Partagez | 
 

 Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Sam 10 Mar - 22:09

Cela fait un moment que je ressasse les événements des derniers mois. Je revois mes rêves et ceux, juxtaposés, de cet inconnu et je regrette de m’être murée contre son appel. Tout a été si confus pendant un temps que je n’arrivais plus à faire la part des choses. Puis il a été trop tard ! J’ai entendu les noms prononcés par les esprits. La plupart me sont inconnus. Ça ne m’empêche pas de sentir qu’il me faut les rencontrer, qu’ils détiennent peut-être une part des réponses. Je veux en apprendre davantage sur ce qui s’est produit après l’appel… J’aurais aimé rencontrer Maël à ce sujet. Lui, je le connais, de nom du moins, je sais qu’il est des nôtres, mais il ne m’a pas encore été donné de croiser son clan depuis.

Quand j’ai entendu parler d’une délégation d’Eïris qui se rendrait à la fête de la Chase auprès des Duniens, je me suis dit qu’il s’y rendrait peut-être lui aussi. Un espoir un peu fou sans doute, une explication à peine plausible pour justifier un voyage sur des terres aussi lointaines. Mais quand j’ai insisté auprès des autres shamans pour m’y rendre, je savais qu’il y avait davantage que cela, pour moi. Quelque chose me pousse à m’y rendre et mon instinct me trompe rarement. Il y aura quelque chose pour moi au bout de ce voyage, j’en suis convaincue.

Je me suis mise en route il y a un mois après avoir vivement défendu mon idée et convaincu – peut-être par la force – que ma présence y était requise. J’ai voyagé un peu en retrait du groupe, les suivant la plupart du temps sans me joindre à leurs conversations. Mes compagnons n’avaient rien à se reprocher, mais les longues journées de marche m’ont permis de faire un tri dans mes idées que mes tâches journalières ne me permettent pas lorsque je voyage avec le clan. Nous sommes arrivés hier. Ou était-ce avant-hier ? Je ne sais plus. Tout juste à temps pour les célébrations auxquels nous prévoyions nous joindre. Notre marchandage devra se faire en partie après les festivités, mais cela ne m’embête pas. Je gagne du temps.

Depuis ce matin, j’arpente le campement vêtue de ma tenue de cuir fourrée, le visage couvert d’un masque et j’observe. Tout autour de moi, des inconnus, des traditions qui me semblent étranges. Je garde bien entendu mes réflexions pour moi, mais mon regard se pose sur tout, observe, et note. Le jeu débutera sous peu, je crois, au vu de l’animation chez les Duniens. À moins qu’il ne s’agisse d’autre chose, je ne sais pas. J’ai perdu intérêt lorsque j’ai aperçu, un peu plus loin, une jeune femme que je crois reconnaître.

Je ne vois pas son visage, mais il y a dans son aura quelque chose de particulier qui saute à l’œil avisé. Et cette marque… Oui, ça ne pouvait être qu’elle. Son histoire nous est parvenue jusqu’à la forêt d’Ébène. Je ne sais plus si je l’ai déjà rencontrée auparavant, mais ça importe peu. J’ai ce sentiment, cette impression qu’il me faut aller lui parler si bien que je m’approche d’un pas vif, le regard fixé sur elle, la tête concentrée sur ce que je perçois.

Je manque de trébucher plusieurs fois en route sans trop y prêter attention. On me considère sans doute maladroite, ou pire, impolie, mais je ne porte que peu d’attention à ceux que je bouscule et aux racines qui cherchent à m’emmêler les pieds. Je me serais bien passé, par contre, de la chute maladroite qui me fait presque m’étaler devant elle à même le sol. Soupir. Je me redresse, posant aussitôt le regard sur elle comme si cette chute était des plus normales – pour moi elle l’est, avouons-le, et je lui demande, droit au but :

- Vous êtes Ràn ? Je peux vous parler ?


Dernière édition par Àslaug Ljungberg le Dim 10 Juin - 5:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Mar 20 Mar - 11:28

Maussade ? Peut-être, Ràn ne savait trop quoi penser présentement. Il n’y avait pas si longtemps, elle avait adoré cette fête, ces réjouissances et surtout le jeu. Elle l’avait toujours été, de joueuse, et quoi de mieux pour prouver à ces chausseurs présomptueux qu’ils n’étaient pas les meilleurs en tout point et en toutes choses ? Mais voilà, désormais la shaman vivait les préparations de l’extérieur, observatrice muette d’un ballet auquel elle ne pouvait plus prendre part.
Les shamans ne jouaient pas, ne se mêlaient pas aux communs des mortels, une faute était si vite arrivée. Et puis parmi cette caste isolée, il y avait elle, tâche crasseuse que sa tribu se devrait de porter à jamais. Peut-être était-ce là un début de réponse. Sa non-mort relevait peut-être simplement de l’exemple. Regardez celle-ci, ne faites pas comme elle, regardez celle-là pétrie dans une solitude exempte de la plus simple camaraderie. Rappelez-vous enfants, fils et filles de Dunan, ne faite pas comme elle car vous vivrez la même déchéance.
Cela se tenait, si elle avait vu de la pitié dans les yeux de leur Nuada lorsqu’ils s’étaient posés sur sa carcasse secouée de sanglot de l’époque, elle n’avait senti en lui aucune compassion.

Désormais, elle était là, le visage caché derrière ce masque portant la marque des shamans, le corps engoncé dans des habits confortables mais trop chaud pour faire le moindre exercice, avec cette sensation de vide qui ne la quittait pas. Les pensées survolaient la surface de sa conscience, de même que les images ou les souvenirs sans jamais faire le moindre remous. Ràn se laissait simplement porter par une torpeur qui la mettait à l’abri de la rage qui la meurtrissait d’autant plus qu’elle ne pouvait toujours rien faire à part attendre.
Les rires éclataient dans l’air comme des bulles de savons, des lanternes et le repas se préparaient alors que le terrain pour le jeu était en train d’être mis en place. Déjà les tactiques allaient bon train, ravivant un temps qui ne lui serait plus jamais accessible.
Pourquoi était-elle venue ?
Pour faire acte de présence, elle qui avait participé à l’excursion de la « révélation » elle était devenue une sorte d’icône, une paria nécessaire tant qu’on ne saurait pas l’implication de tout ceux ayant été dans la caverne dans les évènements à venir. Elle devait donc être là, même si personne ne savait trop encore pourquoi.

Perdue dans cet état semi-conscient, hésitant entre tourner les talons ou se torturer d’avantage, elle ne vit presque pas la femme tomber à ses pieds. Ce n’est que lorsqu’elle s’était relevée, entrant dans son espace vitale que Ràn fit réellement attention à elle, opérant un mouvement de recul. Derrière son masque s’était dessiné un rictus mauvais et méfiant, comportement de défense à l’égal du chat feulant pour protéger son territoire.

« Et vous êtes ? »

Ràn avait éludé sciemment sa question, il fallait dire que les personnes osant venir l’accoster n’étaient pas légion et ce n’était jamais par simple courtoisie. Sa voix butant contre le bois prenant des timbres plus profond que d’ordinaire. Étrangement, elle aimait cette déformation.

« Pas d’ici c’est un fait. »

Rajouta-t-elle froidement après avoir pris le temps de la regarder de haut en bas. Un cuir poli et usé rembourré composait la majeure partie de sa tenue. Shaman également à en croire les breloques et autres signes distinctifs destinés à les reconnaitre et avoir la considération qui leur était dû.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Mar 3 Avr - 4:58

Cette distance ! Cette froideur ! Je ne m’y étais pas attendu ! Je peux la comprendre, je crois, et la surprise me rend légèrement plus hésitante. J’aurais dû y penser que l’approche directe serait étrangement perçue par une étrangère. Tant pis. Enfin, il y a tout de même un moment de silence pendant que nous nous observons mutuellement. Puis un soupir de ma part.

- Je suis Àslaug… de la tribu d’Eir…

Ça me semble normal qu’elle connaisse mon nom puisque je connais le sien. Et en tant qu’étrangère… enfin… J’essaie de rattraper un peu ma bourde initiale.

- J’aimerais vous parler. J’ai besoin… enfin… j’aimerais savoir, plutôt, de quoi parlaient les esprits lorsqu’ils ont murmuré votre nom il y a quelques semaines.

Autant être honnête, non ? De toute façon, les platitudes ne m’intéressent pas. De quoi d’autre pourrais-je bien vouloir m’entretenir avec elle ? J’hésite un instant, ajoutant après un bref regard circulaire sur la foule qui s’agite autour de nous.

- Vous êtes une des seules à pouvoir comprendre l’intérêt que je porte à ce sujet. J’ai partagé vos rêves… Enfin, les siens, en fait.

Une nouvelle hésitation, infime moment de pause alors que certaines images me reviennent en tête.

- J’ai besoin d’en savoir plus pour pouvoir comprendre ce que j’ai vu et faire le tri dans mes souvenirs. S’il vous plait…

Je soupire de nouveau. J’ignore si elle acceptera de m’aide. Peut-être pas. Surtout vu son attitude initiale. En fait, je m’attends fortement à être renvoyée avec irritation, dédain même peut-être. La normale, vu ma maladresse. Mais qui ne tente rien n’a rien. Il me faut essayer et, surtout, espérer.

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Jeu 5 Avr - 16:12

Ràn toisait la nouvelle arrivante avec une méfiance non contenue, Àslaug des Eìrs. Très honnêtement cela ne lui disait rien du tout, peut-être que si elle avait vécu et suivi un enseignement shamanique dès sa plus tendre enfance alors aurait-elle reconnu le nom de sa consœur, le monde magique n’était pas si grand après tout et il fallait savoir à qui s’adresser en cas de problème. Les shamans ne pouvaient compter que sur leurs pairs. Un isolement supplémentaire pour la sécurité de tous. Mais voilà, ce n’était pas exactement son cas et si quelque nom lui revenait en tête, elle était bien incapable de se souvenir de tous.

Cette femme qui venait presque de lui embrasser les pieds, qui était-elle ? Un simple nom n’était rien, il ne dévoilait rien. Peut-être pour un Esprit ou un dieu, mais par pour Ràn. Il n’y avait rien à déchiffrer, à décrypter ici. Pourquoi était-ce si dur de faire face aux gens ?
Les rires s’étaient immiscés entre elles, écho déformé d’un univers qui ne voulait pas d’elles. C’était comme si elles étaient coupées du monde, enfermées dans une bulle de savon, fragile, mais les éloignant des autres aussi surement qu’un mur de bois. Quelque chose entre cette conversation et l’animation qui les entouraient, dénotait aux yeux de Ràn.

Àslaug, elle, ne voyait surement pas. Trop obnubilé par sa position, par sa caste, son devoir. Des mots sur lesquelles Ràn cracherait volontiers. Courbant la tête, la regardant d’en dessous, un semblant de rire sans joie étire ses lèvre, lui donnant presque l’allure d’un démon ainsi dont le visage était à moitié couvert de bois taillé et peint. Les lueurs se reflétaient, rebondissaient et éclairaient étrangement les femmes donnaient à leur conversation une solennité absurde, alors que rien n’était encore joué. Il n’y avait encore nulle gravité dans leur propos, juste la flammèche de la curiosité qui ne demandait qu’à consumer la moindre brindille. Le tout était de savoir ce que Ràn lui donnerait pour grossir et jusqu’où quel point sa faim l’amènerait.

« Pourquoi pas, mais que me donneras-tu en retour ? »

Après tout Àslaug avait décidé de la voir elle, en son âme et conscience. Si elle était bel et bien shaman, elle savait son histoire. Elle ne devrait donc pas s’étonner qu’elle ne lui offrirait pas ce qu’elle cherchait sur un plateau. Bien que Ràn doutait de pouvoir lui apporter satisfaction. Mais pourquoi pas après tout.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Dim 8 Avr - 5:54

Je l’observe de derrière mon masque. Un regard curieux, intrigué qui détaille ses traits sans chercher à insister, à s’imposer. J’attends, simplement, qu’elle se décide. Elle me fait penser à un animal sauvage. Un animal sauvage que j’ai brusqué en ayant la grâce d’une autruche en vol. Le silence. Tout relatif. La foule s’agite autour de nous, le monde existe, bouge, vit, à un rythme bien différent du nôtre. Ou du mien, à tout le moins. J’ai l’impression… Non… Rien… Mieux vaut ne pas y songer.

Un demi sourire étire mes lèvres aussi à sa question. Qu’est-ce qu’elle y gagnerait ? Ma foi. Je n’ai jamais eu à négocier une conversation de ce genre. Je ne croyais pas que je commencerais en m’adressant à un shaman. Sauf que j’oublie qu’elle n’est pas encore un shaman à part entière. Pas par sa faute, que je me dis, enfin pas entièrement certainement, mais c’est une situation suffisamment rare pour que je l’oubli. Soupir.

- Un peu de compagnie, pour commencer. Une distraction de ce qui t’appelles, t’attires chez ces gens… Je considérerai que j’aurai une dette envers toi. Je m’en souviendrai si tu as un jour une faveur à demander à un de nous.

Je la fixe un instant, ajoutant ensuite :

- On ne peut pas en dire autant de beaucoup des shamans de ta tribu, non ? Ou tu ne serais pas toute seule ici. Tu ne me sembles pas du genre à aimer la solitude.

Petit soupir.

- Et moi je me fous des conventions, et du fait qu’aux yeux de plusieurs tu devrais être honnie. Je n’ai ni honte, ni peur d’être vue avec toi. Ni aujourd’hui, ni demain. Suffit que tu l’acceptes.

Je hausse légèrement les épaules, la fixant du regard à nouveau, attendant.

- Je n’ai rien d’autre à t’offrir, rien que ma parole, et la possibilité d’une amitié au fil du temps.

Bon, j’ai quelques babioles sur moi, mais surtout ce qu’il me faut pour faire mon boulot. Et je ne vais certainement pas troquer mes biens matériels pour trouver ces informations. Elle n’est pas la seule à avoir vu ces visions. Elle y était peut-être plus réceptive que les autres, mais ça ne veut pas dire qu’elle est la seule à pouvoir m’éclairer un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Dim 8 Avr - 17:23

Un moment de flottement passe entre les deux shamans et c’est un claquement de langue qui répond à la tirade naïve et bon enfant d’Aslaug. Un soupire déçu agite visiblement les épaules de Ràn qui la toise sans que son regard ne puisse être aperçu. Peut-être aurait-il mieux valu, ainsi la Eïr aurait vu, elle aurait décelé ce qu’elle ne soupçonnait pas. La blessure qui avait fêlé son âme et laissé béante une ouverture à la folie qui prenait doucement l’ascendance sur son âme. Son discours n’était pas tant stupide, il aurait pu faire mouche, mais elle était à côté de la plaque, complètement et totalement.

« Sache que ces gens,
commençait Ràn en les montrant d’un signe de tête négligeant, ne m’attires pas tant que ça. Je te le dis pour que tu comprennes à qui tu as à faire, ce n’est qu’un souvenir qui me laisse envieuse tout au plus…peut-être simplement parce qu’il est désormais inaccessible et qu’il est de coutume que nous désirions ce que nous ne pouvons obtenir. Du reste ton amitié ne m’intéresse pas. »

On ne trahissait pas ses amis, on ne cherchait pas vengeance auprès d’eux, nouer des liens ne lui rendrait la tâche que plus ardue, ho elle pourrait faire semblant. Seulement son attitude contrasterait bien trop avec celle qu’elle avait l’habitude d’avoir, comment alors ne pas avoir des soupçons ? Non il lui fallait prendre une autre voie.

« Un prêté pour un rendu, voilà ce que je veux, Gärn ne fera jamais de moi une shaman, je ne suis pas si stupide. Il ne me donne que des os à ronger, assez pour soit disant m’occuper, mais rien de suffisamment consistant pour réellement me nourrir. Je veux savoir. Inculque moi ce que tu peux, quand tu le peux, ainsi nous serons quitte. Cela me semble plus raisonnable qu’une amitié que tu ne pourras donner et un service que tu seras incapable de rendre. »

En ça, la Nep était plus loyale qu’elle ne le serait. Oui, Ràn donnait plus de crédit à la parole d’une paria qu’à celle d’une shaman. Elle était trop pétrie dans un univers idéaliste. Les remises en questions n’existaient pas chez eux, certains de leur sacro-sainte parole bien pensante. On ne pouvait décidément pas s’appuyer sur ce genre de personne et puis ce qu’elle lui demandait ne lui paraissait pas tant surréaliste que cela.

« Je ne pense pas te demander les lunes, après tout ne sommes nous pas consœurs à défaut d’être…amis. »
Que ce mot lui paraissait creux et sans valeur désormais.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Sam 14 Avr - 5:38

« Si tu le dis. » Je ne suis pas convaincue et je ne le cache pas. « Qu’est-ce que tu fais ici alors ? Pourquoi ne pas être près du campement des autres shamans ? » Je pose la question avec curiosité, sans malice. Je penche même la tête légèrement sur le côté en l’observant. Bon, désirer être avec les autres n’est pas un sentiment que je connais, d’ordinaire. Je me mêle rarement aux autres, même dans ma tribu. C’est un mode de vie qui me convient. J’ai du mal à imaginer comment j’aurais réagit si j’avais été dans la situation de Ràn. Pas forcément mieux, je crois.

J’écoute la suite. Et je tique. La prendre comme apprentie est plus raisonnable qu’une amitié ? Elle est bizarre celle-là. Comme si c’était une relation moins intime. Comme si ça imposait une distance entre nous… Elle sent probablement mon regard posé sur elle, observateur, curieux, mais aussi perplexe.

« Tu veux que je te prenne comme apprentie ? À temps perdu, lors des rencontres et des fêtes ? C’est vraiment ce que tu veux faire pendant les réjouissances ? » J’attends sa confirmation, je suis curieuse. « Et en échange tu me parleras de ce qui t’es arrivé ? » Mieux vaut confirmer histoire de bien sceller le marché. Je ne compte pas laisser de zones grises dans cette entente.

J’ai une petite moue en l’observant, puis je regarde autour de moi comme si l’air pouvait me donner le pouvoir de décider là, sur le champ. Puis, soudain :

« Pourquoi me fais-tu confiance pour t’enseigner ce que je sais alors que tu ne connais pas mes capacités ? Tu rejettes la possibilité d’une relation à long terme, mais tu veux que je t’enseigne… Je ne comprends pas ce que tu cherches… Mais je peux le faire, je crois. Je ne connais pas vos rites, mais ça viendra plus tard, des autres… »
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Mer 18 Avr - 20:57

C’est un soupire qui franchit les lèvres de Ràn, si son masque ne l’avait pas ainsi caché aux yeux de tous, le mépris et la fatigue aurait assombris ses jolies yeux. C’était sans doute un mal pour un bien, puisque cela n’aurait rendu cet échange que plus oppressant. Personne ne se montrait très coopératif quand il comprenait que son interlocuteur le prenait de haut et c’était précisément ce que faisait Ràn. Il fallait dire que ce qui lui semblait d’une évidence flagrante n’était qu’un ensemble de mot obscur et incompréhensible pour sa compagne.
La shaman passa la main dans ses cheveux pour les rabattre en arrière et s’empêcher de danser d’un pied sur l’autre pour éviter que son agacement ne transparaisse trop. Respirant doucement par le nez, elle prit le temps de se calmer et de faire taire la frustration qui fourmillait dans sa tête comme si d’innombrables insectes étaient venus faire leur nid à cet endroit, rendant sa concentration d’autant plus compliquée que le bruit ambiant ne l’aidait guère.

« Je viens de te le dire non ? Gärn ne veut pas que je sois une shaman, son faire valoir tout au plus. Même en situation de disgrâce, je refuse d’être dépendante de quelqu’un d’autre et de lui obéir jusqu’à ce qu’on me désigne un nouveau maitre parce que je ne serais pas capable d’autre chose. C’est ce qu’il veut, pas moi. Apprendre, c’est la liberté. Ce n’est pas un si mauvais deal, tu n’as rien à perdre que je sache. »

Elle voulait comprendre ces sensations qui l’étourdissaient, ces murmures qu’elle ne pouvait saisir. Il fallait qu’elle sache si elle devenait folle ou si c’était à cause de son don, de la magie qui revenait ou de…quoique ce soit d’autre. Elle ne pouvait parler de ça au vieillard, il était malveillant à son égard.

« Donc non, ton amitié ne m’intéresse pas, car actuellement, ce n’est pas d’amis dont j’ai besoin »

Et puis quoi encore ? Se lier avec une Eïris, un être aussi volage et si peu digne de confiance ? Ce devait être dur d’évoluer dans une tribu ou tout le monde copulait ensemble sans pouvoir participer aux festivités. Mais qu’importe ses préjugés, ce n’était pas là le sujet de la conversation et la mesquinerie qui envenimait ses pensées ne l’aiderais pas à rendre la femme docile.

« Alors, Ca t’intéresse ou pas ? On ne va pas tourner en rond toute la soirée quand même. » Finit-elle par lâché, un peu trop rapidement pour ne pas y discerner un certain empressement. Il fallait dire que les regards commençaient à se tourner sur les deux femmes et Ràn n’aimait guère être surveillé de la sorte. Même s’il y avait peu de chance qu’on les reconnaisse l’une et l’autre ainsi déguisées.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Dim 22 Avr - 20:26

Je l’observe, cette Ràn dont j’ai entendu parler et qui, enfin, se trouve devant moi. Je l’évalue du regard, je jauge. Je ne prendrai pas une telle décision à la légère. Qu’elle s’en irrite, je m’en moque. Lui apprendre l’art et le savoir des shamans n’est pas quelque chose qui se décide en claquant des doigts. Je me fais légèrement bousculer par quelqu’un qui passe – trop – près de nous sans pour autant quitter la jeune femme des yeux. Puis je soupire.

- Il y a trop de monde ici pour ce genre d’engagement. J’ai installé ma tente à l’abri des regards. Si tu m’y rejoins, je t’enseignerai ce que je peux. Je ne peux pas remplacer un vrai enseignement, avec un vrai maître. Mais je tenterai de faire en sorte qu’on puisse voir ta valeur. Tu as du potentiel. T’empêcher de le développer est cruel.

Voilà, ma décision est prise. Je lui indique l’emplacement général de ma tente avant de regarder autour de moi. Trop de monde. Soupir.

- La suite est entre tes mains.

Puis sans un mot de plus je prends congé, tâchant de m’orienter dans la foule pour retrouver mon campement et le calme de ma tente, de ma solitude. Trop de monde, trop de bruits. Je suis venue pour observer, mais de loin, pas de ce qui me semblait être en plein cœur de la foule. Ce n’est pas ma place là-bas. Et comme ça elle a la chance de choisir pour elle-même en connaissant mes limitations. Elle me suivra peut-être directement si son choix est déjà fait, je n’y porte pas attention. Je marche simplement, me concentrant sur ce qu’il y a devant, pas derrière. Je ne tiens pas à chuter une nouvelle fois, j’en ai assez de rapiécer mes habits.
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Mer 2 Mai - 18:26


Seuls les Esprits furent témoins de cet étrange transaction, mais s'ils en furent choqués ou offusqués, ils ne se manifestèrent pas. C'était parfois à se demander s'ils existaient vraiment, si tout ça n'était pas qu'une invention née d'un esprit malade sous l'effet de narcotiques puissants. Le raccourcis était facile, trop, pour que quiconque s'y laisse piéger. Ràn elle-même si septique depuis la perte de son enfant ne pouvait nier leurs existences, discrètes, invisibles ou presque, ils n'en restaient pas moins présent. Quand bien même elle aurait pu nourrir des doutes, le fantôme était la preuve de l'existence d'êtres qui ne dépendaient pas du monde charnel, de celui des Hommes.

Et c'était bien pour ça qu'elle ne pouvait continuer à évoluer ainsi dans le flou, dans un semi apprentissage qui la laisserait plus perdue qu'elle n'en obtiendrait de réponses. Ces sensations, ces souffles porteurs d'histoires qu'elle réussissait à peine à saisir. Il fallait qu'elle sache s'il s'agissait là de magie, d'Esprit ou si c'était sa tête qui commençait à lui jouer des tours. Elle aurait pu en parler à Gärn, mais il n'aurait pas laisser filer une occasion de lui embrouiller ses pensées, de lui répondre de façon sibylline pour ne planter que les graines du doute dans son esprit déjà torturé.

Fort heureusement, la chance lui souriait, car cette femme pouvait lui apporter certaines réponses. Alors, comme un chasseur pistant sa proie elle s'élança sans la moindre hésitation à la suite de la shaman Eïr. La nuit, le monde et le bruit auraient facilement englouti de sa masse imposante cette dernière dont la silhouette fluette se fondait dans les ombres. Cependant, Ràn avait suffisamment d'expérience en ce qui concernait la recherche de bétail perdu, pour ne pas perdre Aslaug des yeux.

Toutes deux et dans le plus grand silence, s'éloignèrent du tumulte joyeux de la tribu de Dunan. Donnant cette impression irréelle passer une frontière les entrainant dans un autre monde. Une fois dans la tente, la porte de tissu refermée et à la lueur d'une bougie, l’atmosphère était toute autre. Ràn se sentait-elle plus légère d'être ainsi soustraite à une torture qu'elle avait voulu elle-même s'infliger en venant assister aux festivité? Elle n'aurait su le dire alors que la petite flamme dansante donnait un air bien plus sérieux et mature à Aslaug.

"Tu commence ou je m'en occupe ?" commence Ràn. Après tout il ne fallait pas oublier qu'elles étaient l'une et l'autre en train de conclure un accord, un marché étrange dont les marchandises n'avaient de valeur qu'à leur yeux.

" Qu'est-ce que tu veux savoir exactement, te redire ce que d'autre ont déjà narré ne t’intéresse pas je suppose, alors dis moi, qu'est-ce que tu cherches?
"

Après tout si Ràn voulait que sa consœur se montre de bonne volonté, il fallait aussi qu'elle y mette du sien. Ce n'était pas pour lui plaire, mais il fallait savoir s'adapter pour survivre, ce qu'elle avait peut-être tendance à oublier, surtout en compagnie d'un certain guerrier lui faisant perdre littéralement tout ses moyens et la transformant en un être mauvais qui ne trouvait d'échappatoire que dans une confrontation stérile et puérile.

Elle espérait simplement que cette Eïris saurait se tenir et ne chercherait pas à lui faire des avances douteuses. Après tout, même s'il s'agissait d'une shamane, lui donnant de ce fait une attitude plus responsable que celle de ses frères et sœurs, elle n'en restait pas moins une native d'une tribu aux mœurs douteuses et volages. Ràn saurait lui dire non, mais cela la mettrait sans le moindre doute mal à l'aise. Il fallait dire qu'être ainsi isolée, à l'abri des regards avait de quoi paraitre suspecte pour n'importe quelle personne respectable. Ce que n'était précisément pas vraiment les Eïris, même s'ils n'avaient généralement pas mauvais fond.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Dim 6 Mai - 20:00

La route jusqu’à ma tente me paraît interminable. Je n’en suis pourtant pas si loin, mais les déambulations qui m’ont conduite jusqu’à Ràn m’ont éloignée davantage de mon campement que je l’ai cru. Il me faut une bonne dose de concentration pour retrouver mon chemin dans la foule tumultueuse qui se prépare au jeu. Mais j’y parviens, enfin, au campement eïr, là où je me sens tout de même un peu plus à l’aise. Nous ne sommes pas très nombreux, mais j’ai tout de même installé ma tente à l’écart de celles de mes camarades de voyage. Personne n’osera venir nous déranger si loin de l’activité principale du jour, certainement ?

Je suis surprise quand je la vois entrer à ma suite dans la tente, mais je souris à demi, le visage toujours caché par mon masque. Je la laisse s’installer pendant que j’allume la bougie pour nous éclairer un peu. Assise à même le sol, je l’observe ensuite un moment, sans gêne cette fois, et je la jauge. Je sais que le marché a été conclu, mais son empressement m’a un peu désarçonnée.

- Tu commences. Savoir ce que tu as perçu de cette présence, et comment tu l’as vécu m’aidera à savoir où tu en es dans tes apprentissages. Nous n’avons pas beaucoup de temps, nous ne voudrions pas en gaspiller, je crois que tu seras d’accord.

C’est pour le bénéfice de Ràn qu’Àslaug le propose. C’est l’ordre des choses qui lui sembles le plus logique vu leur marché.

- Racontes-moi tout du début. Inclut même ce que tu n’as pas révélé aux autres. Je suis certaine qu’il y a eu des choses que tu n’as pas réussi à comprendre entièrement et dont tu n’as pas parlé. Je me trompe ? Je pourrai peut-être t’aider à faire le tri dans tout ça… En tant que shaman, tu auras probablement été plus réceptive à ses messages, et tu auras peut-être senti des choses dont d’autres n’auront eu aucune conscience.

Elle l’observe un moment, hésitant, avant d’ajouter :

- Je sais que c’est gros, ce que je te demande. Je te promets que je ferai ce que je peux pour t’aider, ce soir, et d’autres jours, quand nous nous verrons. S’il le faut, je te ferai cette promesse sans mon masque pour que tu vois ma sincérité.

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Jeu 17 Mai - 15:06

L’apprentie shaman prend le temps de réfléchir aux mots de sa consœur. Anormalement sérieuse et concentré sur la tâche, mais après tout, même elle était capable de se rendre compte que ces souvenirs pouvaient être le point de départ d’une aide dont Aslaug ne mesurait pas la teneur. Avant, elle s’en serait sentie redevable, elle aurait payé sa dette, quoique cela lui aurait couté. Les choses changent, désormais elle marchandait et jamais elle n’irait payer une quelconque dette envers une personne qui ne le méritait nullement à ses yeux.

« Hé bien, il y a eu ces rêves, on aurait dit qu’on insérait dans mon crâne des images qui ne m’appartenaient pas, c’était tellement réel… mais au réveil impossible ou presque de se rappeler quoi que ce soit, sinon que c’était brutal et effrayant. Puis il y avait ce besoin primaire, instinctif, de se mettre en route. Maintenant je pense que je sais ce que ressentent les oiseaux migrateurs… »


Rien que d’y repenser, un certain malaise l’oppressa, allant jusqu'à lui faire ressentir un frisson glacé le long de sa colonne, comme si des doigts osseux la touchaient du bout des ongles en une griffure écœurante.

« C’était tellement envahissant que je n’arrivais plus à faire une seule nuit complète. Du coup on s’est mis en route et arrivés devant la grotte, l’appel était encore pire. Je devais rentrer là-dedans, ça devenait presque obsessionnel. En fait à chaque fois que j’allais dans le sens de ce que voulait le fantôme, ça faisait du bien que d’avoir cet espèce d’étau qui me poussait toujours plus dans un sens se desserrer, c’était extrêment gratifiant. Comme une friandise pour faire comprendre que c’était bien. »

Ràn en avait déjà parlé à Gärn et d’autres, mais là dans l’intimité de cette tente devant une inconnue ou les flammèches désagréables de la méfiance ne brulaient pas dans son regard scrutateur, c’était étrangement plus facile. Ràn ne se sentait pas jugée, bien qu’elle ne s’en souciait plus guère, mais Aslaug avait réussi à instaurer une ambiance bien plus propice aux connivences.

« Puis à l’intérieur… A vrai dire, je n’ai pas trop fait attention, j’étais obnubilée par l’idée d’avancer. Mais cet endroit, ça n’avait rien à voir avec tous ce qu’on a pu construire jusqu’ici, je suis pas Luspienne, j’ai pas de connaissances là-dedans, mais… ces dalles au sol, ces fresques sur les murs, ces systèmes pour la lumière. J’ai jamais vu ça nulle part ailleurs, c’était bien trop ingénieux…luxueux ? Je ne saurais même pas dire. On y est entré parce qu’un gamin a été happé par une ombre gigantesque. Ce n’était pas le fantôme et je crois qu’on saura probablement jamais ce que c’était. Mais ça voulait qu’on rentre en tout cas. Le plus bizarre c’est qu’on l’a jamais rencontré en entrant, il n’y avait qu’un seul passage, on aurait du croiser ce truc immense… Bref, on a été coincée devant une porte. »

Ràn continua en expliquant sommairement le mécanisme des sceaux avec les six offrandes, dont cinq d’entres elles représentaient les tribus et en portait leurs insignes. La sensation d’être épiée et de devoir faire au plus vite, sous peine de représailles, cette impression d’avoir aperçu un regard avant que la porte ne se referme derrière eux.

« Et ce n’est qu’après qu’on a tous pu voir le fantôme. Normalement, ça n’aurait pas du être possible, je n’explique vraiment pas ce qu’il s’est passé…Nous n’aurions jamais dû le voir, pas tous, pas comme ça.. et encore moins l’entendre »

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Dim 10 Juin - 19:46

Je m’installe confortablement pour écouter son récit. J’y suis attentive, au son de sa voix, à ses paroles. Je ne l’interromps pas, même si j’ai plein de questions qui me viennent en tête. Guider ses réflexions dès le départ ne m’aiderait pas à comprendre ce qu’elle sait, comprend d’elle-même. Alors je patiente, et je note mentalement, je compare avec ma propre expérience. Ce fantôme savait se faire insistant dans les rêves, je l’ai très bien senti, et sa confusion m’inquiète autant qu’elle me semble compréhensible en fonction de ce qu’elle m’a jusqu’ici révélé.

« Je crois que ces images étaient réelles », dis-je enfin. « Je les ai vues aussi. » J’ignore si ça la rassurera, peut-être pas. Ce n’est pas comme si se faire dire que ce que tu voyais de « paranormal » était tout à fait normal avait quelque chose de rassurant. N’empêche, je ne vais pas le lui cacher. « C’était un esprit, Ràn. Un esprit qui cherchait à communiquer avec nous, simples mortels. Tu as entendu son appel, mais ton manque de connaissance t’as empêché de le reconnaître comme tel et de résister à son appel. »

Je réfléchis à voix haute, c’est une théorie, pas une affirmation certaine, et je paris que ça s’entend dans ma voix. Il n’y a rien d’assuré dans ce que j’apporte, mais cela me semble le plus probable. « Tu as eu des visions dans tes rêves avant ça ? Et depuis ? Tu saurais les reconnaître si tu en avais ? » Mais la suite, ce sentiment de devoir avancer, ça me donne une impression étrange. Comme s’il y avait davantage et que je n’arrivais pas à comprendre. « J’imagine que tu n’as pas tenté de communiquer avec l’esprit qui te forçait à avancer ? Probablement pas. Je n’y arrivais pas vraiment moi-même, les rêves étaient trop forts… » Puis, soudain, j’ai des questions plus claires en tête. « Parle-moi de ce fantôme. Dis-moi tout ce que tu sais de lui. Je crois avoir réussi à en apprendre un peu dans mes rêves, mais ils étaient tellement intenses que j’avais du mal à le départager du reste… »

J’imagine que Ràn avait dû se sentir envahie. Ç’aurait été mon sentiment il y a de nombreuses années alors que je découvrais mes dons. Mais j’ai l’impression qu’elle s’en méfie là où je ne demande qu’à mieux comprendre. Cela me fait douter de ses motivations. Ne chercherait-elle pas uniquement la reconnaissance sociale du statut de shaman? Souhaite-t-elle réellement apprendre à maîtrise notre art ? Je devrai faire attention à ce que je lui enseigne…

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Sam 16 Juin - 12:50

Ce que la shamane lui révèle ne fait que confirmait ce dont elle se doutait déjà. Au moins était-elle fixée, pouvait-elle mettre des mots sur ce qui lui était arrivé, les ranger dans une case et se les rappeler le moment venus si elle devait de nouveau subir pareille oppression.
Devant elle, rendu étrange par les lueurs des bougies dansant avec douceur sur leur scène de cire, le visage d'Aslaug lui parait tantôt juvénile, tantôt d'une vieillesse impossible et ses yeux habités d'un abîme dont elle n'était pas certaine de vouloir en savoir la teneur.

Cependant, elle doit avancer, ne pas rester cantonner à sa douleur, à ses croyances et à ses peurs. Ces capacités qu'elle avait mis en sommeil ignorait, elles semblaient désormais totalement la submerger. Elle s'en méfiait, elle les détestait, les tenant autant responsable que celui-dont-elle-ne-voulait-prononcer-le-nom. Il n'y avait que ça pour ne pas la faire vaciller, pour pas la faire exploser et éparpiller sa résolution. Un coupables, des coupables pour être plus exactes, mais de cela, sa consœur n'avait pas à être au courant, comme de la haine qui l'engloutissait avec patience. Elle prit donc le temps de rassembler ce courage, dans une manœuvre au visage neutre pour se plonger dans cet abysse ouvert par la fente des prunelles d'un shamane.

"A part pour cet épisode... Je n'ai jamais tant eu de visions dans mes rêves comme tu dis. Simplement des... Intuitions. Quand j'étais petites j'avais des amis "imaginaires". "

Maintenant qu'elle avait pris sa décision, que l'adrénaline de ce saut invisible se répandait dans ses veines, d'étrange souvenir sans rapport refaisaient surfaces. Mais étaient-ils réellement hors propos?

"Enfin, c'est ce qu'avait fini par me dire mon père, il était agacé que je parle dans le vide."


Les année se faisant, elle ne se rappelait plus si elle avait réellement entendu et vu des choses, si cela n'avait été que son imagination, celle d'un enfant trop excité, trop actif et que personne ne pouvait canaliser.
Puis répondant à la question d'Aslaug, se raccrochant au fil qu'elle avait lancé pour qu'elle ne se brise pas les os à atterrissage de sa chute, elle prit partie de se remémorer.

"Orest Âmemort, c'est son nom, il est apparu en nous tenant pour responsable et en nous accusant de...sa déchéance peut-être. Enfin non, il cherchait quelque chose, quelqu'un c'est ce qu'on a compris après. Apparemment, on lui avait promis de la lui rendre, de la libérer s'il faisait ce qu'on lui disait de faire. Vu comme il était furieux, il a tenu sa part du contrat, mais pas ceux le lui ayant imposé. Quand on est arrivé dans la dernière salle de ces structures, au sol il y avait des symboles et des jarres. Au milieux un squelette rattaché par d'étranges liens à un golem. Il est devenu.. fou. Le fantôme. Ce devait être celle qu'il cherchait, je ne sais pas s'il s’agissait d'un membre de sa famille, d'un amour ou autre, mais il tenait à elle et elle a été utilisés à son insu pour je ne sais quoi, alors que lui faisait ce qu'on lui demandait dans l’espoir de la libérer. Comme quoi, on évolue pas, on est toujours aussi cruel les uns envers les autres"

Et sans doute qu'elle en serait la pire plaie.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Lun 2 Juil - 5:02

« Sauf que tu ne parlais pas dans le vide. » Tant de signes ignorés. Quel gâchis ! Rien que ça, et ce que je sens en elle suffit à me démanger mentalement. Mais pourquoi donc ? Comment ? Je m’efforce de mettre toutes ces pensées de côté, de me concentrer sur ce qu’elle me dit parce que je réalise à quel point, oui, il faut l’aider. Je ne la plaindrais pas, tout de même, mais j’en vois l’urgence. Si les esprits s’adressent déjà à elle, alors il est nécessaire qu’elle le comprenne ! Qu’importe comment elle en est arrivée là. La situation doit changer, tout simplement. « Tu pourrais en avoir sans t’en rendre compte. Ou pas, ça dépend de la forme de ton don, je dirais. J’ai toujours eu de la facilité avec les rêves… » Ça me fait d’ailleurs songé que j’en ai fait un autre il n’y a pas si longtemps. C’est le nom du fantôme qui me ramène à mon interlocutrice.

« Orest Âmemort… » je répète le nom en réfléchissant. Je fais le tri dans mes propres souvenirs et j’essaie de comprendre comment ils sont connectés à ce que Ràn raconte de son expérience. « Je ne le connais pas, je crois. Mais je vais devoir… Enfin, je serais curieuse de tenter de le contacter pour en apprendre plus… » Je ne le ferais pas. Pas seule en tout cas. Et encore moins seule avec Ràn. Mais la curiosité est là et je sais que j’y songerai pendant longtemps avant de prendre une décision. On ne joue pas avec les esprits sur un coup de tête !

« Nous évoluons… Reste à savoir si nous évoluons dans la bonne direction. » Je souris légèrement, pensive, songeuse. Je sais qu’elle s’attend à ce que je comble le silence. Elle pense probablement qu’elle a fait sa part, mais il me faut du temps pour tout assimiler. Je me détourne, j’attrape mon outre et j’en bois une gorgée le regard un peu vague encore. Puis, lentement, je pose de nouveau les yeux sur elle. J’ai un petit sourire, et je suis à demi surprise qu’elle se trouve encore là. J’inspire lentement, puis j’expire tout aussi lentement avant de m’éclaircir la gorge.

« Donc… Par où commencer… » Par des questions, pour mieux cerner son don. Savoir ce qu’on lui a enseigné, même en surface, brièvement, à contre-cœur. Puis commencer par lui apprendre à… à quoi ? Se protéger des esprits ? Mais alors elle risquerait de trop se fermer. Mais de s’y ouvrir sans que personne ne soit au courant de ses tentatives avec moi, ne serait-ce pas la mettre en danger ? Peut-être que, pour commencer… « As-tu appris à méditer ? Les shamans s’en servent pour apprendre à sentir les courants magiques autour d’eux. Tu les sens probablement déjà, mais ça t’aiderait à mieux les définir. Si on commençait par ça ? »

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1085
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Mer 11 Juil - 11:30

La théorie, ça elle savait, la pratique par contre. Serrant les lèvres en une ligne mince, Ràn fulmine. Non pas à cause de ce que disait Aslaug, mais plutôt de son ignorance. Gärn ne lui avait offert qu’un simulacre de formation, parsemant ses enseignements avec précaution, les découpant pour les lui livrer incomplets, sans jamais lui donner un espoir de s’en sortir. Qu’il avait été malin, qu’il avait été mesquin. Mais voilà, il ne se doutait pas qu’ainsi, il nourrissait la bête que la perte de son enfant avait réveillée. Ne la rendant que plus agressive, plus forte. Tous ceux là, ceux qui la mettaient à l’écart, la persécutaient, l’humiliaient sans jamais lui donner réellement de chance. Tous ceux là seraient responsables de la folie de Ràn et de leur propre perte. Il ne faudrait pas qu’ils viennent s’en plaire ni s’en étonner par la suite. Mais ça, Ràn le savait, qu’ils la blâmeront elle, elle plutôt que de reconnaitre qu’il avait été les créateurs de celle qui les détruirait tous.

Donc oui, en théorie, elle savait méditer. Du moins le pensait-elle. Le Dagda lui avait simplement dit de le faire, lançant le mot comme ça pour qu’il se colle à sa figure de façon dégoutante. Mais jamais il ne lui avait rien montré ni appris. Ainsi, elle avait « médité ». La shaman avait été bien loin du compte.
Ho douce serait sa vengeance.
Toute à ses pensées, c’est donc naturellement qu’elle acquiesce en signe d’assentiment.

« Commençons par cela alors. Je te laisse me montrer »

Et encourir sa colère si d’aventure Aslaug se risquait à se moquer d’elle. Ho oui, elle était prête Ràn à lui trancher la gorge pour la punir. Après tout le marché avait été équitable, le trahir aurait été la goutte de trop, elle avait trop donné, et déjà les efforts fournis pour paraitre aimable lui sapaient toute son énergie.

« Cela dit, une fois ces courants ressentit, comment faire pour les utiliser correctement? »

Elle se retint de justesse de laisser la flopé des autres questions qui lui brulaient les lèvres briser la muraille de sa gorge pour se déverser en une rivière fougueuse et ainsi faire montre de son ignorance évidente. Elle se hâta néanmoins de rajouter.

« Gärn n’a pas été des plus clair sur le sujet, et comme manipuler la magie sans chaperon peut s’avérer dangereux, et lui étant ce qu’il est : le Dagda, n’ayant pas plus de temps à me consacrer… c’est assez délicat de démêler les explications de ses paroles sibylline. »


Mensonge, il n’était qu’un charognard hideux ne voulant partager son savoir à une femme qu’il méprisait au plus haut point. Il ne fallait pas chercher plus loin.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 146
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ? Hier à 16:41

Je m’installe confortablement prête à commencer à méditer, mais surtout à la guider dans la sienne pour mieux lui apprendre, lorsque Ràn me demande comme elle pourra utiliser les courants magiques. C’est une bonne question, et je hoche la tête pour lui confirmer que j’ai entendu alors que je cherche comment expliquer quelque chose qui m’a toujours semblé… naturel ? Ou enfin simple.

« C’est une bonne question. Je ne sais pas vraiment comment te l’expliquer… Je n’avais jamais songé à mettre des mots sur mon expérience. Pour moi… quand j’ai commencé à clairement sentir les courants, il y avait comme un appel. C’était facile de me laisser tenter.  Mais il faut toujours trouver un équilibre entre ce qu’on offre à la magie et ce qu’on garde pour soi. C’est aussi pour ça que méditer est important, ça t’aidera à mieux te connaître par rapport à la magie. Si tu t’abandonnes trop, tu deviens un appât pour les esprits. C’est pour ça qu’on ne laisse pas les apprentis pratiquer seuls. Ce serait dangereux pour eux et pour toute la tribu. » Je me tais un instant avant d’ajouter, hésitante : « Tu comprends un peu mieux ? Je vais réfléchir à comment mieux te l’expliquer, c’est promis. Peut-être que ça me viendra pendant qu’on médite, si tu veux t’y mettre. »

Je veux bien l’aider, mais je n’ai jamais vraiment eu d’apprenti à ma charge. Je suis déjà trop lunatique pour être en charge de ma propre personne dans la vie de tous les jours, alors d’un apprenti shaman ! Pourtant je sais que je serais diligente dans mon approche de son éducation. Jamais je ne laisserais un apprenti dans l’état dans lequel Ràn semble être. C’est ridicule ! L’idée même me fait frissonner. C’est surtout pour ça que j’ai décidé d’aider Ràn. Je voulais mon information, oui, mais j’aurais pu chercher d’autres gens, si j’avais vraiment voulu. J’avais espéré qu’elle puisse m’en apprendre davantage, mais puisque ce n’est pas le cas… il faut remédier à cette situation pour le futur.

« Commence par t’installer confortablement. Ça peut être plus difficile les premières fois de se concentrer. Souvent c’est plus facile en fermant les yeux. Prends de grandes inspirations pour détendre ton corps… » Et je continue, lui donnant quelques indications de base avant de la laisser se détendre. Puis, lentement, j’essaie de guider ses sens vers les courants qu’elle pourrait ressentir comme a pu le faire mon maître des années plus tôt. Si elle est une shaman née comme je le crois, peut-être cela suffira-t-il pour commencer…

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Avez-vous des réponses aux questions que je me pose ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Avez -vous honte parfois ?
» Avez-vous le pied marin...
» avez vous une bonne estime de soi ?
» Avez vous une musique préférée dans le jeu ?
» Avez-vous des chats ? :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Continent :: Les collines Salsk :: Zaldi-
Sauter vers: