Partagez | 
 

 “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lenah Plumardente
avatar
Messages : 104
Avatar et crédits : Marie Avgeropoulos (primbird)
Chasseur
Chasseur



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.” Mer 16 Mai - 15:35

« Tu devrais rester ici, pour le moment. »

Je grattai le haut du crâne du loup, pensive quant aux événements qui venaient de se dérouler sous nos yeux. Il me rendit un regard par en-dessous, sa lourde tête posée sur ses deux pattes, restant couché au sol. Je ne le sentais pas inquiet, comme si aucun danger ne nous avait menacés depuis le début. Il restait dans l’expectative, alors que mon propre ressentiment prenait le dessus à la simple vue de… Ràn.

Il releva la tête, oreilles pointées en avant. Je lui fis signe de m’attendre, d’un geste de la main, avant de relever le pan de fourrure qui nous dissimulait que peu de l’extérieur. Je n’avais même pas réfléchi avant de prendre mon arc, ma main crispée dessus jusqu’à ce que mes phalanges deviennent blanches. « Ràn ! » J’hélai celle qui fut ma belle-sœur, dans un temps révolu. Elle entendit mon exclamation par-dessus l’agitation ambiante et se figea. Elle avait l’air plutôt en forme, après la cacophonie qu’elle avait produite. Je ne doutais pas un seul instant que, si la situation avait autant dégénérée, c’était avant tout de son fait.

Je me plantai devant elle, courroucée, faisant fi de l’agitation ambiante. Partout autour de nous, des ordres étaient criés pour rapatrier les blessés dans leur tribu et leur assurer des soins adéquats. La garde s’était renforcée, comme si chacun craignait le retour du Gardien… Mais il avait peut-être eu ce qu’il voulait, au bout du compte.

« Tu peux m’expliquer ce qu’il vient de se passer ? »

Non, mon ton ne laissait pas transparaître une simple demande d’information, il sonnait plus comme une accusation franche et directe.

«  Tu crois peut-être pouvoir duper les autres, mais pas moi. Je sais ce que tu es, et tu n’apportes que le chaos et le malheur autour de toi. Avoue-le, ce Gardien est devenu fou et s’en est pris aux autres quand il a jeté son dévolu sur toi. Comment tu comptes réparer tes torts maintenant ? Ou peut-être que tu ferais mieux de ne plus rien toucher, pour ne pas risquer d’aggraver la situation. »

Comme avec mon frère. Elle l’avait berné, pendant des années. Il n’avait pas eu d’autres choix que d’agir en conséquence, de faire des choix bien difficiles, qu’elle n’avait pas daigné prendre plus tôt. Alors ça m’étonnerait fortement qu’elle prenne cette fois aussi la moindre décision, et aille enfin dans notre sens plutôt qu’uniquement dans le sien. Elle n’agirait pas davantage, et peut-être que ça vaudrait mieux maintenant.


Dernière édition par Lenah Plumardente le Lun 28 Mai - 19:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.” Jeu 24 Mai - 21:35

Ho la petite peste, c’est sans aucun doute la pensée qui traversa en un éclair l’esprit de Ràn quand elle vit la demoiselle l’approcher. Demoiselle n’était pas le terme le plus exacte, sauvage aurait été plus approprié. Elle se contenta de lui offrir un sourire condescendant en la regardant de toute sa hauteur, cachant la douleur que sa simple vu pouvait provoquer et la ribambelle de souvenirs qui allaient avec derrière son mépris.
Lenah, la sœur de celui qui lui avait jadis volé son cœur pour le broyer entre ses mains. Cette femme et Ràn n’avait jamais vraiment été les meilleurs amies du monde. La chasseuse s’était toujours trouvée être à l’égal d’un petit chaton farouche, hérissant le poil en feulant adorablement dès qu’elle était dans le coin. Désormais, Ràn ne lui trouvait plus rien d’adorable ni d’amusant, elle avait simplement envie de shooter dans cette bouille revencharde et insupportablement haineuse. Ho quelle délice cela lui procurerait, mais il n’était pas temps de se laisser aller. Ràn était épuisée, sa confrontation avec la créature l’avait laissé pantelante et déçue. Elle risquait fort de laisser échapper un mot de trop durant la confrontation qui s’annonçait.
La shaman n’avait réussi là où Aslaug avait noué des liens avec la créature. Du reste, elle n’était pas certaine de la nature de cet être translucide et énorme. Elle n’avait qu’une envie retrouver sa tente et se reposer pour panser les égratignures qui parsemaient son corps. Forcément c’était dans ce genre de cas que les boulets les plus lourds venaient se coller à vos pieds.

« Voyons ma grande, as-tu vraiment besoin que je t’explique ce qui vient de se dérouler sous tes yeux ? Je te pensais plus futée que ça voyons. » Rétorqua Ràn en secouant la tête d’un air navré ;
« Du reste, il faudrait que toi tu m’expliques en quoi est-ce que tu peux penser que c’est de ma faute. Crois-moi si j’avais eu un quelconque contrôle sur cette chose tu aurais été celle qu’il aurait emporté au loin pour ne plus jamais être revu. Mais il faut croire que tu es trop insupportable, même pour un monstre. »

Le sourire affable tranchait avec la dureté des propos, mais tout cela avait été dit avec une douceur presque effrayante. Ràn rendait coup pour coup, elle n’avait jamais été tendre, mais désormais qu’une noirceur abyssale pourrissait son cœur, elle prenait un certain plaisir à se délecter de la rage des autres. Qu’ils souffrent, tous autant qu’ils étaient. Ràn les briserait comme ils l’avaient fait avec elle.

« Peut-être devrait-on aller parler de ce fait au Nuada, si ton caractère de cochon est capable de rebuter jusqu’aux créatures d’un temps oublié peut-être avons-nous une solution aux problèmes qui nous guette, qu’en penses-tu ? »

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Lenah Plumardente
avatar
Messages : 104
Avatar et crédits : Marie Avgeropoulos (primbird)
Chasseur
Chasseur



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.” Lun 28 Mai - 19:03

J’aurais dû m’en douter. Elle détournait immédiatement mes propos pour éviter de devoir se justifier, me faisant volontiers passer pour une petite idiote qui ne comprenait rien à rien. Mais elle n’avait personne comme public actuellement, et peu importe ce qu’elle disait, je n’étais pas certain que quiconque accorde réellement du crédit à ses paroles. Ce n’était qu’une vipère qui avait déjà bafoué la sienne, et qui se moquait bien d’entraîner les autres dans sa chute. Elle n’était qu’une nuisance, et aujourd’hui encore.

« Prends-moi pour une idiote, ça ne change pas les faits. Rien ne tourne rond dès que tu es dans les parages. »


Elle me regardait presque avec pitié, et une partie de moi avait envie de lui mettre la gifle qu’elle méritait pour son comportement. C’était presque de l’indulgence vis-à-vis d’elle, de quoi lui remettre les idées en place. Je lâchai un rire amer, pour toute réponse.

« Tu me menaces, maintenant ? »

Je devrais peut-être réellement craindre pour ma propre vie. On dirait bien qu’elle avait des pouvoirs, en fin de compte, et qu’elle comptait s’en servir à de mauvaises fins. Si tous les esprits étaient agités, c’était certainement à cause d’elle. Quelle malédiction pourrait-elle proférer sur ma famille, pour se débarrasser définitivement de la gêne que l’on représentait pour elle ? J’aurais été moins confiante, sans ce guerrier pour constamment la tenir à l’œil. Mais je n’étais plus certaine qu’il réagirait promptement au moindre faux-pas. Ne lui avait-il pas sauvé la mise ? L’avait-elle envoutée, lui aussi, comme son frère auparavant ?

« A priori, tout ne s’est pas passé comme tu l’espérais, j’imagine. Tu joues avec des forces que tu ne maîtrises pas, et un jour, ça va se retourner contre toi. Je n’aurais peut-être même pas besoin de te mettre une flèche en pleine tête avant ça. »

Elle traitait ce Gardien de… Monstre. Ca ne m’aurait pas choqué, venant de quelqu’un d’autres. Seulement… Il avait jeté son dévolu sur elle. Avait-il cherché à entrer en contact avec l’apprentie chamane ? Quoi qu’il en soit, la créature n’avait pas eu ce qu’elle escomptait, car elle s’en était prise aux autres avant de battre retraite avec quelques otages à la clef. Ràn ne s’en était sortie indemne que grâce à un concours de circonstances. Ca l’arrangeait bien, encore une fois.

« Tu méprises les esprits, n’est-ce pas ? C’est à cause de toi, s’ils se déchaînent. Il aurait dû t’emporter, sans Lothar. On aurait été débarrassé d’un problème de taille, et tout serait rentré dans l’ordre. » Je levai le menton, avec un air de défi. « Allons lui parler de ta responsabilité dans ces événements funestes, très bonne idée. »
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.” Ven 1 Juin - 9:13

Quelle enfant capricieuse, et pourrie gâtée avec ça. La question qui revenait sans cesse alors que Ràn la regardait vomir son venir était, pourquoi ne pas s’être rendue compte de la malveillance de cette femme ? Avait-elle toujours été aussi méprisable ou bien son attitude était-elle devenue venimeuse dès que sa belle-sœur était devenue une paria ? Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres de la shamane, un de celui qu’elle affichait, tordue, terrifiant, pour cacher la souffrance qui couvait et écrasait sa poitrine.

« Voyons, je ne suis pas assez stupide pour te menacer, c’est d’ailleurs assez superflu. Si je te voulais du mal, si je voulais agir en conséquence, je n’aurais aucun intérêt à te prévenir. Non, je ne fais qu’énoncer des faits et te retourner la question aussi stupidement que tu as pu me la lancer. Il faut savoir se mettre au niveau de ses interlocuteurs pour être compris. »

Et encore une qui se réjouissant de son trépas futur. Un soupir las vint franchir les lèvres de la dunienne, ce n’était pas que cela commençait à devenir récurent, mais un peu et le comique de répétition n’était pas vraiment à son goût.
Que dirait…l’autre, de l’attitude de sa sœur ? Forcément la voir avec ses traits tellement similaires, cette fierté semblable, que Ràn avait trouvée autant agaçante que craquante…
Non ! non, non, non et non !
Se fustigeant intérieurement de repenser à tout cela, n’en détestant que plus Lenah pour sa ressemblance avec celui qu’elle ne voulait nommer, pour le lui rappeler. Ràn voulait simplement le haïr et le voir se tordre de douleur, pas se remémorer de tendre souvenir qui n’étaient que des mensonges. Et pendant ce temps inconsciente des pensées qui lacéraient l’esprit de la shamane, la chasseuse continuait son monologue.
Quelle aurait été sa surprise de savoir à quel point Ràn était ignorante et ne maitrisait rien ? A quel point elle n’avait pas eu conscience de son état de shaman née avant qu’on ne lui mette l’évidence sous le nez. Mais il était trop tard, l’histoire s’écrivait et les rouages mis en route ne pouvaient désormais plus se stopper. Pour le meilleur ou pour le pire, la haine serait un moteur de la vie de ces femmes.

« Ce qui est sûre et vu ton attitude d’enfant pourrie gâtée, c’est que mon mépris t’es entièrement adressé en ce moment précis. »

Non, Ràn ne méprisait pas les Esprits, c’était bien pire que cela, c’était les Dieux a qui elle adressait ses vœux les plus sombres. Il ne s’agissait cependant pas de choses qui se disaient au grand jour, encore moins pour quelqu’un si proche de la magie.

« Je t’en prie vas-y, moi je te regarderais te donner en spectacle. Il faut dire que chercher le Gardien ainsi que les personnes ayant été enlevées est quand même bien moins important qu’écouter les affabulations d’une fillette capricieuse. Va, j’ai hâte de voir la réaction de notre maitre à tous. »

C’est avec un gros effort que sa langue ne trébucha pas sur sa dernière phrase, l’empêchant ainsi de laisser transparaitre le peu de respect qu’elle avait pour cet homme. Pourtant, c’était lui qui avait empêché son exécution, mais la colère qu’elle éprouvait était si intense qu’il fallait qu’elle la déverse sur d’autre, au risque de réduire en cendre le peu de raison qu’elle avait conservé si elle se la réservait pour elle seule.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Lenah Plumardente
avatar
Messages : 104
Avatar et crédits : Marie Avgeropoulos (primbird)
Chasseur
Chasseur



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.” Mar 19 Juin - 13:38

Je la détestais. Etait-ce possible de détester quelqu’un à ce point ? Elle était entrée dans ma famille, rapidement et insidieusement. Je n’avais pas eu mon mot à dire… Je ne prétendrais pas savoir ce qu’elle était, avant de révéler son véritable visage, mais j’avais un mauvais pressentiment vis-à-vis de Ràn qui s’était confirmé après son petit éclat. J’avais la sensation qu’elle nous avait tous manipulé, et que même sous surveillance étroite, elle continuait de semer l’agitation et la discorde. Mes soupçons n’étaient pas suffisants pour l’arrêter, et elle était assez intelligente pour ne pas me laisser d’opportunités de la dénoncer. J’avais cru pouvoir compter sur Lothar pour s’en débarrasser. Il avait sans doute de très bonnes raisons d’avoir agi comme il l’avait fait, davantage pour ne pas envenimer la situation que pour la sauver, elle.

Je plissai le regard, avec une expression mauvaise, sans répondre. Elle n’avait que les mêmes mots à la bouche, à me traiter de stupide, stupide, stupide… Même si un moment de flottement s’imposa, à l’improviste, avant qu’elle ne reprenne de plus belle sa diatribe, sans me donner la plus petite raison sur ses actes.

« Tu vas te contenter de m’insulter ? Tu ne cherches même pas à te défendre de tes manquements. Les esprits finiront bien par t’emporter et me débarrasse de ta nuisance. Celle que l’on surveille, que l’on méprise, ne l’oublie pas, c’est toi. »

Je levai le menton, avec un air de défi. Je me fichais bien de ce qu’elle pouvait dire. Je ne la portais pas plus dans mon cœur qu’elle le faisait elle-même.

« J’ai été élevée dans la digne lignée des Plumardente. Je suis une chasseresse accomplie. Toi, tu n’es plus rien, et bientôt une paria et une traître à ta propre tribu, quand j’aurais mis à jour tes conspirations. Ils finiront par comprendre que tu offenses les Dieux et les Esprits, que tu es un danger pour nous tous. »

Je ne pouvais pas aller voir le Nuada sans aucune preuve, mais je voyais bien qu’elle n’avait pas à cœur, elle, de se donner en spectacle. Elle avait raison sur un point. Je serais bien obligée de remettre à plus tard mes interrogations, car elle ne comptait pas me répondre, et que personne ne m’écouterait avec l’agitation croissante.

Je me retournais vivement, alors qu’un grondement bas s’élevait derrière moi. J’écarquillai les yeux, surprise de trouver l’Ombre Blanche à mes côtés, à défier du regard Ràn, les oreilles basses et les crocs dévoilés. Il avait senti mon animosité envers elle, et n’avait pas certainement pas pu se tenir plus longtemps en retrait. Je ne commandais pas à l’Ombre Blanche, et lui décidait par lui-même de s’approprier mes propres émotions pour les faire siennes.

« Tu ne devrais pas être ici. » Il n’allait pas me comprendre, mais cette pointe de confusion qui m’étreignait le fit ralentir, avancer à pas prudents jusqu’à ma hauteur. Je ne voulais pas que Ràn l’ensorcelle, par je ne sais quel procédé d’un chaman du chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Ràn Brunecorne
avatar
Messages : 1090
Avatar et crédits : Barbara Palvin
Admin - Apprenti Shaman
Admin - Apprenti Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.” Jeu 28 Juin - 9:47

Une expression qui s’adoucit, un mensonge en suspend. Le silence et le temps passe à un rythme, Ràn avait l’impression de le ressentir, de vibrer en harmonie avec chaque à-coup que l’infinie donnait pour appuyer l’absence de sons. Cela dura presque une éternité, en réalité, seul un souffle put s’échapper d’entre les lèvres des jeunes femmes.
Envahit d’un bien être presque irréel, la shamane ne se rendit pas compte qu’il s’agissait là des flux du Monde qui la traversaient momentanément. Si elle avait su, si elle avait reconnu et si elle n’avait pas passé tant de temps à ignorer, à être dans le déni, elle aurait reconnu et s’en serait certainement servi contre la petite effrontée qui lui faisait face. Mais désormais, elle ré apprenait à sentir, comme un membre trop longtemps laissé de coté qu’on doit remuscler pour s’en approprier les pleines capacités.

« Tu sais, tu parles de juste punition Lénah. Mais ne crois-tu pas que si j’avais dû en recevoir une de la part des Esprits, si j’avais vraiment dû disparaitre, cela n’aurait pas été fait depuis longtemps ? »

C’était une question sans en être. Pour Ràn il était limpide que les dieux les avaient abandonnés et ne venaient les regarder que pour rire de leurs désespoirs. Quant aux esprits…. Ils avaient d’autres considérations que de s’occuper du monde de la chair. Quoique les shamans étaient les plus proches d’eux, mais ils n’étaient pas des justiciers, et leur sens de l’honneur devaient grandement différer de celui des hommes. Ce qui allait parfaitement à Ràn.
D’autant que la rage contenue qui écrasait son cœur et sa gorge voulait aussi hurler les mots qui lui brulaient la gorge et qu’elle retenait à grande peine.

Après tout, n’avait-elle pas déjà assez subi ? Cette garce, cette pimbêche, que pouvait-elle comprendre de sa perte ? De son humiliation et de ses ténèbres ? Si elle devenait un monstre, ils ne le devraient qu’à eux-mêmes et à la façon dont ils l’avaient traité. Ils l’avaient façonnés, eux et personne d’autres, Lénah n’étant qu’un artisan de plus à l’édifice de sa folie.

« Je ne suis plus rien et pourtant je suis toujours. J’ai accès à un savoir que tu ne soupçonne pas, à des possibles dont tu ne rêveras sans doute jamais. Tu ne devrais pas prendre les gens de haut ainsi alors que tu te vautre dans une bienheureuse ignorance. »

Et puis le revoilà, la certitude, l’instinct. Ses lèvres se pince en une mince ligne alors que ses yeux détaillent Lénah. La dernière tirade de la chasseuse lui arrachant un sourire mauvais. Cette conversation n’avait dans le fond aucun intérêt, mais elle ne devait plus se laisser marcher dessus. La dunienne avait assez enduré, il était temps de relever la tête maintenant.

« Je suis là où je dois être, par contre toi. Une chose mauvaise plane au-dessus de ta tête. Il va t’arriver malheur. »

La chasseuse avec sa vanité penserait à une menace. Il n’en était rien. Ràn n’agirait pas, pas tout de suite et pas contre elle, pas maintenant et ici. Alors pourquoi la prévenir ? Simplement pour qu’elle se rende compte, pour qu’une graine soit plantée dans le terreau fertile de son esprit imbécile. Il fallait que la peur germe et qu’elle se rende compte qu’en face d’elle, ce n’était pas tout à fait la même personne que celle qu’elle avait connu et surtout, surtout qu’elle n’était pas sans défense.
Si tant est qu’elle ait pris un jour le temps de savoir qui était Ràn.

_________________
« Into the Wild »
Une femme dégradée et souillée, c'est une chose, mais une femme maladroite et insouciante, c'est pire encore. - Lothar Duracier
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: “Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.”

Revenir en haut Aller en bas
 
“Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Qui ne retente rien n'a jamais rien [12/01 -> Ebène]
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Continent :: Les plaines et les vallées du Rìgan :: Arbre Monde et Lac d'Olep-
Sauter vers: