Partagez | 
 

 La tribu Dunan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Crépuscule
avatar
Messages : 115
Maître du jeu
Maître du jeu



Voir le profil de l'utilisateur http://nott.forumactif.com
MessageSujet: La tribu Dunan   Dim 3 Sep - 10:29

La tribu Dunan

Chasseurs, éleveurs et dresseurs





Généralités

Ce sont des chasseurs et des éleveurs. Que ce soit pour éduquer ou pour tuer, ils sont liés aux animaux, qu’ils prennent tour à tour des allures de frère ou de pire cauchemar.

Cette tribu est caractérisée par son attachement fort, presque malsain aux membres de leur famille. À tel point qu’ils s’oublient parfois au travers de celle-ci. Sauvages en raison de leur chasse solitaire, énergiques et joyeux, ils restent de bons compagnons une fois que vous les avez apprivoisés. Cependant, à l’image des bêtes qu’ils côtoient, ils n’aiment guère voir leur territoire envahi par des inconnus et ils ne sont pas faciles à mettre en confiance.

Ils savent élever et dresser les animaux comme personne, certains disent même qu’ils réussissent à leur parler et se faire comprendre d'eux, à tel point qu’ils sont capables de faire se retourner contre vous n’importe quel animal. Alors, attention si vous décidez de les prendre en chasse, vous risquerez d’être surpris lorsque vous vous rendrez compte que vous êtes la proie et non le prédateur.


Climat : Changeant, il s'y produit beaucoup de tempêtes et orages, mais ils ne durent jamais bien longtemps. L’hiver est blanc, mais pas uniformément sur tout le territoire. Il se peut que les berges de la mer intérieure gèlent, mais c'est une fine couche très fragile.
Géographie : Cf carte géographieDans le sud-est près de la côte. Entre vallée, colline et forêt, leur territoire tend à la désertification vers l’est . La végétation se faisant plus rare et éparse, le climat y est plus rude avec une augmentation de la température.
Dirigeant : Balder Viveflèche
Habitants :  Les Duniens
Formation : Ils ont 5 ans de formation générale, contre 4 ans de spécialisation. Il faut compter 5 ans pour les dresseurs et les guides.

Pour les étrangers, il faut savoir que cette tribu étant particulièrement xénophobe, elle réduit son partage de connaissance au maximum et est très peu expansive sur leur formation. Néanmoins, ils se doivent de se plier à la coutume de former les gens des autres tribus s’il y a des demandes, car sinon cela leur fermerait les portes des échanges avec les autres tribus.

La formation est donc de 3 années générales et 2 de spécialisations.


Liste des métiers possibles : Éleveur (Animaux plus ou moins domestiques: Oiseau de proie, chien, chevaux principalement OU Bétail : Mouton, vache, chèvre, cochon, etc), chasseur, pisteur, guide (Ils savent s’orienter grâce à leur connaissance des animaux, de la flore et du terrain tout simplement. Accompagné d’un guide, vous ne serez jamais vraiment perdu et vous réussirez toujours à retrouver votre chemin. Ce sont donc des personnes qui voyagent beaucoup.) et dresseur (Réservé aux membres du clan).


Descriptif:
 


Dernière édition par Le Crépuscule le Mar 5 Déc - 5:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Crépuscule
avatar
Messages : 115
Maître du jeu
Maître du jeu



Voir le profil de l'utilisateur http://nott.forumactif.com
MessageSujet: Re: La tribu Dunan   Mer 22 Nov - 17:40

Politique de la tribu


Système et organisation

Chaque ville a à sa tête un chef de famille dont la place est un héritage de sang que personne ne pourrait contester. Chacune d’entre elles sont sous la dépendance d’une autre famille plus grande et supérieure, celle des Viveflèche.

Le Nuada coordonne tous les autres chefs. Il est également juge des décisions à prendre lorsque certaines familles sont incapables de se mettre d’accord entre elles. En général ce sont les membres d’une même famille qui aident, soutiennent et conseillent leur chef. Il se peut que des personnes étrangères soient acceptées, mais cela reste rare et souvent la confiance n’est pas de mise, ou l'est très difficilement.

Les places de second ainsi que celle d’intendant sont toutes deux prestigieuses et sont souvent données aux frères et sœurs puînés dans l’ordre de lignage. Ils œuvrent ainsi eux aussi au maintient et bien être de la tribu.  Cette façon de faire est supposément sensée éviter les jalousies et maintenir une cohésion entre la fratrie.


Relations diplomatiques

Njord : Ils entretiennent une relation plutôt bonne avec les Njords et achètent la majeur partie des aliments pour leurs bêtes auprès d’eux lorsque l’hiver arrive, alors il faut bien se montrer reconnaissant. De la viande, contre de l’avoine et ainsi de suite. Le troc et les échanges sont courants entre eux. Tant que chacun reste chez soit, tout va pour le mieux, mais gare à celui qui s’égare un peu trop loin dans les terres des Duniens.

Luspa : Les Duniens se montrent plutôt méfiants envers les Luspiens.  Ceux-ci sont un peu trop envahissants au goût des premiers et beaucoup trop curieux pour que cela ne soit seulement le fruit de l’amour du savoir. Si les Luspiens sont de formidables constructeurs et inventeurs, les Duniens sont doués en ce qui concernent les pièges, ainsi la curiosité légendaire de la tribu Luspa pour ce savoir-faire les dérangent et titillent leur paranoïa.

Hald : Clairement, les Duniens n’aiment pas les Halds, mais ils savent le cacher, car ce sont de bons clients. Cependant, les vues de la tribu guerrière sur les territoires Njords ne font qu’exacerber la méfiance et la paranoïa des Duniens qui ont peur qu’un jour ce soit sur leur territoire que les Halds se mettent à lorgner.

Eïr : La relation avec les Eïris est très cordiale.  Ces derniers sont sérieux dans leur travail et s’occupent bien de leur bêtes lorsqu’elles sont malades. De plus, ce sont eux avec qui les Duniens marchandent le plus, ainsi, ils se doivent de cacher leur méfiance naturelle à l’égard des étrangers. D’autant que, véritable hyperactif, un Eïr ne saurait rester trop longtemps en place au même endroit et donc vouloir s’établir chez eux.



Dernière édition par Le Crépuscule le Mar 5 Déc - 5:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Crépuscule
avatar
Messages : 115
Maître du jeu
Maître du jeu



Voir le profil de l'utilisateur http://nott.forumactif.com
MessageSujet: Re: La tribu Dunan   Mer 22 Nov - 17:40

Coutumes et mode de vie


Caractère

Sédentaires pour la plupart des membres de la tribu, certains se voient pourtant obligés au vagabondage pendant quelque temps lorsque vient leur tour de s’occuper des troupeaux pour les faire paître dans de verts pâturages lors des beaux jours.

Ils ont des liens familiaux très importants: le lignage passe avant tout, presque avant l’individu même.  La famille devient une entité vivante à proprement parler, revêtant un sens bien plus profond et important que partout ailleurs.
Ils respectent la force de caractère et c’est d’ailleurs ce qu’ils leur faut pour réussir à fonctionner ensemble, car s’ils sont en famille, ceux qui ne font pas partie de leur cercle ont tendance à ne compter pour rien et les prises de décisions et les travaux partagés peuvent parfois s’avérer délicats.

Le savoir se transmet de génération en génération. Ils partagent leur connaissances entre eux bien entendus, mais certains secret familiaux restent bien gardés et ne se transmettent que dans l'intimité de celle-ci. L’adoption peut être envisageable : lorsqu’on estime quelqu’un d’une autre tribu ou d’une autre filiation, c’est un grand honneur.

Leur famille compte encore plus que la tribu elle-même et même s’ils respectent celle-ci, ils préfèrent rester entre eux et se mélangent très peu ou pas avec les autres clans.  De ce fait, ils ne voient pas de problèmes aux unions entre deux personnes apparentées.  Au contraire, cela permet même de préserver la pureté du sang des deux individus.

Ils n’aiment pas beaucoup les étrangers et par conséquent ont tendance à ne faire confiance à personne sauf les membres de leur propre famille et ainsi n’ont aucun scrupule à trahir ou entourlouper les inconnues. Même si cette tendance est amoindrie entre les membres de leur propre tribu, ils sont vicieux et tricheurs avec ceux des autres. Mais c'est aussi justement ce qui fait d’eux d’excellents chasseurs et de bons éleveurs, ce sont des loups et quoi de mieux qu’une meute pour chasser le bétail ou pour le protéger ?

Ils sont:
Déterminés, solidaires, patients, compréhensifs
Roublards, xénophobes, méfiants, sauvages


Mœurs

Les Duniens sont les spécialistes de la faune et jouent le rôle autant d’éleveur que de boucher. Ils se montrent, toutefois, plein de respect envers les animaux.  Cette tribu honorent les dépouilles de tout animal, peu importe que sa mort soit naturelle ou provoquée.  Ils cherchent de cette façon à apaiser l’esprit de la bête et l’aider à rejoindre les prairies dorées de l’au-delà.  En guise de marque de respect, le Dunien qui tombe sur le cadavre de l'un d'eux ou en abat un, utilisera  ce qui reste de sa dépouille comme matériel.  Il ne restera pas le moindre petit os. Rien ne doit être gaspillé.

Ils sont particulièrement friands de peintures corporelles, ce sont de tous les habitants des territoires de Nòtt ceux qui en usent le plus.  Secrets et peu confiants, ils s’en servent accompagnés de masques afin de protéger leurs identités.  Ils ne se dévoilent donc qu’en famille, les seuls dignes de leur confiance.  Les masques et peintures corporelles ont également une utilité pour les chasseurs, les camouflant dans les fourrés.  Leurs masques et peintures font référence le plus souvent à Ebba et Idda qu’ils honorent particulièrement.

C'est une société qui se montre méfiante à l’égard du reste du monde et qui masque ses visages, cependant, ils sont ouverts d'esprit dans la mesure où ils ne jugeront pas une femme qui aurait eu des relations sexuelles avant le mariage.  
On la condamnera plutôt d’être tombée enceinte.  Les Duniens ont des idées plutôt arrêtées sur les unions possibles entre deux personnes.  Experts dans l’élevage des animaux dont ils préservent la pureté de la race lors des accouplements, ils appliquent les mêmes principes aux humains.  Un mariage entre deux étrangers ne sera donc pas refusé, mais lourdement jugé, les Duniens ayant une tendance à s’unir au sein même de leur clan et parfois même avec des membres de leur propre famille.


Habitations

Les maisons qu’habitent les Duniens sont souvent très grandes pour qu’une famille entière puisse y loger.  Généralement, elles sont fabriquées en longueur et sont divisées par de minces toiles afin d’offrir un peu d’intimité à chaque unité familiale.  On retrouve au centre la cuisine où brûle en permanence un feu. Tout le monde s'y rassemble à l’heure des repas.

Dans leur composition, on retrouve branchage, os, ramures ainsi que peaux d’animaux. Bien que majoritairement sédentaires, leur habitations sont démontables et ils en changent régulièrement les différentes parties au besoin.  Ce type de maison leurs permettent de s’adapter au climat changeant du territoire qu’ils occupent.  Ils ont également de petites maisons portatives que les éleveurs peuvent emmener sur leur dos lorsqu’ils doivent se déplacer pour trouver de nouveaux pâturages à leurs troupeaux.


Habits et ornements


Les Duniens préfèrent les vêtements confortables aux vêtements élégants.  Ceux-ci sont amples et créés pour ne pas nuire à la fluidité des mouvements de celui qui les portent. Principalement faites de laines et de peaux d’animaux, les tenues duniennes sont plutôt chaudes, ors en été, il ne sera pas rare de les voir seulement munis de pagnes, redoublant alors d’ingéniosité pour créer de nouveaux motifs en peinture corporelle.  Les éleveurs colorent quelques fois leur lainage en vert, bleu ou violet, couleurs qui ont des vertus thérapeutiques pour les animaux selon eux.

Si leurs habits sont plutôt simples, ils portent beaucoup d’accessoires en cuir tressés, des colliers et couvre-chefs réalisés à base de cornes, griffes et carapaces.  Ils restent cependant plutôt connus pour leurs masques, finement travaillés.  Ceux-ci servent de marque d’appartenance à une famille.  Plus souvent en bois ou fait à partir des omoplates de bovidés, lors des occasions spéciales où l’on revêt ses plus beaux atours, on en retrouvera fait en argile.
Parfois, ils s'associent aux Luspiens pour créer des masques avec des matériaux moins répandus.


Rituels


Naissance

Bien que toute naissance soit sujet à réjouissance, les Duniens ne célèbrent pas celles-ci en grande pompe comme dans d’autres tribus.  Leur caractère plutôt centré sur la famille leur fait préférer une réunion intimiste pour accueillir le nouveau né à tout festin et autre démonstration de joie.  Ainsi, il n’y a que la famille immédiate qui rend visite aux nouveaux parents et qui peuvent voir l’enfant.  La coutume exige aussi, pour protéger le nourrisson des dangers extérieurs et des esprits mauvais, que la mère et lui reste à l’intérieur de la maison sans sortir pendant un cycle lunaire.

Mariage

Les mariages entre les Duniens sont souvent arrangés, parfois même dès la naissance de l’enfant.  Comme ils ont une obsession pour la pureté du sang, les différentes classes sociales sont rarement entremêlées, quitte parfois à marier un parent.  Les noces revêtent alors une importance toute spéciale et se doivent donc d’être dûment célébrées.  La coutume veut que les deux familles travaillent main dans la main à l’organisation de la cérémonie.  Les préparatifs durent une année entière.  Lors de celle-ci, il est de coutume qu’en apportant une bouche de plus à nourrir dans la famille, l’individu qui rejoindra la maison de son partenaire prépare un trousseau en tant que sa contribution à la vie familiale.  Pendant l’année de fiançailles, il est interdit aux deux futurs époux de se voir sans leur masque.

Le jour du départ, la tradition veut que ce soit le shaman qui se charge d’aider le promis ou la promise à enfiler son masque.  Fait de terre cuite, les masques dédiés aux cérémonies matrimoniales sont extrêmement lourds, d’autant qu’il s’agit des plus travaillés.  Afin de les faire tenir en place, ils sont souvent jumelés à un couvre chef décoré de plumes et d’ossements.  Coiffé d’un masque similaire, l’époux ou l’épouse qui recevra dans sa maison son partenaire, ce qui est souvent déterminé en fonction du statut des deux familles, la plus opulente deviendra la terre d’accueil, va le chercher à dos d’un cheval que le couple recevra en cadeau de mariage.  Suivi d’une longue procession silencieuse et solennelle, ils se rendent au pas jusqu’à leur demeure.  Une fois à l’intérieur loin des regards de la foule, mais en présence du shaman, ils retirent leur masque respectif avant de les fracasser ensemble contre le sol.  Dans les débris, le shaman fait une lecture de l’avenir du couple.  Une fois la bénédiction accordée, ils sortent pour se montrer au reste de la tribu, tous deux le visage couvert par le masque de la famille à laquelle ils appartiennent tous les deux.

Mort

Les rites mortuaires des Duniens sont particulièrement complexes, peut-être même sont-ils les moins simples de tous les territoires de Nòtt.  Attachés aux membres de leur famille, les Duniens se résolvent difficilement à la fatalité de la mort.  Les défunts sont pleurés pendant une semaine entière, exposés dans la pièce principale de leur habitation.  Quelques amis très proches de la famille sont invités à venir présenter leur respect au disparu, mais en général cela reste très familial et peu ouvert aux étrangers.  Il arrive parfois que la période de veille soit écourtée en raison des conditions climatiques.

Une fois la veillée terminée, on procède à l’incinération du cadavre.  Les cendres ainsi que les os de celui-ci sont conservés dans une urne que l’on posera sur l’autel familial.  Sur le bûcher, on pose des offrandes destinées à accompagner l’âme dans son voyage vers l’au-delà.  Ces objets, tirés du quotidien de la personne pleurée sont d’abord présentés au Shaman qui s’assure que toute attache au monde réelle aura été déliée afin que l’esprit du défunt puisse reposer en paix.  Il est de croyance générale que les morts reviennent visiter quelquefois leurs proches et il y a toujours des offrandes de nourriture, notamment de la viande séchée et du suif, afin d’assouvir leur appétit.

Les Duniens ont la profonde conviction qu’en situation de danger ou lorsqu’ils en ont réellement besoin, leurs ancêtres reviennent veiller sur eux et les aident à traverser les épreuves, or ils vouent un culte ardent à leurs morts.


Fêtes spéciales

La fête Aqui:
5ème jour du mois d’Hilde (septembre)

C'est une grande fête annuelle qui regroupe les familles, déguisées principalement, c’est l’occasion d’échanger, d’informer et de se rencontrer. Souvent les couples se forment lors de cette fête. Lorsqu’elle bat son plein, vient l’attraction principale, consistant en un concours où chaque membre désigné d’une famille, se doit de reconnaître et nommer quelque uns de ses pairs, déguisés pour l’occasion par d’autre. Le vainqueur se voit offrir du matériel de chasse ou d’élevage, en fonction des années, de très bonne facture.

La fête de la chasse:
13ème Jour du mois d’Emerye (Avril)

Ne vous fiez pas totalement au nom de cette fête qui peut être trompeur. Il s’agit plus d’un jeu géant, destiné à rendre hommage aux animaux chassés et à la bienveillances des esprits qui acceptent leur chasse tout au long de l’année. Elle consiste en fait en la formation de deux équipes, les chasseurs et les chassés. Les flèches, les pièges, tout ce qui sert à la traque sont modifiés et saupoudrés de pigment, de sorte à ce que les chassés s’ils se font avoir soient marqués. L’équipe gagnante est celle ayant eux le plus de proies. Cependant, si les proies réussissent à récupérer les rubans accrochés sur les chasseurs, alors ces derniers sont éliminés, si tous les chasseurs le sont les proies ont gagné.

La soirée se finit par des offrandes aux esprits, au dieux et aux âmes des animaux tués dans l’année pour les remercier. Un banquet est organisé pour l'occasion, souvent des gens de la tribu de Njord s’en occupent, il ne s’agirait pas de lésiner sur les moyens pour ne pas offenser les dieux.

La légende veut que les esprits se camoufle sous forme humaine et viennent participer aux festivités. c’est notamment l’une des raisons pour lesquelles l’ensemble de la célébration se fait masqué pour ne pas risquer de croiser le regard d’un esprit et d’en subir les conséquence.



Dernière édition par Le Crépuscule le Mar 5 Déc - 6:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Crépuscule
avatar
Messages : 115
Maître du jeu
Maître du jeu



Voir le profil de l'utilisateur http://nott.forumactif.com
MessageSujet: Re: La tribu Dunan   Mar 5 Déc - 15:06

Réponse à vos questions


À remplir


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tribu Dunan   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tribu Dunan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Là-bas, aux confins de l'Indu-Kush... une tribu qui résiste
» La tribu des Cornes-de-Tempete
» Tien... un membre de la Tribu qui ce montre devant moi ! [PV: Vanguard]
» Horus -Tribu des crocs de feu-Guerriers
» La tribu en a besoin (PV : Feuille d'Espoir-Etoile d'Argile) [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Administration :: Règlement et contexte :: Annexes-
Sauter vers: