Partagez | 
 

 Le Mûrier de Nep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mûrier de Nep
avatar
Messages : 109
Je suis à : partout
Avatar et crédits : Yourdesigndiary de prd
Chef des Neps
Chef des Neps



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le Mûrier de Nep Dim 6 Mai - 10:18


Mûrier de Nep


La grandeur ne s'explique pas, elle n’est qu'évidence.




Informations généralesCaractère

Nom : Nep
Prénom : Mûrier
Date de naissance : le 18 jours du mois d'Emmery de l'an 542 - 33 ans
Lieu de naissance : Territoire Luspien à Zàzrak
Tribu : Nep
Métier : Chef des Neps

 Intelligent, Réfléchit, Réactif, Enthousiaste, Loyal
Manipulateur, Retors, Lunatique, Sanguinaire, Hautain  

Le Mûrier a toutes sortes de croyances incongrues qu'il est persuadé comme étant vrai, bien que personne ne sache d'où sortent ces balivernes qui hantent son cerveau dérangés. Mais il n'en reste pas moins un chef compétent qui sait se faire obéir malgré la folie embrumant son esprit.


Biographie


Le Mûrier n'a pas toujours porté ce nom qui est le sien désormais. Avant il avait une tribu - des imbéciles -, une famille - des imposteurs - et même un endroit ou vivre - une illusion - .

Avant dans une autre vie, se parant de mensonge, il avait tenté de se fondre dans la masse -une ineptie -, jusqu'à ce que l'évidence le frappe, que toute la splendeur qui brillait en lui et l’intelligence éclatante de son cerveau supérieur ne lui montre la vérité. Mais calmons nous, nous allons trop vite.

Mûrier donc, naquit dans les montagnes Luspiennes, dans ces endroits où la neige éternelle et les hauteurs vous rapprochent un peu plus du divin. Cela aurait dû lui mettre la puce à l'oreille un peu plus tôt, à lui et aux autres, mais il est dur de se défaire de l'ignorance. Ainsi, ignorant il le resta une bonne partie de son enfance, jouant dans son coin à construire des petites battisses en bois pour les détruire aussitôt. Car comme les autres, il n'échappait guère à la malchance luspienne, certainement à cause de son déni (nous y reviendrons), ainsi il préférait casser ses jouets lui-même plutôt que d'attendre une catastrophe inévitable qui le ferait à sa place.

Sa famille - les imposteurs -, était banale, ne se démarquant pas des autres, ni par leur beauté, ni par leur intellect, tandis que lui était déjà scintillant et illuminait ses pairs de par son physique hors normes. Du moins était-ce ainsi qu'il se voyait quand il repensait à cette période de sa vie. Il y avait un autre indice qu'on lui avait laissé, pour le sortir de cette obscurité qui embrumait son esprit. Sa sœur, elle n'était pas un imposteur, elle était belle, presque autant que lui, et son esprit, il était tel que personne n'était en mesure de la comprendre. Elle était une énigme et en tant que tel : précieuse. Les autres, - des imbéciles- eux, pensaient simplement qu'elle était simplette, que quelque chose dans sa tête ne marchait pas bien, qu'elle était cassée. Cela le mettait dans une colère noire, de la voire ainsi dénigrée, alors qu'elle était sans doute le plus grand génie que les luspiens aient pu connaitre, lui mis à part bien entendu. Mais nous y reviendrons. Car sa sœur, cette âme pure et parfaite ne vint que bien après lui. Sa mère enchainant les fausses couches, il dut attendre dix ans avant que sa présence n'illumine ses ternes journées souillées par des intellects limités.

En grandissant, durant l'autre partie de son enfance -avant la renaissance-, il prit conscience d'un pouvoir particulièrement jouissif. Celui de commander les autres, directement ou non. Au tout début, bambin un peu étrange, sans doute qu'il ne s'en était pas vraiment rendu compte. Il aimait à donner des ordres et appréciait de les voir être exécutés par ses petits camarades. Par contre, en recevoir ? Cette place n'était pas pour lui et il s'avéra devenir capricieux et colérique dès que ses parents -Les imposteurs- ou tout autre être inférieur lui demandaient avec rudesse de faire quelque chose.
Autant vous dire que le Mûrier n'était pas un enfant facile, loin de là, mais lui se contenterait désormais de vous adresser un sourire condescendant en vous expliquant avec patience que nul ne peut commander un être aussi évolué que lui.

Malgré les baffes et les remontrances, sans que personne n'encourage cette attitude, il finit en effet par avoir une vision des autres -les moutons- un peu particulière. Pour lui il ne s'agissait que d'être à la stupidité édifiante, incapable de reconnaitre son génie. Même ses géniteurs devinrent à ses yeux des êtres seulement bon à le nourrir et lui apporter un toit, même s'il avait la présence d'esprit de ne pas leur expliquer le fond de sa pensée. La jeunesse apporte la fougue, mais également la faiblesse et la dépendance. Il était trop tôt pour qu'il s'attèle à la lourde tâche d'ouvrir les yeux de ce monde aveugle.

A dix ans vint la libération, ou le purgatoire. L'enfant, en pleine recherche identitaire, ne trouvait aucun intérêt aux gens et à leur bassesses incompréhensibles, mais la connaissance ça ! Quel délice! Les règles du Monde n'étaient pas claires, elles étaient obscures, mais le savoir était linéaire, enrichissant, logique. Bien sur, il resta chez lui, bien conscient que les Luspiens étaient le peuple le plus instruit et le plus avancé. Ce qui l'amena brièvement à se poser la question : Puisqu'il considérait déjà ceux de sa tribus comme étant particulièrement stupides...comment devait-il traiter ceux des autres tribu ?

Cependant, la proximité imposée avec des gens de son âges ne se passa pas vraiment pour le mieux. Il était encore jeune et n'avait pas compris l’intérêt de la subtilité, l’allégresse de la manipulation. Ainsi finissait-il régulièrement insulté, ou roué de coup à l'abri des regards. Mais qu'importe, il avait sa sœur, elle que tout le monde ignorait. Ce petit bout que sa mère avait réussi à mettre au monde, bon gré mal gré après des années de fausses couches et qui la laissa dans un état de fatigue presque mortel. Elle, elle le comprenait et dans ses yeux brillaient toute cette admiration qui le confortait dans son idée que le monde avait tort. Ne disait-on pas que les enfants étaient porteurs de vérité?

C'est vers ses douze ans que son esprit consolida une étrange certitude -la vérité- .

Pour la plupart ça n'aurait été qu'un rêve, un fantasme qui se serait évaporé dans les brumes du réveil. Mais tel ne fut pas le cas et il en tira une conviction pour le moins particulière.
Il y avait cette lueur - la perfection - éblouissante émanant d'une silhouette. Bien qu'il ne pouvait pas la distinguer correctement à cause de la lumière trop forte, il savait qu'elle était d'une beauté à couper le souffle, qu'il était un être supérieur en tout point.

F.I.L.S

Ces lettres se gravèrent en lettre de feu dans son esprit, cette voix, jamais il ne pourrait l'oublier, mélange subtile d'intonation féminine et masculine, un son qu'aucun humain ne pourrait jamais sortir, suave et sérieuse toute à la fois, à vous en faire frissonner de plaisir tout en vous glaçant les os.
Comme tout luspien, le Mûrier n'était pas croyant, bien que nourrissant dans un bienheureux dénis une méfiance certaine à l'égard des Esprits et de l'invisible. Pourtant suite à cette rencontre, ce signe même disait-il, il savait désormais. Le Mûrier voyait le monde sous un jour différent. Ce n'était pas un rêve, que néni, non ! C'était un message. Tout s'expliquait, tout devenait clair. Il était le fils d'un dieu, du seul, de l'Unique, Alrunn. Et sa sœur aussi. Mais elle le savait déjà et avait gardé le secret dans son immense humilité, les enfants avaient ce genre de sagesse, celle de ne pas révéler aux adultes des évidences qu'ils avaient depuis longtemps oublié.

Il n'était pas humble, il savait désormais ce qu'il devait faire. Ses pairs n'étaient pas prêt pour pareille révélation, mais si son père l'avait estimé prêt, ce n'était que pour mieux le préparer à l'avenir qui serait le sien. Guider les homme vers la terre de dieux, vers une évolutions qui les extirperait de cette fange boueuse dans laquelle ils se roulaient avec joie sans remarquer qu'ils mangeaient leur propre merde.
Non, le Mûrier n'a jamais rien eu d'humble et l’intelligence ne permet pas d'éviter quelque...égarement.  

Ainsi grandit le Mûrier, dans le secret d'une conviction pour le moins inattendue, bercé d'un amour irrationnel pour l'être le plus improbable qui soit, sa sœur, en lui trouvant des excuses les plus brillantes à chaque faux pas.
Il fini ses études et devint un savant. Il avait appris avec l'âge et la maturité, les bienfaits de la patience, de la manipulation, mais également de la loyauté. Car nulle homme aussi divin soit-il ne pouvait vaincre le monde seul.

Les années qui suivirent passèrent comme le vent, cela faisait quelque temps qu'il passait à s'entourer des bonnes personnes dans l'espoir de fomenter un plan subtile pour arriver jusqu'au Nuada et en faire son pantin. Il se savait peut-être encore jeune, mais il n'avait aucun doute quand à sa réussite. Son arrogance aurait pu lui couter cher, mais son audace....peut-être était-elle suffisante pour lui donner gain de cause?

Mais de cela, personne n'en saura jamais rien.

En effet lors de sa vingt-cinquième années, la Pêche commit l'irréparable. Du moins aux yeux de ses pairs - les moutons- en enlevant la vie. Le Mûrier le savait, lui, qu'elle n'avait fait ça que parce que cet être ne méritait pas la vie et qu'il aurait risqué de mettre en péril la grande tâche qui leurs incombaient : guider le peuple vers la sagesse divine.
Cependant, il n'était pas temps de le leur expliquer, personne n'écouterait, alors avec l'aide de ces quelques fidèles qui l'aida dans sa fuite - des pantins- il fit ses bagages, prit sa sœur sous le coude, vola une mule et partit pour ne plus revenir.

Du reste, si les histoires qu'il narre sont différentes à chaque fois et hautement improbables, le fait est qu'il mit à profit son intelligence pour trouver des Neps, ou tout du moins ceux servants de messagers. Il faut dire que dans ses idées de grandeurs se rapprocher de cette tribu sans foi ni loi lui avait paru tout naturel. Aussi n'était-il pas sans aucun renseignement les concernant. S'il faillit mourir de froid et de faim, ainsi que perdre quelques orteil dans sa recherche. C'est avec le sourire qu'il se montra devant le messager, arguant que le Nep aurait besoin de lui.

Heureusement pour lui que l'un des chef de l'époque fut grandement amusé par ce comportement, sinon, sans doute aurait-il été tué après que sa langue ne lui soit arrachée. Les cinq années suivantes? Elles auraient pu être infernales, réminiscence d'une adolescence difficile, mais avec la douleur en plus. Pourtant, ce ne fût pas tant le cas, mettant à profit son esprit acéré, exacerbé par une folie prégnante, il se servit des autres pour éviter les coups à lui ainsi qu'à sa sœur. Déguisant une démarche claudicante et une allure sale pour masque leurs absences de bleues. Cela ne marchait pas à chaque fois, mais il pu éviter quelque fâcheuse situation ainsi. Si la plupart n'y virent que du feu, ce ne fut pas le cas de l'un des chef de Nep, celui là même qui avait décidé de l’accueillir. Et à l'issu des cinq années, après un rêve gorgée de déesse et d'une harde de mouton -littéralement- se prosternant à ses pieds devenus aussi limpide que du cristal, il fut pris sous l'aile de cette personne.

Bien mal lui pris, car un an plus tard c'est le Mûrier qui récupéra sa place, après un accident malheureux ce dernier se vida de son sang dans une crevasse, si bien que personne ne pu lui venir en aide.

Son ascension pouvait paraitre rapide, mais il s'était déjà illustré par son intelligence et son dévouement  pendant ces cinq années de sursis. Puis il s'était déjà entouré d'un groupe de fervent qui lui obéissait au doigts et à l’œil prouvant ses aptitudes à commander. L'ancien l'avait également traité comme son fils et le Mûrier le lui avait rendu - un mensonge - . Personne ne trouva rien à y redire, du moins pas en face de lui et ainsi, prit-il une place qui lui revenait de droit.

Malgré ses frasques et un caractère lunatique, il réussit à mettre en place des réseaux de communication plus sûre et à faire s'infiltrer des Neps dans les tribus, tout en recrutant par ses paroles enjôleuses des âmes naïves à lui révéler quelques informations. Asseyant ainsi une position pourtant précaire dans le trio aux commandes de sa tribu.
Durant ces années il trouva même un respect qu'il n'aurait jamais cru possible envers ses compagnons le Chien et la Chouette de Nep. Il n'a pas oublié ses rêves de grandeur, il prépare même son retour méticuleusement.

 


Grand-frère, dis-moi, entends-tu ce qu'ils nous disent?


Derrière l'écran


On me connaît sous de le nom de Belonne et j'ai un âge immémoriale.  Je vous ai trouvé grâce à une idée et je vous trouve potable, vous auriez pu faire un pti effort quand même. Mais bon j'ai du temps à passer.


Code:
Mûrier de Nep ft Tom Hiddleston


Dernière édition par Mûrier de Nep le Sam 26 Mai - 17:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Helga Sverre
avatar
Messages : 394
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Mûrier de Nep Dim 6 Mai - 10:39

et beh décidément les Neps ont la côte Bienvenue sous ce nouveau perso !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Mûrier de Nep Dim 6 Mai - 11:05

Haha, oui, je lorgnais fort sur la Chouette à la toute base si tu veux tout savoir
Merci en tout cas

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Helga Sverre
avatar
Messages : 394
Sylv
Sylv



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Mûrier de Nep Dim 6 Mai - 11:31

mais vous êtes des vilaines de ne pas dévoiler vos avatars

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 163
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Mûrier de Nep Lun 7 Mai - 2:36

Rebienvenue ! Wink

_________________
L’autre avait semblé l’accepter, toute entière et sans aucune restriction. Etait-ce là, la différence entre une personne ayant suivi un entraînement shamanique digne de ce nom et elle ? Ràn Brunecorne

Revenir en haut Aller en bas
Opale de Nep
avatar
Messages : 399
Je suis à : droite et à gauche, là où le vent m'emporte
Avatar et crédits : Leighton Meester - Eris (vava) + bat'phanie (signa)
Maître des poisons
Maître des poisons



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Mûrier de Nep Lun 7 Mai - 14:15

VIVE LES NEPS

Rebienvenue avec ce perso, j'espère qu'on va comploter plein de mauvaises choses tous ensembles
Revenir en haut Aller en bas
Pêche de Nep
avatar
Messages : 58
Avatar et crédits : Emma Watson par Dreamzz
L'insouciance de l'enfance
L'insouciance de l'enfance



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Mûrier de Nep Dim 27 Mai - 0:29

Bienvenue Mûrier de Nep


Félicitations! Tu as réussi le rituel de la validation! Les esprits sont bien contents de toi et ont décidé de te montrer le chemin!

Le Mûrier risque d'être un personnage haut en couleur qui va nous en faire voir des vertes et des pas mûres! J'ai bien hâte de le voir un peu plus en jeu! Pour le reste, si tu connais pas la maison ben... s'il te plaît, va visiter un peu


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Mûrier de Nep

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mûrier de Nep
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [Alexandre Delpérier] La Del'Pèche d'Alex, la première de la saison 6
» culture et entretien du Mûrier
» Le risque de deux textes d'amendement en vigueur. Monférier Dorval
» [Alexandre Delpérier] La Del ' Pèche d'Alex 2ème émission: Les qualifications

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Espace personnage :: Présentations :: Les voyageurs-
Sauter vers: