Partagez | 
 

 Alwine Sörn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alwine Sörn
avatar
Messages : 68
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Alwine Sörn Dim 1 Avr - 22:18


Alwine Sörn


Il est des choses qu'il vaut mieux entreprendre que refuser, quand bien même la fin risque d'être sombre.




Informations généralesCaractère

Nom : Sörn 
Prénom : Alwine 
Date de naissance : 1er jour du mois de Hilde, an 552, 23 ans
Lieu de naissance : Zàzrak, tribu luspienne
Tribu : Luspa
Métier : Forgeronne

Créative - Indépendante – Appliquée – Minutieuse – Déterminée – Passionnée – Intelligente – Franche – Attentive -  Ambitieuse - Confiante

Hautaine – Colérique – Gourmande – Sarcastique – Capricieuse – Désinvolte – Susceptible – Butée – Mauvaise foi – Cupide – Lunatique

Il y a un mot qui te décrit mieux que les autres. Lunatique. Lunatique parce que ton humeur est encore plus changeante que le temps. Il suffit de venir te voir trois fois en une journée pour apercevoir trois de tes différents visages. Née d'une union mixte, tu as su t'apprivoiser les qualités et défauts de deux tribus et on se rend compte facilement que tu es un être parfois paradoxal... ou situé dans les extrêmes. Tu peux être hautaine et arrogante, mais tu sais te montrer humble devant un talent que tu estimes adéquat. Tu es parfois mauvaise langue pourtant tu ne t'abaisses pas à juger un artisan ou n'importe qui doté d'un métier trouvant grâce à tes yeux. Tu fais preuve d'une patience providentielle dans ton travail mais il suffit de peu pour te mettre hors de toi. Tu es sarcastique, moqueuse et très têtue, et d'une susceptibilité incroyable lorsque l'on t'attaque. En même temps, tu es constamment sur la défensive, notamment parce que tu as dû faire tes preuves depuis toujours. Ce qui fait que tu renvois l'image de quelqu'un de confiant et sûr de toi, alors que tu peux être facilement blessée par certaines remarques, même si tu n'en diras rien. Au fond, tu es plus sensible que tu ne le voudrais.

Tu as un talent incroyable et tu le sais. C'est ta plus grande fierté. Tu es créative, intelligente, tu cernes facilement le désir de tes clients, un atout très important dans ton métier. L'on reconnaît ton professionnalisme, ta minutie et ta rigueur. Intolérante envers toi-même, tu l'es également envers les autres et tu ne crois pas aux deuxièmes chances ou au pardon. Ton pêché mignon ? La gourmandise, sûrement. Tu aimes la bonne nourriture mais tu es également gourmande de biens matériels et de richesse. Cupide, tu es possessive envers ton argent et ne manque jamais une occasion de faire affaire. Tu aimes négocier et vendre. Néanmoins, tu es loin d'être corruptible. Tu préfères gagner honnêtement ta vie et ne te laisses pas embarquer dans de viles magouilles. Tu laisses ça aux Neps, que tu méprises avec acharnement, voyant dans leur marché noir un manque de respect considérable envers le véritable travail.
 

De part son père, Alwine est plutôt quelqu'un de pieux, surtout pour une Luspienne. Son père a tenu à lui inculquer une certaine éducation spirituelle en lui parlant des Dieux, des Enfants Dieux ou encore des Dieux Secondaires. Il lui a parlé un peu maladroitement des lux magiques que les Shamans perçoivent et de l'importance de ne pas fâcher les Esprits. Les explications ne sont pas totalement claires et comportent de grosses lacunes mais Alwine a été rapidement fascinée, au grand désespoir de sa mère. La Luspienne a fini par envoyer ses pensées à Ulf, la Forgeronne, peu après le début de son apprentissage.


Biographie




Premier cri :

L'aube s'éveille à peine lorsque le cri d'un nourrisson déchire le silence du ciel. C'est le début du mois d'Hilde, l'aube du tout premier jour. Et c'est alors que le jour se lève à peine, que Anaëlle met son enfant au monde. Son cri se joint à celui de son bébé tandis que, dans un ultime effort, elle s'offre la délivrance. Ce bébé... c'est toi. Tu es née le mois le plus important de l'année, le premier jour marquant son arrivée. Mois qui enterre l'été pour saluer l'automne. Mois où la récolte servira de réserves pour l'hiver à venir. Un mois important donc, tout comme tu l'es aux yeux de tes parents, tandis que tu cries ta douleur d'être venue au monde. Car c'est une réelle souffrance pour toi. Toi qui, il y a encore quelques heures, te prélassais dans l'utérus de ta mère, confortablement installée, au chaud et nourrie. Il a suffi de quelques poussées pour que tu te retrouves  arrachée à tout ce confort et inhaler à pleins poumons un air que tu ne connaissais pas. Et maintenant te voilà. Voilà ta peau légèrement hâlée et tes grands yeux clairs. Voilà une touffe de cheveux déjà bien fournie sur ton crâne et voilà que, hurlant le salut de ton existence, tu agrippes violemment le nez de ton père pour le tirer d'un geste parfaitement involontaire. Tu ne le vois pas, mais ce dernier écarquille ses yeux en grand avant de se tourner vers sa femme, cet air à la fois heureux et fier qui caractérise les nouveaux pères, collé au visage.

-C'est ma fille, lance-t-il, empli de fierté. Elle a ma poigne.

C'est comme si, avant de la voir, il a douté. Mais sa femme sourit. Elle, elle l'a toujours su.

Deuxième round :

-Plus souple sur les jambes ! Plus précise dans tes gestes ! Mais concentres-toi, enfin ! C'est pas une petite pluie qui va te distraire !

Les mots vociférés avec force sont aussi tranchants que la lame d'une épée. La pluie tombe à grosses gouttes, rendant la terre boueuse et meuble, ce qui ne facilite pas tes déplacements. Tes vêtements sont trempés, alourdissant ta charge, ralentissant tes gestes. Quant à ton bâton, la pluie s'infiltre entre tes mains, rendant ton emprise encore plus difficile et tu es obligée de te concentrer plus encore pour ne pas le laisser s'échapper. Heureusement pour toi, ta folle chevelure est retenue par un ruban, t'offrant un panorama de la scène plus précis. Tu as les sourcils concentrés, les yeux sérieux et tu fixes ton père avec attention. Autour de vous, quelques Luspiens s'arrêtent, contemplant la scène avec un certain intérêt, teinté de moqueries condescendantes. Tu n'y prêtes guère attention, habituée à ce genre d'attitude de la part de tes congénères. Tu as à peine dix ans mais tu sais déjà que tu es un peu en retrait des autres. Sûrement parce que tu es issue d'un mariage mixte. Avec un père Hald qui t'apprend les techniques de base du combat en plein territoire luspien où vous résidez avec ta mère. L'histoire, pourtant, a tout d'un conte de fées. Un guerrier Hald, envoyé en mission par son Nuada en terre luspienne, rencontrant une jeune fille de tribu, bijoutière de formation, dont il est tombé amoureux. Des années, des complications et des missions plus tard, le voilà marié à une Luspienne et père d'une petite fille. Père que tu admires et chéris, même si ses missions pour sa tribu natale l'envoient souvent loin de toi. Mais Hald de corps et d'esprit, il lui était inconcevable de ne pas t'enseigner les rudiments du combat, comme il se fait dans sa tribu. Une décision rendue difficile par ta mère qui a voulu mettre en avant l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, et par ses missions qui l'ont parfois envoyé loin et longtemps. Te voilà donc âgée de dix ans, occupant tes journées à apprendre à lire et à te battre. Et si tu t'en sors à merveille dans l'apprentissage luspien, il faut bien avouer que tu ne combats pas aussi bien que les enfants halds, même si tu y mets tout ton cœur. Tu affectionnes plutôt cet exercice physique et ne rechigne jamais lorsque ton père te sort de chez vous pour t'entraîner, sous l’œil mi-amusé, mi-exaspéré de ta mère. Ton père c'est ton idole. C'est l'élément fort de la maison et tu as, au grand désespoir de ta mère, hérité de quelques-uns de ces traits de caractère, propres aux Halds. Mais tu peux également dire le contraire. Ta mère n'est pas une montagne de douceur, même si elle t'aime plus que tout. Elle est aussi exigeante que ton père et te farcis la tête d'idées parfaitement luspiennes, que ton père juge parfois obsolètes. Autrement dit, te voilà partagée entre les deux, enfant mi-luspienne, mi-hald, sans pour autant appartenir totalement à l'une et l'autre tribu. Ton tempérament agressif et colérique t'a déjà valu quelques remontrances et certains enfants luspiens t'évitent, te jugeant un peu trop barbare. Mais tu es bien décidée à prouver à tout le monde ce que tu vaux. Car même si ton père est Hald, tu vis en territoire luspien depuis toujours. Tu es luspienne. Et tu le prouveras à tous.

En attendant ce jour, tu resserres ton emprise et fonce directement sur ton père, insensible aux douleurs musculaires qui commencent à naître en toi. Tu le prouveras à tous.

Troisième année :

Le martèlement du marteau sur le fer rougeoyant te rend presque sourde. La lame est rouge, brûlante, et tu as l'impression que ton visage va prendre feu. Puis tu la plonges dans l'eau, laissant échapper un nuage de brume chaude qui t'aveugle l'espace de quelques instants. Tu patientes ainsi un moment, comme te l'a enseigné ton maître, puis la retires, soupesant son poids, contemplant ton oeuvre d'un œil critique.

-C'est quoi ce travail de cochon que tu m'sors là ?

Tu hausses les épaules, habituée à la mauvaise humeur de ton maître. Trois ans que tu as commencé ton apprentissage. Inutile de préciser que ton envie de devenir Forgeronne a déplu à ta mère qui te voyait déjà reprendre le flambeau, ou entreprendre un métier plus honorable. Mais, une fois encore, la marque de ton père s'est faite sentir. Fille d'un Hald, tu adores te battre et tu aimes le contact des armes dans ta main. Tu n'as pas voulu partir en terre guerrière pour entamer une profession dans la tribu de ton père parce que tu sais que tu seras considérée comme une Luspienne et n'obtiendra pas une formation aussi complète que les natifs. Et puis, tu restes Luspienne. Tu aimes créer. Tu aimes façonner et c'est le plus naturellement du monde que tu t'es approchée de cet artisanat qui allie tes deux passions. Un choix qui n'a fait que creuser un peu plus l'écart que tu ressens envers tes compatriotes. Ni totalement Halde, ni complètement Luspienne. Un mélange des deux parfois mal perçu, tout comme l'apprentissage que tu as choisi. Et comme pour creuser plus encore le fossé qui te sépare des autres Luspiens, tu as commencé à te renseigner un peu plus auprès de ton Shaman sur les rites et croyances de Nòtt, allant même consacrer ses voeux à Ulf, la Forgeronne. Une déesse qui a attisé ta réelle fascination. Contrairement à beaucoup, tu la perçois comme l'arme secrète de la guerre des Dieux. Elle est belle et talentueuse et tu as l'impression qu'elle forge même ses armes à la chaleur du soleil. Des discours et des croyances qui t'ont valu nombres moqueries de la part de tes compatriotes Luspiens. Mais tu n'es plus à ça près et tu les encaisses leur dérision sans broncher, la tête haute, pleine de fierté et de dédain envers eux. Mais si l'on creuse ton coeur, on y verra la souffrance que ça te cause d'être ainsi mise à l'écart. Ta sensibilité que tu as décidé de cacher derrière un masque de froideur en prend un réel coup et nombreuses sont les fois où tu as maudit tes parents d'avoir ainsi mélangé deux mondes en te donnant naissance. Mais tu ne perds pas espoir et compte bien être la meilleure dans ton domaine et ainsi faire taire toutes les mauvaises langues. Tu veux te spécialiser dans les armes mais tu comptes aussi t'occuper d'objets plus nobles ou plus précieux. Des objets décoratifs, des objets utiles, des objets du quotidien. Tu dois savoir tout faire, devenir la meilleure Forgeronne de Nòtt et ainsi tout le monde reconnaîtra ta valeur. Et tu t'élèveras dans la société Luspienne. Ta façon de te venger de tout ceux qui ont pu te critiquer. Mais en attendant...

-Jettes-moi ça et recommence, grogne ton maître.

Sans rechigner, sans même soupirer, tu t'exécutes. Il t'a choisi et tu en es honorée parce qu'il est considéré comme l'un des meilleurs. Grognon, caractériel, impulsif et critique, mais doué. Cela fait une éternité qu'il n'a pas pris d'apprentis alors tu te demandes bien pourquoi t'avoir choisi mais peu importe. Tu le voulais, il t'a sélectionné et tu en es heureuse et fière. Même si beaucoup le détestent, tous reconnaissent sa valeur. Tu n'as pas besoin de l'aimer, tu ne veux que son savoir. Alors tu obéis à tous ses ordres ingrats, supportes ses jérémiades et accèdes à chacun de ses caprices. Et tu as progressé. En trois ans tu constates les progrès que tu as fait. Dans quelques années, lorsque tu affineras ton art et n'aura plus de cours théoriques, tu créeras ton chef d'oeuvre sous sa supervision. Et, à ce moment, tu es sûre qu'il te poussera à bout pour que tu crées la plus belle des œuvres. Voilà pourquoi tu le voulais. Parce qu'il te pousse à te surpasser. Et c'est ce que tu souhaites, surtout lorsque l'on connaît tes plus hautes ambitions.

Quatre ans plus tard :

Un large sourire satisfait illumine ton visage alors que ton père ébouriffe pour la énième fois tes cheveux. Ta mère, plus discrète, se contente d'hocher la tête d'un air appréciateur mais tu la connais assez pour deviner la fierté qui emplit ses yeux. C'est bon. Tu y es. Ton apprentissage est terminé. Te voilà Forgeronne. Tu as dix huit ans et tu es Forgeronne. Ton chef d'oeuvre, un bouclier d'une exquise beauté et d'une robustesse indéniable trône fièrement sur la table, devant un père en extase et une mère qui apprécie les décorations qui l'habitent. Un mélange de deux univers. Un reflet de ce que tu es au fond de toi. Tu as mis ton âme dans cette oeuvre. Tout ce qui te représente. Ton passé, ton futur et ton présent. Tu as mis tes espoirs, tes rêves et tes déceptions. Un véritable chef d'oeuvre qui t'a même valu un silence respectueux de la part de ton maître. Silence qui équivaut au plus grand des compliments. Il n'a rien eu à dire devant la perfection de l'objet. Et il a posé sur toi un regard plein de respect, montrant clairement qu'il t'élève au même niveau que le sien. Qu'il te reconnaît comme une consœur dans ce métier très sélectif. C'est ta plus grande fierté.

Tu en as vu passé des choses. Tu as souffert. Tu as travaillé plus dur que tout le monde, refusant de sortir t'amuser parfois avec les rares amis qui partagent ta vie. L'unique chose sur laquelle tu n'as pas tiré un trait c'est sur l'entraînement avec ton père, lorsque votre emploi du temps respectif l'a permis. Tu considères que ces entraînements t'aident non seulement à te maintenir en forme, mais également à mieux forger les armes. Ton père, d'ailleurs, est devenu ton principal cobaye. Tu lui as confié tes créations, tu t'es battu contre lui avec et tu as ainsi pu mieux cerner l'importance des armes. Les points les plus importants, les faiblesses. A force des les manier, à force de les créer, tu les as compris mieux que personne. Et c'est tout ce travail de recherche qui t'a permis de créer ce bouclier. Tu as également compris une chose essentielle : créer une arme c'est facile. Créer l'arme la plus adaptée à celui qui la manie, c'est une autre histoire. Des armes anodines, tu peux en faire des centaines. Mais l'arme unique, personnelle, c'est autre chose. Et c'est un défi de plus à relever.

Cinq et un :

-Mettez-vous là, tendez les bras. Bien. Baissez-vous. Un peu plus bas. Voilà.

Tu observes ton client, notant quelques lignes sur ton cahier de travail. Le client s’exécute, l'air plutôt septique. Mais on lui a bien recommandé la Forgeronne et il préfère attendre de voir ce que ça donne. Pour toi, ça fait cinq et un ans maintenant que tu exerces ta profession avec une réelle passion et ton talent commence à se faire connaître un peu partout sur Nòtt. Ta boutique regorge d'objets en tout genre, des babioles et autres bibelots très utilisés par les tribus, ou encore des ustensiles divers. Mais ta réputation vient surtout des armes. Tu fais des armes quelconques, robustes et efficaces mais ceux qui sont prêts à mettre le prix trouve chez toi quelque chose d'unique. L'arme faite pour eux. Un travail qui nécessite des heures de recherche. Tu prends des mesures, évalue la taille, le poids, l'équilibre. Observe le client se battre, croise même le fer avec pour te donner une meilleure idée. Tu prêtes beaucoup d'attention à la forme de ses mains et à la taille de ses pieds, à la souplesse de ses jambes, contemple la façon qu'il a de se déplacer. Puis tu poses des questions, parfois très personnelles, les poussant à se confier même un peu trop. Mais tu as une politique. Secret professionnel. Rien de ce qui est dit ne sortira de ta bouche. Enfin, après ce long travail en amont, tu imagines l'arme. Il te faut des mois pour la mettre au point. Des semaines de plus qu'une arme quelconque. Mais, une fois finie, tu as créé un nouveau chef d'oeuvre. Un chef d'oeuvre unique, destiné seulement à ton client. Selon le prix, tu t'autorises même à faire participer ta mère en y insérant quelques pierres ou autres joyaux pour valoriser l'esthétique. Tu as même réussi l'exploit, en t'associant à une Alchimiste compétente - à qui tu verses un pourcentage généreux - d'ajouter des effets à certaines armes. Tu en as même vendu une dont la lame a la couleur du ciel. Ces idées originales font de toi une pionnière dans la fabrication des armes. Des armes destinées aux guerriers, mais également des armes plus souples et discrètes dont raffolent les assassins. Bien évidemment, ce genre de fabrications se vend plus cher, surtout si tu dois faire appel au talent d'un Alchimiste. Mais, au moins, tu es sûre que ce travail unique, sauf s'il est honteusement volé, n'atterrira que dans des mains honnêtes. En fait, tu sais que ton pire cauchemar sera de croiser une telle création dans les mains d'un Nep. Tu sais aussi que si jamais cela se produit, tu feras tout ce qu'il faut pour la récupérer, quitte à salir tes mains de sang pour la première fois de ta vie. Une crainte qui te hante de plus en plus, surtout avec les derniers événements.

Tu as entendu des rumeurs étranges. Tu n'as pas été sujette aux rêves dont certains clament avoir été victimes, mais tu ne prends pas ces choses à la légère. De plus, ton père est également très inquiet de tout ce qu'il se passe en ce moment sur les terres de Nòtt. Inquiétude qui te gagne et tu as un peu accéléré la cadence, surtout avec ce nouvel apprenti que tu as choisi. Tu ne sais pas quel danger menace, mais tu préfères être prête. Tu as eu des échos sur les événements passés dernièrement dans une grotte et si la plupart des Luspiens ne s'en préoccupent pas, toi tu te dis que un avenir bien sombre semble se profiler devant vous. Tu ne sais si le temps est à la guerre, mais plus que jamais il est bon de garder son arme affûtée.

-C'est bon ?

Tu sursautes légèrement, fronçant les sourcils devant ce manque de concentration soudain de ta part.

-Oui, allez-y, j'ai ce qu'il me faut. Choisissez une arme maintenant, nous allons faire teinter le fer.

Un drôle de sourire se peint sur ton visage devant le regard légèrement sceptique de ton client. Tu penseras à toutes ces histoires plus tard. Tu as un travail a effectué. Et un petit combat fort bienvenue avant ça.


Reforgée sera l'épée qui a été brisée


Derrière l'écran


On me connaît sous de le nom de Aly et j'ai 25 ans.  Je vous ai trouvé grâce à vaut mieux pas en parler et je vous trouve horribles. Je vous déteste .


Code:
Alwine Sörn ft Jasmine Sanders


Dernière édition par Alwine Sörn le Sam 14 Avr - 11:20, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Dim 1 Avr - 22:41

Rebienvenue à toi, tu connais la maison, je te laisse faire le nécessaire
Amuse toi bien avec ce nouveau personnage en tout cas.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Dim 1 Avr - 22:42

Rebienvenue

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Lothar Duracier
avatar
Messages : 1266
Avatar et crédits : Hanry Cavill by Lemon Tart
Admin - Guerrier
Admin - Guerrier



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Lun 2 Avr - 5:00

Rebienvenue avec ce nouveau personnage!
Amuse-toi bien!

_________________

  Je ne suis pas là pour écouter les jérémiades d'une femme

  (c) Lothar Duracier
Revenir en haut Aller en bas
Kolga Geirrodr
avatar
Messages : 407
Je suis à : Zaldi
Avatar et crédits : Kristina Pimenova
L'insouciance de l'enfance
L'insouciance de l'enfance



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Lun 2 Avr - 17:11

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alwine Sörn Mar 3 Avr - 13:19

OHUNELUSPIENNE (jesaisjedisjamaisbienvenuemé) (ma touche espace a été mangé durant ce message lulz)
Revenir en haut Aller en bas
Alwine Sörn
avatar
Messages : 68
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Mar 3 Avr - 16:34

OUI JE VOULAIS PAS QUE TU TE SENTES SEUL

Merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alwine Sörn Mar 3 Avr - 17:20

C'est gentil ça <3
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Dim 8 Avr - 16:43

Coucou miss, alors tu t'en sors avec ton personnage? N'hésites pas si tua s des questions ou besoin d'aide

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 399
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Dim 8 Avr - 18:08

Coucou

Ça va ça avance lentement mais sûrement
Malgré le ralentissements j'essaierais de la terminer cette semaine
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Dim 8 Avr - 18:29

Pas de soucis, tu as un mois pour la finir de toute façon ^^

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Elowen Vertefeuille
avatar
Messages : 61
Je suis à : Umönnun
Avatar et crédits : Anne Hathaway
Herboriste
Herboriste



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Dim 8 Avr - 20:03

Oooh Smile J'avais pas vu cette nouvelle fiche ! Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 399
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Lun 9 Avr - 1:35

Merci

Finalement j'étais inspirée ce soir
Me reste que le rp (ça compte pour le défi de la semaine ?)
Revenir en haut Aller en bas
Helga Sverre
avatar
Messages : 394
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Lun 9 Avr - 13:17

Rebienvenue ma belle sous ce nouveau visage

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Ven 13 Avr - 18:51

Coucou ma belle, alors avant validation nous allons te demander de rectifier deux ou trois bricoles. C'est pas grand choses, mais pour que chacun s'y retrouve, si jamais des nouveaux lisent ta fiches notamment.
Du reste l'univers est bien intégré et ton perso est vraiment chouette. Ça a été un plaisir de te lire.

Du coup, on ne peut pas parler de religions à proprement parlé, plus d'un ensemble de croyances. En sachant qu'en plus certains rites et rituels sont en rapport avec des Esprits qui eux existent vraiment, on peut encore moins dire ça, puisqu'il s'agit (nous avons chercher sur le larousse s'il te plait ) d'un ensemble de croyances, rites et dogmes. donc il manque encore quelque éléments pour en arriver à une religion à proprement parlé.

Ensuite, là encore c'est du détail, mais il ne sont pas diplômé à proprement parlé donc il faudrait trouver un autre termes pour désigner la fin de sa formation.

Et dernière petite chose, puisqu'elle est très croyante concernant les différents mythes et diverses dieux, au sein de la tribu, elle essuiera aussi des moqueries de ses camarades vis à vis de ça. Tu pense que tu pourras le mentionner quelque part s'il te plait ?

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Alwine Sörn
avatar
Messages : 68
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Sam 14 Avr - 11:22

Coucou

Alors j'ai modifié l'anecdote du coup pour plus coller au côté spirituel et rites

J'ai retiré le terme diplôme, ne trouvant pas de mot adéquat j'ai juste dit qu'elle avait fini son apprentissage

Et enfin j'ai rajouté ce passage dans l'histoire, à la troisième partie
Citation :
Et comme pour creuser plus encore le fossé qui te sépare des autres Luspiens, tu as commencé à te renseigner un peu plus auprès de ton Shaman sur les rites et croyances de Nòtt, allant même consacrer ses voeux à Ulf, la Forgeronne. Une déesse qui a attisé ta réelle fascination. Contrairement à beaucoup, tu la perçois comme l'arme secrète de la guerre des Dieux. Elle est belle et talentueuse et tu as l'impression qu'elle forge même ses armes à la chaleur du soleil. Des discours et des croyances qui t'ont valu nombres moqueries de la part de tes compatriotes Luspiens. Mais tu n'es plus à ça près et tu les encaisses leur dérision sans broncher, la tête haute, pleine de fierté et de dédain envers eux. Mais si l'on creuse ton coeur, on y verra la souffrance que ça te cause d'être ainsi mise à l'écart. Ta sensibilité que tu as décidé de cacher derrière un masque de froideur en prend un réel coup et nombreuses sont les fois où tu as maudit tes parents d'avoir ainsi mélangé deux mondes en te donnant naissance. Mais tu ne perds pas espoir et compte bien être la meilleure dans ton domaine et ainsi faire taire toutes les mauvaises langues.

Voilà
Merci bien
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alwine Sörn Dim 15 Avr - 18:38

Bienvenue Alwine Sörn


Félicitations! Tu as réussi le rituel de la validation! Les esprits sont bien contents de toi et ont décidé de te montrer le chemin!

Ta fiche a été un plaisir à lire. Ton personnage est intéressant et nous n'avons aucun doute sur sa capacité à s'intégrer et interagir sur les Terres qu'elle va parcourir. L'univers est très bien pris en compte, on voit que tu as potassé, c'est bien, le staff est satisfait .

Tu peux désormais aller créer ta fiche de liens et te faire tout un tas d'amis ou d'ennemis. C'est à ton choix!
Nous t'invitons aussi à créer ton sujet d'évolution afin de répertorier tes rps, ta chronologie personnelle, tes goodies, tout ce que tu désireras en fait.
Il t'es aussi possible aussi de proposer un scénario et de retrouver ainsi tous tes petits copains! N'oublie pas les offrandes aux esprits, ça aide à attirer des joueurs!
Tu peux dès maintenant demander autant de rp que tu le désires dans ce sujet tout fait sur mesure.

N'oublie pas de recenser tout sujet terminé et tout sujet qui pourrait avoir une influence importante pour l'avenir du forum par ici!

Tu gagnes un tas de cristaux avec tes messages, n'hésite donc pas à les dépenser à la boutique.
Pour gagner plus de points, vote pour nous sur les topsites une fois toutes les deux heures!

Voilà, tu es paré pour survivre maintenant! On te lance dans la fosse aux lions et bon courage!



_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alwine Sörn

Revenir en haut Aller en bas
 
Alwine Sörn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Alwine Hildebørg, La patte du Darsha
» C'est l'heure de la chasse ! (Pv Hjor et Alwine)
» L'appel de l'oracle fielleux
» [ Premiers pas ]- Alwine Rolfdottìr/ Leann de Laine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Espace personnage :: Présentations :: Les voyageurs-
Sauter vers: