’un autre élément attira leur attention, recommençant à le tourmenter un peu.

- Loin il y a le sauvage, lâcha-t-il sans savoir exactement ce que ça voulait dire.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Jeu 22 Fév - 16:10

Tu ne sais pas si le temps s'est arrêté ou non, pourtant les secondes qui défilent avant sa réponse te paraissent vraiment interminables. Au fond de toi, gronde cette appréhension et ce léger doute. As-tu eu raison de lui avouer la vérité ? Peut-être... dans tous les cas, c'est un enfant. Tu ne veux pas lui mentir. Et tu ne veux pas qu'il apprenne plus tard que tu n'es pas ce que tu as dit. Autant jouer franc jeu. Surtout avec un garçon qui entend des voix dans sa tête. S'il est effrayé, en tout cas, il ne le montre pas. Il doit être inconscient. Après tout, toi aussi tu as entendu les histoires que l'on raconte sur les Neps. Toi aussi, tes parents t'ont souvent prévenu que si tu n'agissais pas correctement, les Neps viendraient t'enlever. Comme presque tous les enfants de Nòtt, tu as grandi avec cette menace au-dessus de ta tête. Tu étais tellement loin de te douter que tu ferais un jour partie de leur tribu. Les paroles du garçon sont criantes de sincérité et tu reconnais son courage. Tu n'es pas sûre d'avoir agi avec autant de calme si tu avais été à sa place. Ne dit-on pas que les Neps n'ont aucun scrupule à faire tout ce qui est interdit ? Aucune peur non plus ? Parce qu'ils vivent déjà dans le pêché. Mais toi, tu es nouvelle chez les Neps et il y a certaines choses que ta morale t'empêche de faire. Sûrement parce que tu n'éprouves pas une haine viscérale envers ta tribu natale. Après tout, tous les éléments ont été contre toi. Non, tu nourris une rancœur envers la personne qui t'a piégé et tu as juré de te venger. L'enfant n'y est pour rien, lui. Tu souris toutefois, pour de vrai. Ses paroles t'amusent. Tu ne sais si c'est de l'insouciance ou de la naïveté, mais c'est tout de même adorable. Peut-être même a-t-il succombé à ton charme ? Tu glousses intérieurement à cette pensée.

-Je pense que tu devrais avoir peur, même si je suis sûre que tes voix vont te prévenir de toute menace, pouffes-tu. Mais tu n'as rien à craindre de moi. Je ne touche pas aux enfants.

Autant être honnête jusqu'au bout et si ça peut le sauver de certaines rencontres désagréables. Toi-même tu te méfies de certains Neps. Tu sais pourtant qu'ils n'attenteront jamais rien contre toi tant qu'ils seront sûrs de ta fidélité. En revanche, rien ne les empêche de faire des coups vicieux pour te décrédibiliser si jamais tu commences à te montrer trop intéressante. Par jalousie. Par rancœur. Beaucoup n'auront aucun scrupule à manipuler un enfant et tu préfères qu'il reste sur ses gardes. Tu fais tout de même confiance aux voix. Tu sais qu'elles lui montreront le droit chemin. Et le préviendront de rencontres vraiment désagréables.

-S'il est dangereux, tant mieux qu'il soit loin alors, renchéris-tu, d'un ton léger.

Tu ne sais pas ce qu'il veut dire par là, mais s'il le dit, c'est que c'est sûrement important. Enfin tout ce qui est sauvage n'est pas franchement dangereux. Si ça se trouve, c'est même un sauvage important. Mais en général, il faut se méfier des êtres sauvages. Tant mieux s'il est loin, tu ne tiens pas à mourir aujourd'hui. Non pas que la mort t'effraie, mais tu te dis que tu as tout de même encore beaucoup d'années devant toi et tu préfères connaître le fin mot de ton histoire personnelle avant que tu rejoignes la nature.

-Tu n'as pas quelque chose à faire ? Tes parents ne vont-ils pas s'inquiéter de ne pas te voir rentrer ? Tu es tout de même un peu éloigné de la ville.

Toi-même tu t'inquiètes un peu. Il va bien falloir qu'il rentre et tu sais très bien que nombreux des tiens furètent dans le coin. Tu ne tiens pas à ce qu'il fasse un véritable mauvaise rencontre.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Sam 24 Fév - 17:21



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleLes voix étaient comme un méandre grisâtre, un brouillard indéfinissable, parfois neutre, parfois trop impliqué. Alors les voir comme un fil argenté menant à la vérité aurait été une grave erreur. Raphaël le savait même s’il les écoutait. Après tout, elles n’étaient pas toujours juste… Elles étaient aussi très étranges. Et parfois douloureuses.
Alors prétendre que les voix le préviendraient si jamais la Nep s’avérait être un véritable danger, c’était surestimer leur côté vague, transparent, incolore mais pétillant de toutes les couleurs à en mélanger ses pensées.

Alors, quand Opale disait ne pas toucher aux enfants, Raphaël estimait qu’il pouvait pour le moment lui faire confiance. Au pire des cas, l’enfant courrait vite, même s’il n’avait aucune idée de s’il arriverait à semer quelqu’un d’aussi terrifiant que ce que les contes le prétendaient.

Pour le sauvage, il n’avait aucune idée de ce à quoi ça concernait. Ca montrait l’inconsistance des voix, leur façon d’être, pourtant un danger gris semblait être perçu de par et d’autres de sa tête, et si les voix se mettaient d’accord là-dessus, Raphaël ne voyait rien d’autre que quelque chose vaguement blanchâtre, et noir à la fois. Formant cette grisaille, cette image si floue.

Raphaël était encore pris par la voix, et il dû faire un effort pour se concentrer, sur la réalité du monde, ses bois verts, la chevelure marron, et le corps rose qui lui parlait.
C’est vrai que ses parents s’inquiéteraient.
Comme toujours.

- Je devrais rentrer oui. Je suis éloigné aussi.

Mais quant à savoir ce qu’il faisait là… Il lui semblait avoir parlé à ceux qui lui causaient, les lignes marrons, vertes, rouges, les troncs, les feuilles, tout s’était enchainé, et au final, il faisait quelque chose ici.
Seulement, à causer aux esprits, c’était celui de Raphaël qui était endommagé. Sa mémoire avec. Il n’était pas tout seul à habiter ce petit corps, et c’était épuisant.

Ses yeux sombres comme un tronc brûlé se murent dans une sorte de regard consterné, presque inquiet.

- Je vais rentrer, je ne sais plus pourquoi j’étais là.

C’est ce qu’il avait dit, avant que le sauvage se manifeste. Ce sauvage lointain, qu’il avait décrit parce que les voix insistaient là-dessus. Parce qu’elles disaient qu’il se rapprochait.
Il y avait toujours un sens dans leurs paroles.
C’était juste incompréhensible, voilà tout.

Et le sauvage décida de prouver son existence par cet hurlement caractéristique des loups. Voilà ce que Raphaël avait entendu, et n’avait pas bien compris.

- Le sauvage est animal.

Un frisson le parcouru, mais comme il se sentait balloté à nouveau, il ne pouvait pas paniquer.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Mar 27 Fév - 20:34

Tu hésites à le raccompagner. D'un côté, tu ne veux pas le laisser rentrer seul, même si tu ne doutes pas qu'il connaisse bien ces bois. Après tout, il est chez lui mais il te semble assez rêveur pour errer un moment avant de retrouver le chemin de son domicile. Toutefois, d'un autre côté, tu préfères ne pas t'approcher une fois encore de la ville luspienne. Il ne manquerait plus que quelqu'un vous voit ensemble et qu'il cause soucis, non seulement au petit, mais également à toi. C'est donc mitigée que tu réfléchis à cette problématique délicate. Finalement, la nature te révèle la réponse d'elle-même, alors qu'un cri lugubre se fait entendre. Assez loin mais un peu trop proche tout de même. Tu ne peux t'empêcher de frissonner, lançant un regard inquiet en direction du bruit. Le gamin n'a pas l'air trop préoccupé par la menace qui pèse non loin.

-Ne restons pas là, lances-tu alors, peu rassurée. Je vais te raccompagner.

Tu ne peux pas laisser le petit seul, comme ça, au milieu de la forêt avec un loup qui rôde non loin. C'est trop cruel de ta part. Beaucoup de Neps n'ont pas de scrupules mais tu n'as pas assez de haine envers les tribus en général pour penser de cette façon. Tu comprends le point de vue des chefs de ta tribu. Tous les éléments étaient contre toi, c'est un fait. Tu ne leur en veux pas spécialement. En revanche, tu comptes bien retrouver celui ou celle qui t'a piégé et lui faire payer cette trahison par toutes les souffrances possibles. Tu en veux aussi aux esprits et aux dieux parce que tu ne comprends pas pourquoi donc tu es la victime d'une telle injustice alors que tu as toujours été pieuse et respectable envers eux. Mais de là à haïr le système des tribus et d'abandonner un enfant à son sort... non, tu n'en es pas à ce point là. Enfin, après tu ne vas pas être d'une trop grande elle face à un loup qui décide d'attaquer. Tu ne sais pas te battre et tu es presque sûre que le loup gagnera à la course. C'est pour ça qu'il vaut mieux que vous partiez maintenant avant que tu ne sois obligée de totalement paniquer.

-Tu vis où petit ? demandes-tu alors que vous commencez à partir. Je vais te ramener au plus proche que je peux.

Tu ne vas pas le remettre dans les mains de ses parents tu seras très mal accueillie. Tu feras ce que tu peux avant de retourner vite fait d'où tu viens en espérant ne pas croiser de loup. En plus, tu es sûre que quelques-uns de tes compatriotes t'attendent et tu ne doutes pas que tu vas subir par mal de remontrances pour ton retard. Mais tant pis. Au moins, le petit sera en sécurité.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Lun 5 Mar - 19:28



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & Opale[J’avais écrit le rp. Puis j’ai zapé de le poster. Puis il a disparu. Donc… J’espère que ce que je vais pondre là sera correct]
Pas qu’il paniquait, juste que l’inquiétude grimpais. Raphaël le sentait bien, tout s’agitait, et déjà sa concentration défaillait.
Mais il ne pouvait rien faire taire, et encore moins sa peur grandissante. Raphaël n’était pas sûr de savoir se défendre si le sauvage débarquait à vrai dire. Enfin le sauvage. L’animal. Le loup. La chose. Enfin. Avait-il peur ? Etait-ce autre chose qui avait peur ? Pas sûr.

Qu’allait-il faire ? Il fallait bouger.
Il n’était même pas sûr que toute Nep qu’elle était, Opale saurait faire quelque chose. Savait-elle se battre ? Il y avait ce préjugé des Neps, ces histoires, ces rumeurs. Et si Raphaël se basait dessus, il était évident qu’Opale saurait faire face à une meute de loup.
Mais le garçon était intelligent et savait prendre du recul.
Bien qu’il ne doutait pas de la force cruelle de la « non-tribu ».

Raphaël sembla percevoir les paroles de la femme. Partir. Elle voulait partir, et elle avait certainement raison.

- Partir, lâcha-t-il, l’air d’accord

De fait, il commença à avancer, dans ce qui lui semblait être le chemin, mais il n’était sûr de rien. Ce fut quand il entendit la voix de la femme qu’il comprit qu’il fallait dire son adresse avant de partir à toute allure.
Un instant, il imagina ses parents le voir être raccompagné par une Nep.
Sûrement frôleraient-ils la mort.

Mais la malchance était de mise chez les Luspiens et croiser un Nep en était en quelque sorte.

- Je vis à…

Il eut un instant d’hésitation, parce qu’une des voix disait que le sauvage allait être multiple. Mais il parvint à lâcher :

- Skönhet. Le sauvage est multiple, je crois. Il faut accélérer.

Un instant, Raphaël songea à courir. Il pouvait bien sûr.

- Courir ?

Demanda-t-il alors, l’air de trouver ça important

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Lun 12 Mar - 16:21

Tu attends que l'enfant daigne te réponde mais il est encore pris par ses voix. Tu attends donc patiemment, regardant un peu à droite et à gauche, à l'affût du moindre bruit ou du moindre indice pouvant signaler la présence du loup. C'est finalement, encore une fois, la voix du gamin qui t'arrache à tes observations dans un léger sursaut. Tu mets un moment à enregistrer ses paroles, preuve évidente que tu n'es pas du tout rassurée par la tournure des événements. Tu hoches alors la tête. Parfait. Il ne manque plus que ça.

-Je trouve aussi que la fête est plus amusante à plusieurs, tentes-tu de plaisanter.

Tu tousses légèrement. Ta voix a un peu flancher sur la fin. Tu n'as pas tellement honte de dévoiler ainsi tes peurs. Les Eïris ont l'habitude de vivre pleinement et de ne ressentir aucune honte quant à leurs émotions. Des traces qui sont restées bien ancrées chez toi et que même ta renaissance n'a pu effacer. Le plus important ce n'est pas la peur que tu ressens mais la façon dont tu réagis face à elle. Et la proposition du gamin te paraît très bien adapté.

-Très bonne idée. Je propose donc qu'on y aille de suite. Passe devant, je te suis.

Comme ça tu t'occupes de ses arrières et surtout, il te guide dans ce dédale d'arbres et de rocs. Tu n'es pas Guide, tu sais retourner à ton camp mais seul le gamin sait où il habite. Même si tu te doutes que tu ne seras pas très efficace à l'arrière. Tu te dis vaguement que, au moins, tu serviras de repas à des loups affamés, permettant au gamin de reprendre l'avantage dans la fuite. Tu frissonnes à cette idée. Tu n'as pas imaginé ta mort dans l'estomac d'un loup mais si la Nature en a ainsi décidé...

-Ne te retourne pas, par contre. Je suis derrière toi, je couvre tes arrières. Mais ne te retourne pas.

Mieux vaut lui épargner un tel spectacle. Il aura bien le temps de voir des choses horribles, inutile de lui envoyer des visions peu ragoûtantes trop précocement. Tu attends donc qu'il passe devant, t'élancer à sa suite mais calant tout de même ton allure pour ne pas le dépasser ou le perdre de vue. En tant qu'adulte, ta foulée est plus grande et tu as l'habitude de fuir, pratique de survie numéro un lorsque l'on vit chez les Neps. Alors, autant dire que tes capacités physiques et ton endurance sont au meilleur de leur forme. Le cri lugubre des loups continuent de résonner derrière vous, sans que tu saches précisément s'ils se rapprochent où si vous vous éloignez d'eux. En tout cas, tu n'as pas l'impression de sentir leur souffle sur ta nuque, alors que les branches qui fouettent ton visage pour y laisser quelques marques sanguinolentes, elles, sont bien réelles. Tu ne sais combien de temps vous courrez ainsi mais lorsque vous finissez par vous arrêtez, tu inspires un grand coup, soulagée. Tu regardes autour de toi, un peu perdue.

-On est où là, gamin ?

Tu espères que vous ne vous êtes pas perdus dans votre fuite précipitée. Tout à coup, tu te demandes si c'était une bonne idée de le laisser à la tête. Tu espères que vous êtes proche de chez lui parce que tu n'as aucune idée de comment regagner ton camp, maintenant.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Mer 14 Mar - 10:46



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleRaphaël perçoit la note d’humour, mais au fond de lui il n’est pas sûr d’avoir la force de rire. A vivre avec des voix qui ne vivent pas tant avec de l’humour, on oublie parfois comment réagir à celui-ci. Alors pour cette raison, il ne s’amusa pas.
De toute évidence, la dame ne riait pas non plus en fait. Elle semblait peu rassurée et aguerri, et tous deux devaient ainsi se sentir un brin piégé. Seulement, s’ils voulaient s’en sortir ils allaient devoir faire preuve d’un fond de courage.

Ainsi, il fut décidé de partir sur l’instant. Raphaël savait qu’il allait devoir redoubler d’attention. Quand on courait en se concentrant sur autre chose, ça n’était jamais bon. Encore plus quand on était doublé par une malchance permanente au fond.
Alors l’adolescent savait qu’il allait devoir jouer de prudence. Avant de se mettre à courir, il entendit la Nep lui demander de ne pas se retourner.
En un sens il n’aimait pas vraiment ça mais il finit par hocher la tête.

Très bien. Il ne se retournerait pas.
Qu’importe ce qu’il entendrait alors.

Raphaël se mit à courir suite ça. Il allait à petites foulées, ne pouvant malheureusement pas courir, se concentrer sur les voix, sur le chemin, sur le chemin à suivre – ce qui n’était pas la même chose -, sur l’inquiétude qui grimpait quand même en lui. Au moins ne marchait-il pas, ce qui était déjà mieux. Mais plus que pousser sur sa vitesse, il trottinait.

En plus, la pensée d’être suivi par une Nep le poursuivait tout de même. Bien évidemment, même s’il semblait l’avoir accepté, ça restait ancré sur lui. C’était quelque chose d’un brin étrange. Ca le questionnait quand même.
Tous les Neps étaient-ils comme ça ? Y en avait-il des plus cruels ? Que dire de la légende et de la réalité ?
C’était si compliqué.

Mais plus que les Neps, les loups étaient toujours là. Et Raphaël tenta d’accélérer, s’essoufflant un peu, bien qu’habitué. Habitué à courir, à endurer de la marche. Petit adolescent volage qui ne cessait de partir dans tous les sens, et pas que dans sa tête.
Il ignora la douleur, encore moins quand il trébucha au sol et se releva aussitôt. Il n’y avait pas de temps à perdre, donc il ne se préoccupait pas de tout ça. Il ne pouvait de toute évidence pas du tout se concentrer sur tout ça.
Donc il priorisait. Et comme les voix avaient cette fâcheuse tendance à prendre plus d’importance que tout le reste… C’était sur elles qu’il restait concentré en premier.
Sait-on jamais. Elles pourraient dire des choses importantes sur les « sauvages ». En plus des voix, il pensait au chemin à prendre.

Et finalement, quand il sentit la fatigue et qu’il s’arrêta, à bout de forces, il entendit la voix d’Opale lui demande où ils pouvaient se trouver, il regarda autour de lui. Rempli de réflexion, Raphaël essaya de savoir.
Et pourtant, depuis tout à l’heure, il avait l’impression de suivre avec justesse ses pensées.

- Je crois qu’on est…

Il a quand même un doute.
Soudain.

- Oui, je crois qu’on est montagne pas loin.

Pas loin de l’endroit où il vivait. Mais il n’en était pas sûr. Et les voix s’amusaient à raconter n’importe quoi – enfin non, elles racontaient rarement n’importe quoi, c’est juste que le méli-mélo donnait n’importe quoi -.

- Souffler, et ensuite je saurais.

Observant Opale, il observa aussi le lointain. Les deux n’entendaient plus aucun cri :

- Loin des loups ?

Voilà le mot était juste, ce n’était plus sauvage animal mais bien loup. Raphaël en était presque fier de lui de ne pas dépendre de ce que les voix auraient dit.

- Je peux plus courir. Marcher jusqu’à chez moi bien. Voix disent rien. Donc plus de loups.

La dernière phrase signifiait donc que les loups ne semblaient plus être là ce qui sembla déjà le rassurer.

- Juste un peu et je me concentrerais.

Façon de dire, d’abord on se repose, puis on reprendra. En espérant que les loups ne les sentent pas à leur odeur.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Lun 19 Mar - 12:49

En montagne. Tu retiens le sarcasme qui tente de passer en force. Le gamin a couru, ils viennent de fuir une meute de loup et il doit se remettre de leur course effrénée. D'ailleurs, il ne manque pas de préciser qu'il cherche son souffle et tu ne peux que le comprendre. Tu fais de même, essoufflée par ta fuite. Déjà les montagnes offrent moins d'air, mais en plus la course y est plus ardue. Entre la montée, les obstacles... heureusement que tu es endurante. Le gamin finit par expliquer brièvement que les voix sont calmes et que les loups sont loin. Ou, en tout cas, pas là. Tant mieux. Ils sont peut-être perdus mais au moins ils sont vivants.

-T'inquiètes pas,
répliques-tu, entre deux respirations. Moi aussi je dois reprendre mon souffle.

Tu t'assois même sur une pierre, passant une main dans tes cheveux. Sur ton front, quelques perles de sueur. Il fait froid mais votre fuite t'a donné un gros coup de chaud. Les quelques minutes qui suivent se font dans le silence. Seuls vos souffles se mêlent aux bruits de la montagne mais nul mot ne franchit vos lèvres. Tu es d'accord pour marcher. La menace paraît éloignée et tu ne dis pas non à le ramener chez lui de façon plus tranquille. Quand à toi, tu ne préfères même pas penser au trajet du retour. Tu lui demanderas la direction à suivre et tu prieras pour ne pas croiser de loup affamé. Pour ta part, tu n'as pas de voix qui vont te prévenir de la présence d'animaux dangereux et tu ne vas devoir compter que sur la chance. Et si les Luspiens sont malchanceux de manière générale, les Neps ne sont pas non plus bénis des dieux. Tu es pressée que cette histoire se termine mais tu ne veux pas le brusquer non plus. Après tout, c'est un enfant. Et vous venez de fuir une meute de loups. Il faut qu'il prenne le temps de se remettre, de déterminer où vous allez et de te permettre de rentrer saine et sauve. Même si la mort ne t'effraie pas spécialement, tu as encore des choses à faire avant de mourir. Et mourir dévorer vivante par les loups n'est pas une perspective séduisante. L'unique compensation que tu pourrais en tirer, c'est te dire que tu as servi à leur donner encore du temps à vivre. Bien maigre consolation, au final.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Mar 27 Mar - 13:03



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleIl semblait évident que les deux étaient fatigués après la course qu’ils venaient de faire. Mais au moins, ils étaient pour le moment sauf. Le froid se faisait sentir, mais Raphaël en avait l’habitude. Question de vie quotidienne chez les Luspiens et leur climat un peu glacial et surtout montagnard.

A présent, venait l’idée de marcher quitte à éviter de se tuer à nouveau en courant si vite. Et puis, plus vite ils marcheraient, plus vite ils retrouveraient leur chemin. Ou bien pire. Ils se perdraient encore plus. Zut. Raphaël réfléchissait à une solution à ce propos-là.

- J’ai une idée pour trouver le chemin.

Quelque chose venait de le traverser. Il ne fallait pas oublier que malgré ses capacités diminuées par ce qui vivait en lui, Raphaël était un garçon intelligent. Avec beaucoup d’imagination. Et une capacité à inventer des choses plutôt rapide.
Alors, Raphaël décida d’exécuter son idée.

- Il faut grimper les arbres. Voir le soleil. Le nord.

S’orienter d’abord, et surtout, voir ce qu’ils pouvaient voir ensuite.

- Mais pas sûr que je puisse commencer. Tu peux aider ?

Raphaël plongea son regard en direction de celui de la Nep. Il lui faisait plutôt confiance, envers et contre tout, vu qu’elle pourrait très bien ne pas l’aider, ou une fois qu’elle l’aurait aidé, le laisser dans un coin.
Mais Raphaël déjà s’approchait d’un arbre dont le début des branches était trop haut pour lui.

Ca restait risqué de faire cela, pour lui. Les voix pourraient très bien lui prendre tout l’esprit et il pourrait tomber. Mais il était petit, agile. Grimper ne lui poserait pas tant de soucis.
Et puis, il n’avait pas d’autres idées, avant de marcher.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Dim 1 Avr - 22:05

Ton visage s'illumine un court instant tandis que le gamin t'ouvre une porte vers l'espoir. C'est chouette les idées. Tu aimes les idées. Surtout lorsqu'elles sont bonnes. Et la sienne n'est pas mauvaise du tout. Tu lèves la tête vers le ciel, jaugeant la hauteur des arbres. Bon. Tu as grimpé maintes et maintes fois aux arbres et tu le fais encore, surtout lorsqu'il s'agit de voir qu'aucun danger ne se présente sur ton chemin. Tu te serais volontiers proposer à sa place mais tu juges préférable qu'il y a aille. Tu ne sais pas vraiment où vous êtes, ces terres sont les siennes et il sera mieux retrouver la route de sa maison. Et la tienne, par la même occasion. Enfin, tu l'espères très fort. Bien évidemment, tu sais repérer le soleil par rapport au nord, mais il doit encore mieux connaître ces montagnes que toi. Tu espères néanmoins qu'il sait monter aux arbres parce que tu ne veux pas que ton unique chance de retour fasse une mauvaise chute qui provoquera l'irrémédiable. Et puis, il est plutôt sympa ce gamin. Et c'est un gamin. Donc ce serait vraiment dommage.

-Je vais t'aider, proposes-tu sans hésiter. Tu n'es pas bien lourd et je suis un peu plus musclée qu'on peut le croire.

Tu ris à cette dernière phrase. Tu es la première à apprécier les courbes très féminines de ton corps mais tu sais bien que tu t'es musclée depuis que tu es arrivée chez les Neps. Beaucoup de fuite, beaucoup de marche, beaucoup d'endurance. Tu n'as pas vraiment eu le choix. Alors tu t'approches d'un des arbres et te baisses légèrement. Ce n'est pas la chose la plus agréable et tu ne doutes pas qu'il doit tout de même peser son poids, mais il est plutôt fin. Et puis ça change pour une fois. D'habitude, c'est toi qui monte aux arbres, étant l'une des plus légères. Tu grimaces un peu lorsque tu sens le poids du gamin mais tu tiens bon, te redressant alors pour lui permettre de gagner les premières branches, ses deux pieds posés sur tes épaules. Un peu plus et l'on pourrait croire que vous faites des acrobaties comme certains artistes que tu as pu parfois voir lors de festivités. Tu serres les dents puis tu sens le poids de tes épaules s'alléger soudainement tandis que le garçon commence son escalade. Tu l'observes avec une certaine appréhension, préférant ne pas trop t'éloigner de peur qu'il ne tombe. Tu ne sais pas bien ce que tu pourras faire mais tu n'as aucun véritable autre endroit où aller non plus. Finalement, pour cacher un peu ton anxiété, tu te décides à lancer quelques mots, tes mains cernant ta bouche pour donner plus de portée à tes mots.

-Au fait, je sais toujours pas ton nom, cries-tu un peu fort.

C'est histoire de faire la conversation. Que signifie vraiment un nom ? Toi-même tu l'as changé. Est-ce que l'identité de quelqu'un peut vraiment être déterminée par un nom? En tout cas, ça sert à ne pas trop se mélanger entre les gens et les choses.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Mer 4 Avr - 11:23



Esprit es-tu là ?

with Raphaël & OpaleRaphaël paru heureux d’apprendre qu’Opale allait l’aider. Au fond, il n’aurait vraiment pas été sûr de pouvoir grimper à l’arbre tout seul d’abord. Après… après il ferait avec. En espérant qu’aucune voix ne l’interrompe et qu’il ne lâche une branche par mégarde.
Au fond, il se mettait en danger tout seul, mais il s’en fichait très légèrement. Et puis, de toute façon, il pensait surtout à la dernière phrase de la demoiselle, qui l’amusa légèrement.
Il ne doutait pas qu’une Nep puisse avoir assez de force.
Sinon elle ne correspondrait pas aux mythes qu’on pouvait dire sur eux, au fond.

Alors, il alla grimper sur elle. Il se savait tout de même léger, mais il restait qu’il avait quatorze ans, que son corps allait bientôt se former, et que de toute évidence, il ne resterait pas une brindille. Et puis, il était toujours plus lourd qu’à l’époque où ses parents pouvaient le porter.
La joyeuse époque où aucune voix ne venait danser dans sa cervelle.

Raphaël attrapa la branche, et en se concentrant autant que possible, il se hissa sur celle-ci et commença à se sentir bien haut. Mais soit. Les voix s’amusaient à brouiller quand même son esprit, aussi était-il très prudent.
Il savait que cet exercice allait lui valoir un bon épuisement. Surtout entre la course et ça. Il dormirait bien cette nuit au moins.
Grimpant toujours, il passa sa main entre les feuillages pour voir où il en était quand il entendit que la dame s’adressait à lui.

Il aurait pu mentir.
C’était une Nep.
Mais Raphaël était trop occupé à se concentrer pour penser à mentir.

- Raphaël.

Voilà ce qu’il lâcha en criant à son tour, avant de se rendre compte qu’il glissa.
Zut. Voilà pourquoi il devait faire attention. Se raccrochant de justesse, il se hissa à nouveau, et grimaça très légèrement de la douleur des branches qui l’avaient fouetté. Grimpant encore, il arriva enfin à une hauteur suffisante, et il observa.

Si la Nep lui parlait, il n’entendait rien du tout.
Parce que pour le coup, le gamin avait trop à faire pour ça. Observant les alentours, il devait : se concentrer sur les branches qu’il tenait, faire attention à ce que la branche annonçait – donc si elle était fragile ou non -, observer les alentours, ne pas faire attention aux voix, se concentrer sur là où il vivait, et sur le chemin à prendre.
Fronçant les sourcils, il sentait que tout ceci était difficile, et pourtant il parvint à retenir ce dont il avait besoin.

Il avait l’impression d’avoir retrouvé le chemin.
Il espérait que ce n’était pas qu’une impression. Sinon Raphaël serait bien penaud devant la dame Nep.
Mais bon, il était à peu près sûr de lui. Et les voix, même s’il tentait à cet instant de ne pas trop y faire attention – de peur de tomber et tout ce qui allait avec – semblaient indiquer le même chemin.

Bon. Restait plus qu’à descendre. Toujours aussi prudent, il se concentra pourtant un instant sur les brouhaha de sa cervelle. C’est là qu’il glissait. Il était à deux branches – pas grand-chose donc – de là où il s’était hissé pour commencer à grimper, mais il se sentit tomber, et un cri léger sortit de sa bouche.
Plutôt que de fermer les yeux, Raphaël chercha un moyen de se rattrapa, entendant une de ses propres pensées maudire la malchance habituelle de son peuple.

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 373
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé] Jeu 12 Avr - 23:41

Tu as juste le temps d'entendre son nom avant que ta bouche s'ouvre dans un cri muet de frayeur tandis que le gamin manque de tomber. Quelques battements en moins plus tard, tu constates avec soulagement qu'il est toujours vivant et que, par réflexe, tu t'es approchée de l'arbre, prête à le réceptionner. Et à te faire d'ailleurs très mal. Finalement, tu préfères ne pas faire passer le temps en poursuivant la conversation. Très mauvaise idée de ta part il faut bien l'admettre. Il n'y a pas meilleurs moyens pour le déconcentrer et lui rompre le cou. De quoi t'attirer peut-être les foudres des voix qu'il entend, ce dont tu ne tiens pas particulièrement. La tête levée vers la cime des arbres, tu observes donc le dénommé « Raphaël », poursuivre son escalade jusqu'à dépasser le feuillage pour retrouver leur route. Étrangement, tu as l'impression que la terre elle-même s'est arrêtée de vivre pendant ce périple. Tu en oublies de respirer et le temps se suspend, comme s'il attend le moment de tension ultime avant d'exploser totalement. C'est donc avec un réel soulagement que tu constates qu'il arrive à bon port sans autre événement malheureux. Mais tu sais aussi que le plus dur reste à venir. Car si la montée est dangereuse, la descente l'est encore plus. Le regard donc soucieux, tu observes le gamin entamer le chemin inverse. Prudemment, certes, mais tu ne peux t'empêcher d'avoir un pressentiment. Après tout, c'est un Luspien, et les Luspiens ne sont pas réputés pour avoir de la chance. Tu ne le quittes donc pas un seul instant des yeux. Et le drame finit par survenir. Encore une fois tu loupes quelques battements alors qu'il glisse, se rapprochant du sol à une vitesse folle. Tu ne réfléchis pas longtemps. Autant ta propre mort ne t'effraie pas, mais celle d'un enfant c'est autre chose. Si la Nature estime que son temps touche à sa fin, ainsi soit-il mais tu trouves ça trop injuste pour la laisser faire.

Tu as l'impression que la scène se passe au ralenti et ton corps bouge sans même que tu en prennes véritablement conscience. Tu t'écartes légèrement, les bras tendus devant toi, les jambes fléchies, prête à recevoir l'oiseau qui tombe de son nid. Un oiseau vraiment très gros qui ne te laissera pas intacte lorsque tu l'auras réceptionner. Tu comptes bien sur tes réflexes pour t'aider de l'arbre afin d'amortir un peu la chute... et la douleur qui viendra en suivant. Mais tu n'es sûre de rien et tu pries intérieurement pour qu'il se rattrape. Dans le cas contraire, vous allez vous en sortir tous les deux avec quelques vilaines séquelles. Séquelles qui peuvent, très aléatoirement, se révéler tout aussi bénines que graves. Mais il n'y a plus grand chose à faire qu'attendre. Et tu n'as rien sur toi qui puisse l'aider. Seul les esprits le peuvent. Et tu espères que le voix, quelles qu'elles soient, vont lui donner un sacrée coup de main.

_________________
Opale de Nep
Scrupuleusement le stratège cherche la peur dans ses gestes, dans sa voix, dans son visage, même une odeur. Mais cette pécore en est dépourvue. ▬ Logan Ecorcheressac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esprit es-tu là ? [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 
Esprit es-tu là ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Continent :: Chaîne montagneuse Mirn-
Sauter vers: