Partagez | 
 

 Retrouvailles entre Aube et Crépuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Helga Sverre
avatar
Messages : 364
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Jeu 22 Fév - 19:08

Depuis cette aventure dans cette grotte je n’ai cessé de me purifier. J’alterne les périodes de jeûne avec les cérémonies en l’honneur des esprits et des dieux. La tribu Njord reste prudente quant à ce qui se trame et je ne manque pas d’être comme eux. La vie n’a pas toujours été sympathique à mon encontre et elle semble vouloir poursuivre en ce sens avec cette nouvelle épreuve.

Toutefois ce jour, tout semble extraordinairement calme. Nulle manifestation en l’honneur de quelque dieu ni rituel. Le calme environnant contraste avec la peur qui est présente en chacun d’entre nous. Les fêtes sont habitées de cette inquiétude qui nous surplombe, la vie reprend malgré tout. Debout devant ma maison je regarde les enfants, ces êtres dénués d’une inquiétude palpable courir après le temps. Il est bien loin le temps où j’éprouvais nulle inquiétude. Désormais, chaque matin et chaque moment de mon existence est rythmé par cette angoisse du moindre geste et de la moindre rencontre.

Le temps est sec mais froid et j’ai décidé d’entreprendre une longue marche, d’une grosse heure jusqu’au fleuve Rigan. Il est le symbole pour  notre tribu de la fertilité. J’ai envie de l’honorer pour nourrir mon avenir d’un espoir qui ne m’habite plus. Mes rencontres ont jusque là été terriblement dévastatrices. Les guerriers, les Dunan ils m’ont tourné le dos et rabaissée. Egale à moi-même je me suis agenouillée face à eux. Je ne cultive pas le conflit mais tente à l’issue de chaque rencontre aussi néfaste soit-elle de faire évoluer la relation aussi conflictuelle soit-elle.

C’est le cœur lourd et l’esprit torturé que je sors d’Anlegg. Je marche seule, sans personne. Je regarde un instant ce désert, cet endroit d’où est arrivé Lothar. Un instant je réfléchis à notre rencontre et mon cœur se crispe. La tribu est de plus en plus suspicieuse à l’égard des Hald. Nos relations deviennent un peu plus tendues et je dois bien reconnaître que cela m’attriste dans un sens. Si demain les dieux nous mettent à l’épreuve, il serait temps que les tribus s’entendent. Mais que puis-je faire moi pauvre Njord face à nos dirigeants et à des guerriers qui ne veulent rien entendre ?

Il ne me faut qu’une heure pour arriver à proximité du fleuve. Nous ne sommes pas encore en période de fonte de neige mais le courant est rapide. Dans quelques temps lorsque la terre redeviendra fertile que la verdure reprendra ses droits il sera bien plus tourmenté. Je me rapproche sans un bruit comme volant sur l’herbe, du fleuve et je m’agenouille. Je suis prudente et n’y risque pas même un seul orteil ni même un doigt de la main. Je me mets à chanter doucement d’une voix mélodieuse. Ma chanson est douce, nourrie d’espoir et de rêves. Elle est à mon image innocente face à un avenir bien sombre.

Je ferme les yeux et inspire profondément jusqu’à entendre un bruit non loin de là. Apeurée mais me rendant bien compte qu’il n’y a nul endroit pour me cacher je me retourne et d’une voix fluette j’interroge :

« Qui va là ? Je ne suis qu’une Njord qui vient implorer les  Dieux, je ne suis pas armée » autant de paroles aussi innocentes que ma présence ici ne l’est. Je me relève pour identifier un être de petite taille que je reconnaîtrais entre 100 « Raphaël ? » C’est le petit garçon que j’ai vu dans cette grotte. Les paroles de Ràn se font puissance dans mon esprit « Que fais-tu ici jeune homme ? Tu es perdu ? » Ce n’est pas vraiment une question mais un constat. Que dois-je faire ? Lui porter assistance mais avec le risque qu’une fois de plus l’on ne vienne me rappeler que je ne suis pas à ma place…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Lun 26 Fév - 15:26

Depuis tout ce qu’il s’était passé dans la grotte, les voix qui poursuivaient le jeune garçon ne s’arrêtaient plus. Il semblait qu’elles trouvaient essentiel de le harceler un peu plus, et ce… Même s’il avait vraiment du mal avec ça.
Et de toute évidence, ses parents restaient inquiets pour la santé mental de leur fils, qui ces derniers jours paraissait oublier comment même construire un plan même rudimentaire.
Mais quand on entendait h24 des paroles entremêlées, rien n’était facile. Et c’est pour cette raison que le petit Raphaël avait beaucoup de mal à tout supporter ces derniers jours.

Seulement, il fallait croire qu’il était assez fort pour soutenir comme il pouvait.
Et plus encore, il faisait attention. A ce qu’il recevait comme message. A ce qu’il entendait. A ce qu’il pouvait comprendre.
Et pour le moment, même si ça restait flou. Il savait une chose : un Njord était concerné, et il fallait tenter de communiquer quelque chose.

Alors, comme à son habitude, Raphaël partit.

Il ne pouvait pas attendre un rassemblement pour aller parler.

C’est pour cette raison qu’il se retrouvait loin de chez lui, toujours fatigué, mais de toute évidence… Il n’avait pas le choix si Raphaël voulait être un peu en paix pour quelques instants.

Après, il était évident que ses parents avaient refusé cette fois de le voir partir tout seul. Le suivant de force, ils l'avaient amené jusqu'aux limites de la tribu Njord. Après ça, ils l'attendaient.

Arrivé vers un fleuve, il se dit qu’il allait pouvoir se poser, boire un peu, faire une pause en somme.
Avançant doucement, il lui sembla entendre une voix parmi toutes celles qu’il percevait déjà.
Mais cette voix n’appartenait pas à sa tête.
Elle existait encore plus. Concrète, réaliste, ayant un visage.

Et ce visage pris la forme d’une des personnes qu’il avait vu à la grotte. Une des personnes qu’il connaissait moins, mais qui lui semblait sympathique.

- Oh, tu es la dame.

Point. Phrase courte, parce que bien sûr, Raphaël avait du mal. Soufflant, il tâcha de se concentrer.
Un. Deux.

- Je suis là pour un Njord. Tu es Njord ? Oui tu es Njord…

Ca semblait logique, au vu des souvenirs qui lui remontait parfois, et de sa présence ici.

- Tu peux parler. Déclara-t-il, parce que pour une raison comme une autre mais surtout un bout de voix entendu, il lui semblait que la dame n’osait pas parler

Il lui sourit gentiment, pas le moins du monde effrayé, content de voir un visage familial.

- J’ai soif. Le fleuve.

Voilà. Il avait besoin du fleuve. Boire un coup, apaiser sa gorge qui se faisait sèche. Se poser un peu. Et ensuite, il reprendrait sa route.


Dernière édition par Raphaël Srorheim le Lun 12 Mar - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Helga Sverre
avatar
Messages : 364
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Dim 4 Mar - 10:27

Je ne suis pas du tout assurée depuis cette aventure dans cette grotte, j’ai peur de tout même d’un bruit à l’extérieur de ma demeure. Une étrange paranoïa s’est emparée de mon être. Je ne souffre plus vraiment de cauchemars mais je me réveille maintes fois en sueurs sur ma couche sans avoir la raison de ce réveil.

Aussi quand j’entends un bruit alors que je suis agenouillée vers le fleuve je me retourne surprise, aux aguets. Les paroles que j’utilise sont spontanées et je dois bien reconnaître que si un monstre sort de ces fourrés je serais capable de sauter dans le fleuve. La crainte de souffrir et de périr n’a jamais été aussi tenace à cet instant. J’opère une marche arrière jusqu’à ne plus sentir même une parcelle de terre sous mon talon. Mes yeux s’écarquillent au moment où je vois Raphaël sortir. Un instant mon cœur ne fait qu’un bon avant qu’une nouvelle inquiétude ne se pointe. Que fait-il donc là tout seul ? Ses paroles me rassurent même s’il semble réellement affamé ou assoiffé je ne sais pas encore de quoi il en retourne.

« Oui je suis Helga, tu peux m’appeler ainsi si tu le souhaites ». Lorsqu’il évoque ma tribu je hausse un sourcil « J’en suis une et notre ville n’est pas loin mais quel est cet homme que tu cherches ? »

Son invitation à lui parler me laisse encore plus surprise et j’incline la tête doucement tout en m’interrogeant sur la raison de notre rencontre.

« Que veux-tu que je te dise jeune homme ? J’ai peur depuis cette aventure dans la grotte, je ne dors plus même si les cauchemars m’ont quittée, je prie pour que la magie qui s’est libérée ne soit pas néfaste mais je crains bien que ce ne soit le contraire » je désigne l’inconnu à peine plus loin « Si j’étais armée et courageuse j’irais peut être voir ces plaines inexplorées là bas pour avoir les raisons du trouble de chacun »

Je me suis laissée emportée par une envolée lyrique et l’évocation du fleuve par l’enfant me ramène à l’instant présent « Non il est trop puissant » je détache ma gourde et lui tends « Tiens bois dans ma gourde ce sera mieux et assieds toi, nous serons bien plus tranquille à dialoguer au calme que debout, dominant un fleuve qui ne demande qu’à sortir de son lit ».

Je m’installe l’invitant à le faire de même «La fonte des neiges a lieu bien plus tard nous devrions être tranquilles pour les quelques heures à venir ». C’est doucement que je ramène mon interrogation au premier plan « Alors tu t’intéresses à ma tribu ? En quoi puis-je t’aider dis moi tout ? ».

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Lun 12 Mar - 22:13

Raphaël retint le nom de la femme. Helga. Enfin, il n’était pas sûr de le retenir vraiment. Il y avait beaucoup de noms en ce monde, et certains passaient dans sa cervelle, et il en confondait souvent. Mais sur l’instant, il savait qu’il saurait retenir Helga. A voir combien de temps ça durerait au niveau de sa mémoire.
Au pire des cas, l’appeler « la dame » aiderait aussi.

A la question sur l’homme, Raphaël secoua la tête. C’était plus compliqué que ça. Il devait voir un Njord mais il ne savait pas son nom, ni lequel cela pouvait être. Alors, c’est pour cette raison qu’il ignorait quoi dire à cet instant.
Au moins était-il rassuré de se retrouver au bon endroit.
Il entendit finalement Helga parler. S’exprimer sur sa façon de voir les choses. S’exprimer sur sa peur. Il écouta comme il put, au moins entendit-il. Au mot magie, il sentait bien que ce qui vivait en lui, s’agitait sans cesse.
Tout était lié après tout.
Quand elle sembla préciser ne pas être courageuse, il fronça les sourcils.

- Tu es courageuse.

C’était ce qu’il avait retenu du discours, ce qui lui semblait aussi important à dire. Parce que limité dans ses phrases, par la fatigue et tout ce qui allait avec, il trouvait pourtant nécessaire de dire le plus important.
Donc ça.

En ce qui concerna le fleuve, l’enfant paru contrarié, mais moins quand finalement Helga sembla avoir la solution dans sa gourde.
Il aima ses paroles. Elles étaient similaires à ce que les voix pouvaient sortir. Et quand on s’habituait aux voix, on aimait ce genre de choses. Il s’installe finalement à ses côtés, prenant doucement la gourde, rafraichissant sa gorge.

Cela lui fit du bien.

- Je cherche quelqu’un.

Voilà ce que sortit Raphaël en ce qui concerna la tribu. Mais ça n’était pas très utile, en vérité. Du moins il avait d’autres choses à dire. Seulement ça concernait ce qu’il était. Ce qu’il pouvait entendre. Et ça semblait compliqué à exprimer.

- Je dois lui dire quelque chose. J’ai pas de nom. J’ai juste… Hm. Visage. Description physique. Apparence. Tu connais toute ta tribu toi ?

Après tout Raphaël lui-même n’était pas sûr de connaître tous les Luspiens.

- Merci pour eau. Je peux mieux parler. Fonte des neiges possible ? J’aime bien la neige.

Il s’égarait déjà. Mais à vivre avec des voix qui tournaient dans sa tête on en oubliait de garder une constance…
Revenir en haut Aller en bas
L'Aube
avatar
Messages : 149
Maître du jeu
Maître du jeu



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Mar 13 Mar - 17:59

Intervention de l'Aube

il faut toujours répondre aux invitations



Là dans les broussailles, ça bruisse, ça craque, ça hurle... ça hurle? Un grognement inhumain, profond, coupe court à leur conversation et d'un coup surgit un énorme hyppost au flan taché d'estafilade d’où le sang s'échappe. La bête furieuse et blessée s'arrête un instant devant vous, peut-être est-elle aussi choquée que vous pouvez l'être. Mais cela ne dure pas, des ennemis derrières, d'autre devant, qu'à cela ne tienne, il suffit juste de se débarrasser de vous.

Que fait l'animal si loin de son habitat, si loin du désert ou il repose tranquillement dans les eaux du Rìgan? Il parait que des braconniers les chassent pour leurs cornes, la demande -interdite- augmente dans ces jours troubles où la peur s'installe dans certain foyer.

Qu'allez vous faire? L’abattre? L'aider? Fuir? Peut-être avez vous encore d'autre idée, en attendant faite attention, ces animaux sont farouches et dangereux, surtout dans un tel état de détresse.

Revenir en haut Aller en bas
Helga Sverre
avatar
Messages : 364
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Jeu 15 Mar - 19:39

Les retrouvailles avec l’enfant me font craindre une colère quelle qu’elle soit. Je ne cesse de regarder les fourrés à gauche ou encore à droite. La Shaman peut sortir de n’importe où et me pousser dans ce fleuve qui ne demande qu’à m’engloutir. Peut-être que je devrais courir, le laisser seul et revenir vers ma ville en m’excusant auprès de Raphael. Ce serait une bonne idée après tout. Si Raphael n’était pas un enfant je pense que j’aurais agi de la sorte mais il est trop petit je ne peux le laisser seul. Sa quête de rechercher un Njord m’interpelle et sert d’argument définitif à rester à ses côtés. Est-ce que je regretterai ma décision ? Les minutes qui suivent le décideront peut-être à ma place.

Il ne connaît pas celui qu’il cherche, un simple visage. Comment ce garçon peut il chercher quelqu’un sans le connaître par son nom ? La surprise est totale et les questions se multiplient dans ma tête.

« Que veux tu à ce Njord ? Sans le connaître tu cherches à le retrouver ? A-t-il agi d’une façon mauvaise à ton égard ou cet homme court il un danger ? » les questions sont un peu trop nombreuses et je m’excuse d’un geste de la main doux sur l’épaule du garçon « On peut très bien se rendre à Anlegg tous deux une fois reposés et tu me diras si un des visages que tu y verras correspond à l’homme que tu cherches ; au fil de la route tu m'en diras un peu plus jeune homme » soupirant « En attendant oui tu peux me le décrire j’ai un bon souvenir visuel et je connais quasiment toute la tribu ».

Je le rassure comme je peux alors que j’entends un bruit provenant des fourrés. La question sur la fonte des neiges est restée en suspend au moment où l’Hyppost nous fait face. Je suis sans voix, le cœur tambourinant une voix me hurlant dans ma tête de fuir aussi vite que cette créature nous a rejoint. Raphaël est à mes côtés et je dois le protéger, je ne peux le laisser ainsi mais que pouvons nous tous les deux face à un tel animal.

« Raphael ne fais pas de mouvement brusque si tu as une idée hormis celle de fuir et encore je ne suis pas sûre que l’on soit plus rapide que lui, je suis preneuse ».

Mon regard ne quitte pas celui de l’Hyppost, mes dents claquent bien malgré elle alors que je tends ma main à celle du garçonnet. Faut-il que l’on plonge dans ce fleuve que l’on disparaisse de la vision de l’animal ? Faut-il que l’on courre loin de lui ? Que l’on monte dans un arbre proche ? Moi seule je pourrais m’en sortir mais avec Raphael… Que les dieux nous viennent en aide.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Ven 23 Mar - 18:49

Retrouvailles entre Aube et Crépuscule


Feat Raphaël & Helga (plus un hippost en guest)


Parce que pour pouvoir défier le danger, il faut savoir qu’il existe


Il était vrai que ça semblait étrange que de vouloir chercher un être dont on ne connaissait même pas le nom, mais auquel il était nécessaire de parler. Voire même urgent. Seulement, l’enfant n’aimait pas tant avouer qu’il entendait des voix. Il le faisait pourtant souvent. Mais disons qu’il restait prudent, sachant pertinemment que les réactions que cela pouvait émettre n’étaient pas forcément bonnes.

- Pas danger, mais quelque chose important.

Voilà comment Raphaël fini par répondre. Il éluda complètement la première phrase. Tant pis. Helga n’avait pas à savoir au fond… Et puis, elle acceptait de le guider un peu. Il hocha doucement la tête même s’il n’était pas sûr qu’il veuille dévoiler ce qu’il avait en tête.
Essayant de se rappeler de ce qu’il avait pu percevoir rapidement quand les voix parlaient, Raphaël eut un grand sursaut.

Après tout, il y avait eut un grand bruit avec ça. Et un hippost apparu. Devant les deux. Raphaël observa la jolie créature. Mais il savait que ce n’était pas normal. Elle semblait troublée, et surtout, que faisait-elle ici ?
D’autant que cela sembla intéresser ce qui vivait en lui.

Bien évidemment cela coupa aussi sa concentration, et Raphaël fronça les sourcils. Lui, il voulait savoir ce que voulait faire l’animal. Pas entendre un bourdonnement permanent.
Il entendit la voix de la Njord ce qui le fit réfléchir quand même.

- Sang, fut tout ce qu’il lâcha, percevant les voix : sang rouge.

Mais sinon ?
Il savait que ces animaux étaient du genre à vivre dans l’eau.

- Ramener à l’eau ?

Peut-être que ça aiderait.
Revenir en haut Aller en bas
Helga Sverre
avatar
Messages : 364
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule Lun 9 Avr - 21:56

Je reste suspicieuse vis-à-vis de Raphaël ; il n’est certes qu’un enfant mais toucher à un membre de ma tribu sans mentionner son nom éveille ma curiosité. Toutefois, j’ai cette fibre maternelle sans jamais n’avoir enfanté aussi je lui fais confiance. Les dieux me le feront payer tôt ou tard cet écart de conduite je le sais. Je serai prête ce jour là car tout simplement c’est ce que j’espère. J’aime ce que je suis, ma nature de sylv mais ce vide inexorable malgré la fin de mon deuil sonne comme un boulet que je dois traîner tout le long de mon existence.

Puis comme si les dieux avaient d’ores et déjà décidé de me faire payer ma stupidité il y a cet hyppost qui nous fait face, qui me glace. Que pouvons-nous faire pauvres humains face à un tel animal. Des informations contradictoires se succèdent dans ma tête. Il n’est pas là où il devrait être, il est blessé alors que c’est un animal tout ce qu’il a de plus énorme. Si j’étais seule, je courrais, j’irais me réfugier dans un arbre ou je ne sais quelle autre idée afin de protéger cette vie qui est si frêle. Mais je ne peux laisser Raphaël seul alors j’en appelle à ses idées, un espoir aussi subtil soit il.

« Du sang que veux tu dire ? Il faut que l’on fasse couler notre sang pour le calmer ? Je ne suis pas sûre que ce soit une formidable idée ». Une idée m’effleure « Eloignons nous du fleuve, laissons le y pénétrer simplement ; après tout il y vit.». C’est l’habitat habituel de ces créatures, je ne comprends pas comment il a pu en ressortir et pourquoi surtout il se trouve dans cet état. Des braconniers sont certainement à l’origine de cette situation. Ma frayeur s’atténue pour devenir une douceur extrême à l’encontre de l’hyppost.

« Eloignes toi, cour il y un pont à peine plus loin, je vais tenter de le diriger vers le fleuve, il doit avoir faim et souhaite fort probablement échapper à ses assaillants. Il faut qu’il comprenne qu’on ne lui souhaite aucun mal. Il va finir par se calmer s’il nous voit soumis». Je tente de me persuader à mesure que je m’exprime. Parallèlement, je reste attentive à ce qu’il se passe autour de nous. A voir la plaie sur le corps de l’Hyppost je me doute qu’il s’est fait attaquer. Mon seul espoir est que ses assaillants ne viennent pas l’achever. Si tel est le cas il y a de grandes chances pour que je l’accompagne dans les tréfonds du fleuve Rigan.

Doucement je m’agenouille face à l’animal, espérant que Raphaël s’écarte, je m’écarte l’invitant de ma main à rejoindre le fleuve. Mon regard se plonge dans le sien alors que de ma main je l’invite à se rapprocher…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles entre Aube et Crépuscule

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles entre Aube et Crépuscule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles entre cousins
» Les retrouvailles entre frères [With Fabian]
» Retrouvailles entre amis? [Noah]
» Retrouvailles entre amants [pv Hadès]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Continent :: Les plaines et les vallées du Rìgan :: Fleuve Rìgan et terres voisines-
Sauter vers: