Partagez | 
 

 Àslaug Ljungberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 4:31


Àslaug Ljungberg


« Sa véritable naissance n’a eu lieu qu’au moment où elle a compris la nature de sa différence. Avant cela, elle n’était qu’une ombre de ce qu’elle avait le potentiel d’être… »




Informations généralesCaractère

Nom : Ljungberg
Prénom : Àslaug
Date de naissance :  25 Leif (août) 545
Lieu de naissance : Près des montagnes, Eir.
Tribu : Eir
Métier : Shaman

Àslaug est une femme du contraire, constamment opposée à elle-même. C’est une shaman méticuleuse et passionnée par son domaine, son métier, et son rôle au sein de la tribu. Elle est extrêmement sensible aux besoins des siens et tentera toujours d’aider là où elle le peut, même dans les tâches de tous les jours. Son aide peut être appréciée, et elle est généralement apportée avec chaleur et bonne humeur. « Peut », car malgré ses bonnes intentions, Àslaug restera éternellement une très grande maladroite tant socialement que physiquement. Elle le sait, Àslaug, elle le sent quand sa présence embête les gens, elle se fie à son instinct selon lequel elle vit et qui l’a toujours guidée pour savoir quand prendre congé. Sa maladresse n’est nullement aidée par sa nature extrêmement distraite. Elle a la tête dans les nuages plus souvent qu’à son tour – ce qui explique sans doute maintes chutes et hématomes au cours de sa vie – et il lui arrive souvent de sembler vivre dans son propre monde dès que les tâches de la vie quotidienne l’ennuient ou qu’elle a – plus rarement – un peu de temps libre. Elle a tendance à vivre en périphérie du groupe, préférant le plus souvent observer discrètement que de participer aux soirées animées autour du feu.

« Grand-père, raconte-moi l’histoire du dîner brûlé ! » « Oh, ma chérie, je ne crois pas que ce soit une bonne idée. » « S’il te plait ! » « Cela ne me gêne pas, allez-y. » Àslaug sourit légèrement. Il y a longtemps qu’elle a appris à rire de cette histoire. C’était il y a plusieurs années, alors qu’elle n’était encore qu’une apprentie. On lui avait confié la tâche de surveiller le repas du soir qui cuisait. La tâche était simple : alimenter le feu, touiller la marmite à l’occasion… Bref, rien de bien compliqué pour l’adolescent moyen d’une quinzaine d’année. Elle l’avait d’ailleurs fait par le passé, une fois ou deux, avec succès. Ce soir-là, elle avait été distraite. Par quoi ? Oh, elle avait été bien incapable de le dire après les faits. Reste qu’elle avait été distraite si fortement qu’elle en avait oublié le dîner des shamans. C’est lorsqu’on remarqua la fumée noirâtre qui s’échappait de son bivouac qu’on s’alarma. Elle était déjà occupée à tenter de corriger la situation, mais sa maladresse ne fit qu’empirer la situation. Le repas aurait pu être consommé en partie si elle n’avait pas tenté de râcler les parois de la marmite pour en touiller tout le contenu. Le repas eut un désagréable goût de brûlé qu’elle n’oubliera jamais. On ne la laissa plus jamais seule en charge de surveiller la cuisson, préférant lui donner des tâches moins… vitales.


Biographie


L’été tirait à sa fin, et le clan commençait les préparatifs nécessaires à un nouveau déplacement. Sa mère, bien ronde déjà, peinait à boucler un des sacs qui lui était d’ordinaire confié. Enfin fermé, protégé contre les pluies qui pourraient survenir sans qu’on s’y attende à l’approche de l’automne, elle l’avait soulevé avant de laisser échapper une exclamation de surprise en sentant un chaud liquide courir sur la peau moite d’effort de ses cuisses. La douleur qui suivit, elle la connaissait bien, elle la sage-femme : son enfant allait naître. Un shaman fut appelé et les rituels commencèrent aussitôt alors que, dans ce village à moitié démonté, les murmures s’élevaient en excitation à cette nouvelle vie qui arrivait. Les feux éteints furent ravivés, et la fête préparée.

Les chants du shaman s’élevèrent jusque dans la nuit et avec eux les gémissements plaintifs de la mère épuisée, mais l’enfant naquit enfin, son cri se répandant dans la nuit pour se mêler à la douce mélodie de la forêt qui les abritaient. Le cri se transforma en pleurs qui se joignirent aux chants incessants des shamans qui cherchaient à protéger l’enfant. Puis le silence revint, et peu à peu les animaux nocturnes reprirent leurs droits sur la trame musicale du monde, célébrant eux-aussi, peut-être, cette naissance d’une petite fille blonde. Àslaug.

Elle grandit bien, la petite Àslaug Ljungberg. Enfant potelée à la naissance, elle n’avait semblé manquer de rien, et avait grandi en santé, comme on peut s’y attendre chez les eïris. Oh, certes, elle avait eu droit à certaines conditions enfantines, mais rien qui ne l’avait empêché de profiter du monde qui l’entourait et qu’elle adorait découvrir. Curieuse, passionnée, il lui arrivait parfois de s’aventurer loin du clan, toute attirée qu’elle était par une créature ou une autre qui se faufilait entre les arbres. Sans même s’en rendre compte, semblait-il, elle quittait parfois même le campement. On la retrouvait plusieurs heures plus tard un grand sourire aux lèvres et riant en courant vers les adultes qui l’avaient retrouvée à une distance considérable pour ses petites jambes. Elle en revenait généralement la peau toute écorchée de ses multiples chutes, pleine d’ecchymoses et pourtant le regard brillant, le visage radieux de bonheur.

Ces excursions étaient rares ; son côté rêveur était fort connu et on gardait autant que possible un œil sur elle afin d’éviter à ses parents – et à tout le clan – la frousse de la perdre en pleine forêt. Et elle s’efforçait, la jolie blonde, de garder les deux pieds sur terre, de se concentrer sur le voyage en cours, sur la tâche qu’on lui avait confiée, sur le moment présent. Mais oh combien la nature pouvait être distrayante ! Combien de fois ne s’est-elle pas retournée, soudain, sentant quelque chose la frôler, le plus doux, le plus léger des contacts qui lui tirait un frisson, la faisait regarder autour d’elle pour ne rien trouver… C’était doux, c’était sauvage, intriguant, attirant, à sa façon. Elle aimait ces moments, sans même parvenir à se les expliquer du haut de sa compréhension enfantine.

Puis les rêves vinrent, souvent les mêmes. Elle se souvient de l’un d’eux, en particulier, si vivide, si fort qu’elle en tremble encore parfois en revoyant mentalement les images. C’était son père, le premier homme qu’elle ait aimé. Le plus doux, le plus fort à ses yeux. Elle le voyait, dans son rêve, nu sur le bord d’un lac qui lui était inconnu autant qu’il lui semblait familier. Il était entouré des siens puis, la seconde suivante, l’espace devant elle était vide, et elle voyait au loin une barque naviguer sur l’eau, bientôt engloutie par le brouillard épais qui montait des eaux. La première fois, elle n’y porta pas attention. La seconde, elle en discuta avec sa mère. Puis elle se tut de peur d’effrayer ses proches alors que le rêve se présentait de plus en plus à elle la nuit. Ainsi ne fut-ce pas une surprise pour elle lorsque son père fut choisi, l’année de ses sept ans, comme sacrifice aux dieux. Elle ne pleura que peu ce que l’on attribua sans doute à de l’insouciance enfantine, ou peut-être à un manque d’affection pour son père. Ils se trompaient. C’était une acceptation, simplement, un deuil qu’elle avait fait avec le temps, peu à peu.

Ce rêve la transforma. Elle devint réservée, et les années qui passèrent n’aidèrent en rien. Elle qui autrefois jouait de bon cœur avec les enfants du clan préférait désormais la compagnie tranquille des adultes auprès de qui elle rêvassait en silence. Rêver… C’était ce qui lui permettait de faire le point sur ses journées, sur toutes les émotions beaucoup trop vives qu’il lui avait été donné de vivre. C’est lors d’une de ces soirées qu’elle fut approchée par Helge, un des shamans du clan. Il prit place près d’elle, s’assoyant à même le sol pour être à sa hauteur pour tenter de discuter. Le résultat fut quelques peu mitigé, et la conversation fort brève. Du haut de ses neufs ans, qu’aurait-elle put dire à cet homme qui lui apparaissait, de par son statut, comme un étranger ? Mais il revint quelques fois dans les semaines qui suivirent. Chaque fois il s’installa non loin d’Àslaug et chercha à discuter avec elle, lui tirant parfois de grandes tirades sur les sujets qui passionnaient l’enfant – les plantes, les naissances – alors qu’à d’autres moments il parvenait à peine à lui faire dire quelques mots. Pourtant, peu à peu, la confiance s’installa, et personne ne trouva étrange qu’il l’invite, un soir, à approcher le feu des shamans.  

À l’approcher, à s’y installer… et à y rester. Ce soir-là, Helge lui révéla qu’elle possédait le don de la magie, et qu’il lui faudrait, dans les années à venir, apprendre à le maîtriser. Elle acquiesça, déjà perdue dans ses pensées, songeant à toutes ces expériences étranges que sa mère n’arrivait pas à comprendre, tous ces moments où elle avait senti… quelque chose… « C’était donc ça… ». Puis elle se tut, regardant autour d’elle lorsqu’elle réalisa que ces paroles s’étaient échappées en une forte exclamation. Elle se mordit une lèvre, serrant ses jambes autour d’elle en s’efforçant de se concentrer sur ce qu’avaient à dire les plus sages d’entre eux…

Son apprentissage commença peu après, et elle s’y appliqua avec sérieux. Elle se révéla aussi curieuse et passionnée que méticuleuse dans son approche, et la prudence qui l’avait évitée dans sa tendre jeunesse s’empara d’elle, du moins pour tout ce qui est lié au chamanisme. Elle se mit à apprécier sa vie, cette nouvelle vie où ses expériences, ses rêves passés trouvaient enfin sens et où tout s’emboitait. Elle était heureuse, simplement. Elle ne se plaignait jamais, comme certains jeunes apprentis shaman, d’être isolée du reste du clan. Elle appréciait cette séparation qui lui permettait de se concentrer sur ce qui importait vraiment. Elle s’adonnait à tous les exercices avec soins, les répétant même parfois le soir pour affiner ses techniques. Elle mit du sien de longues années durant. Ce ne fut certes pas toujours facile. Elle eut des moments de découragement où son don ne collaborait pas, où il lui semblait fuir loin, hors d’atteinte, la narguant presque. Dans ces moments, elle quittait le plus souvent le groupe, trouvant à une distance raisonnable un endroit paisible pour méditer. Cela lui rappelait ses excursions enfantines, et elle se surprenait parfois à sourire à ces souvenirs plus qu’elle ne méditait vraiment. Un retour aux sources, en quelque sorte. Cela lui faisait du bien, parfois.

Les années s’écoulèrent lentement. Saison après saison, elle apprit donc à maîtriser ce don, cette magie qui l’habitait. Elle s’intéressa particulièrement aux rituels entourant les naissances qui l’avaient toujours fascinée et, encore à ce jour, elle est l’un des premiers shamans à se porter volontaire pour assister aux naissances. Elle se découvrit également une facilité à voyager dans le monde des rêves duquel elle s’était toujours sentie fort proche. Les autres dimensions de son travail lui semblèrent plus difficiles à maîtriser mais, les années aidant, elle s’imposa sans même le vouloir comme une shamane à part entière au sein de son groupe réduit.

C’est peu avant son vingtième anniversaire que sa formation se conclut officiellement. Helge qui avait finit par la prendre sous son aile la garda à l’œil par affection plus qu’autre chose, et elle continua à chercher conseil auprès de lui jusqu’à son décès en 572. Elle avait trouvé en lui un ami en plus de mentor, et sa perte fut un coup dur pour Àslaug. La mort n’est qu’un cycle, une roue qui tourne, mais lorsqu’elle frappe si près de soi, cela laisse un vide béant qu’il est difficile d’ignorer. Elle se reclut davantage qu’elle n’en avait l’impression pendant plusieurs semaines cet hiver-là, préférant la compagnie du silence à celles de ses pairs ou du reste du clan.

Son humeur s’améliora avec l’arrivée du printemps et des temps plus cléments cette année-là, et elle revint peu à peu se mêler aux gens du clan. Elle cherche, depuis, à combler le vide qu’a laissé son mentor au sein de leur groupe en s’y impliquant avec une énergie renouvelée. L’homme qui avait quelque peu remplacé le père qu’elle avait perdu était un homme attentif et serviable, disponible et pourtant discret… Elle a pris l’habitude de papillonner d’un cercle à l’autre, parfois, lorsque le camp s’installe afin d’apprendre à connaître ceux qui l’entourent. Elle voit ainsi les enfants qu’elle a aidé à mettre au monde grandir et cela lui fait plaisir. Elle ne s’attarde jamais longtemps cependant, préférant ne pas risquer de trop s’attacher aux hommes et aux femmes de la tribu. Vu sa maladresse, de toute façon, elle met souvent les gens mal à l’aise et elle est passée maître dans l’art de disparaître lorsque sa présence n’est plus appréciée dans les cercles sociaux. Elle ne s’en offusque pas, bien au contraire, et cela rassure peut-être ceux qu’elle agace sans le vouloir.

Ces trois dernières années, elle a commencé à porter un intérêt particulier pour les échanges inter-tribus qu’elle aime observer discrètement le visage couvert de peintures et d’un masque. C’est une curiosité, comme l’étaient les créatures qu’elle suivait enfant et qui l’éloignaient des siens. Elle apprend ainsi, même si elle se doute que son extrême maladresse autant que son statut l’empêcheront sans doute de participer activement à ces échanges. La diplomatie ne sera jamais son point fort. Elle est trop rêveuse pour s’y adonner avec sérieux… Non, elle préfère observer et apprendre à sa façon.

Quand elle en a le temps et l’énergie, du moins. Ces derniers mois ont été difficiles. Elle qui est d’un naturel sensible, elle qui navigue déjà aisément dans le courant magique qui anime parfois les rêves des hommes, elle a vu, elle a senti, et appris. Elle n’a pas encore tout compris du message que leur ont fait parvenir les esprits. Elle sait seulement que cela doit être important pour qu’ils se manifestent avec une telle force, au point de l’empêcher de dormir pendant plusieurs semaines… Elle démêle encore ses souvenirs de ceux qui a habité ses rêves – à moins que ça ne soit l’inverse ? – et espère parvenir à mieux y voir. Cela a peut-être à voir avec les événements étranges dont parle le dagda ?


Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ?


Derrière l'écran


On me connaît sous de le nom de Atayra et j'ai 30 ans.  Je vous ai trouvé grâce à quatre ou cinq personnes fabuleuses (oui, j'ai perdu le compte <3), plus spécialement les deux stafiennes et je vous trouve forcément fantastiques, oui, puisque je suis là ! Plus sérieusement,
j'ai envie de varier un peu mon jeu alors voilà, je me lance !
.


Code:
Àslaug Ljungberg ft Teresa Palmer


Dernière édition par Aslaug Ljungberg le Sam 10 Mar - 22:10, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 8:12

HIIIIIIIIIII tu as craquééé (je t'ai reconnu !!!! )

ahem, bienvenue sur nos terres, tu peux venir poser tes question par ici si tu es perdue, nous avons un système de parrainage si tu en ressens le besoin car tu es encore un peu perdue ou que tu as besoin de conseil pour la construction de ton personnage.

Pour trouver des petits camarades de rp, c'est par .

En attendant, j'ai hâte de voir ce que ton personnage va donner une fois lâcher dans la nature . N'hésite pas à nous solliciter si tu as la moindre interrogation.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Logan Ecorcheressac
avatar
Messages : 206
Avatar et crédits : Phoebe Tonkin | Tag
Stratège
Stratège



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 8:49

MOI AUSSI JE SAIS QUI TU ES

Je te fais plein de bisous, bienvenue ici krrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Lothar Duracier
avatar
Messages : 1266
Avatar et crédits : Hanry Cavill by Lemon Tart
Admin - Guerrier
Admin - Guerrier



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 14:28

Bienvenue

Il t'a fallu du temps pour céder Et notre premier shaman OMG OUIIIII!

Comme l'a dit Ràn, on est à ton service pour la moindre question, le moindre bobo ou tout câlin

_________________

  Je ne suis pas là pour écouter les jérémiades d'une femme

  (c) Lothar Duracier
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 17:49

@Ràn: Ce n'était qu'une question de temps, tu le savais bien !

@Logan: Je te reconnaiiiis aussi!

@Lothar: Il faut parfois du temps pour trouver le bon perso, mais je zieute depuis longtemps, si tu savais  

À vous trois: Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Helga Sverre
avatar
Messages : 394
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 18:58

Ouiiiiiiii tu as craqué mais tu as tellement raison ! Bonne rédaction de fiche

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 399
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 20:56

Tu as craqué
Cétropbien

Du coup il nous faut un lien

Et bon courage pour ta fiche et bienvenue officiellement ici :red:
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Jeu 1 Mar - 21:23

Merci vous deux

Petit pas par petit pas, j'y arriverai !

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Alrik Brume-esprit
avatar
Messages : 103
Je suis à : Asgarn
Avatar et crédits : Jared Letto
Guide
Guide



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Ven 2 Mar - 10:11

Bienvenue  Hâte d'en apprendre plus sur toi ! Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Dim 4 Mar - 6:17

Merci Alrik !

Je ne vous oublie pas, ça prend lentement place dans ma tête. Je me mettrai à écrire dans la semaine. Je vous tiendrai au courant !

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Mar 6 Mar - 8:11

J'estime avoir plus ou moins la moitié de la fiche d'écrite. Je n'ai pour le moment rien relu, mais j'ai posté ci-haut pour les curieux.

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Mar 6 Mar - 9:39

J'adore cette persos !
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Ven 9 Mar - 4:16

Je dois encore réviser ma fiche, mais la rédaction en tant que telle est terminée. Je me trouve un partenaire RP, j'écris tout ça, et je vous préviens quand c'est prêt ! Cute

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Lothar Duracier
avatar
Messages : 1266
Avatar et crédits : Hanry Cavill by Lemon Tart
Admin - Guerrier
Admin - Guerrier



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg Sam 10 Mar - 22:26

Bienvenue Àslaug Ljungberg


Félicitations!  Tu as réussi le rituel de la validation!  Les esprits sont bien contents de toi et ont décidé de te montrer le chemin!

Tu sais déjà, j'ai beaucoup aimé la lecture de ta fiche et j'aime beaucoup ce que tu as fait d'Àslaug.  L'anecdote m'a fait mourir de rire.  Je l'imaginais, avec sa tête de Luna Lovegood et c'était magnifique!

Tu peux désormais aller créer ta fiche de liens et te faire tout un tas d'amis ou d'ennemis.  C'est à ton choix!
Nous t'invitons aussi à créer ton sujet d'évolution afin de répertorier tes rps, ta chronologie personnelle, tes goodies, tout ce que tu désireras en fait.
Il t'es aussi possible aussi de proposer un scénario et de retrouver ainsi tous tes petits copains!  N'oublie pas les offrandes aux esprits, ça aide à attirer des joueurs!
Tu peux dès maintenant demander autant de rp que tu le désires dans ce sujet tout fait sur mesure.

N'oublie pas de recenser tout sujet terminé et tout sujet qui pourrait avoir une influence importante pour l'avenir du forum par ici!

Tu gagnes un tas de cristaux avec tes messages, n'hésite donc pas à les dépenser à la boutique.
Pour gagner plus de points, vote pour nous sur les topsites une fois toutes les deux heures!

Voilà, tu es paré pour survivre maintenant!  On te lance dans la fosse aux lions et bon courage!



_________________

  Je ne suis pas là pour écouter les jérémiades d'une femme

  (c) Lothar Duracier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Àslaug Ljungberg

Revenir en haut Aller en bas
 
Àslaug Ljungberg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Espace personnage :: Présentations :: Les voyageurs-
Sauter vers: