Partagez | 
 

 Oh ça brille [Àslaug & Alwine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alwine Sörn
avatar
Messages : 45
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Oh ça brille [Àslaug & Alwine] Mer 25 Avr - 23:47

Dans quelques semaines la fête de l'Arbre-Monde aura lieu. Tu t'y rendras certainement, exposant certaines de tes œuvres et participant à ses festivités qui regroupent toutes les tribus. Mais pour le moment, tu as préféré Umönnun à l'Arbre-Monde. Tu y vas de temps à autre pour vendre quelques produits et acheter quelques herbes apaisantes pour tes tisanes. Tu n'aimes pas vraiment voyager ainsi, tu préfères rester chez toi. Mais ce sont des opportunités à saisir pour te faire connaître. Bien évidemment, les Eiris ne sont pas tes clients principaux. C'est un peuple plutôt pacifiste, ils ne vont pas dégainer des armes et aller la planter dans le cœur d'un ennemi. Néanmoins, tu forges quelques ustensiles ou babioles qu'ils peuvent apprécier et c'est donc ce que tu as surtout ramené avec toi. Gwenn a tenu à t'accompagner. Il faut dire que vous collaborez sur nombreuses créations, pas que sur les armes. Elle est folle, totalement délurée et te répond souvent à côté, mais elle est talentueuse. Tu ne doutes pas de ses capacités et tu constates le résultat chaque fois que l'un de vos clients repart ravi.

Tu t'occupes d'installer les planches et les tréteaux où reposeront vos œuvres tandis que Gwenn sort les grands draps. Il fait frais, mais ce n'est pas pire qu'à Zàzrack et le ciel est dégagé. Tu as crains la pluie et cela te soulage grandement de savoir que vous travaillerez sous de beaux horizons. Les minutes s'écoulent et votre stand prend peu à peu forme, au milieu des autres vendeurs venus étaler leurs marchandises. Peu à peu Umönnun se remplit de visiteurs, venus examiner les curiosités ou faire affaire. Certains se pressent déjà autour de quelques stands. Luspiens, Njörds et Eiris sont les principaux à venir ici mais il y a quelques Duniens ou Halds présents dans le coin qui ne manquent pas d'y faire un tour. Tu as déjà vendu quelques bibelots pendant que Gwenn converse gaiement avec les clients ou vos voisins. Tu le regardes faire, mi-amusée, mi-exaspérée. Ses bavardages t'ont accompagné tout le trajet, comme d'habitude. Tu es sûre de ne l'avoir jamais entendu se taire. Tu trouves même ça incroyable qu'elle ait toujours quelque chose à dire.

-Je vais faire un tour ! J'ai vu l'homme à la peau de lune, finit-elle par te dire, l'air enjoué.

Tu ignores ce que c'est l'homme à la peau de lune mais tu préfères ne pas demander. Tu sais déjà que la réponse ne t'apportera aucune réelle précision et tu as l'habitude des excentricités de ta collègue. Et puis, tu n'as pas spécialement envie de savoir non plus. Vous ensembles, c'est un peu le jour et la nuit. Elle a dix ans de plus que toi, mais tu doutes souvent d'être la plus jeune. Enfin... tu l'as déjà vu énervée et c'est un changement radical. Tu as compris, ce jour, qu'il valait mieux ne pas l'avoir comme ennemi. Heureusement, elle doit être l'une des rares Luspienne à t'apprécier. Cela fait à peine quelques minutes qu'elle t'a laissé seule, que déjà des personnes se pressent autour de vos créations et tu grondes intérieurement. C'est toujours ainsi. Tu fais quelques ventes, échanges quelques pierres ou du matériel qui peut-être utile et tu pestes un peu plus contre Gwenn pour avoir choisi le pire moment pour partir. Et alors que le monde s'estompe et que tu songes à te poser quelques secondes, une autre vient admirer vos œuvres. Une jeune femme blonde. Tu la laisses regarder un peu avant de t'adresser à elle.

-Vous voyez quelque chose qui vous plaît ?

L'amabilité, les belles paroles de bienvenue, tout ça c'est la spécialité de Gwenn. Tu es plus du genre à rentrer dans le vif du sujet et à ne pas t'encombrer de toutes les futilités qui peuvent aller autour.
Revenir en haut Aller en bas
Àslaug Ljungberg
avatar
Messages : 110
Avatar et crédits : Avatar: Teresa Palmer (Atayra) // Signature: Irisiam, code Astra
Shaman
Shaman



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oh ça brille [Àslaug & Alwine] Mer 2 Mai - 5:57

Elle se promène sans dire un mot à quiconque, déambulation aléatoire au cœur d’une foule mouvante entre les étaux des marchands. Elle sourit aussi, le regard pétillant, attiré ici et là par une babiole ou une autre. Elle n’a pas prévu acheter quoi que ce soit, alors elle évite de toucher pour ne pas avoir à expliquer. Mais elle regarde avec curiosité ces artéfacts de la vie de tous les jours. Le sol doit être particulièrement plat, car elle semble pour le moment réussir à tenir merveilleusement debout, la jolie blonde. Elle n’a pas grand-chose à faire ici. Elle a suivi le clan, en retrait toujours, et ils se sont arrêtés pour marchander. Alors la voilà qui, perdue dans ses pensées, se laisse attirer de ci, de là. De là-haut, on pourrait sans doute la comparer à un papillon insouciant qui se laisse guider par le vent.

Elle arrive bientôt à l’étal de marchands étrangers. Ou enfin, tous lui sont plus ou moins étrangers ici. Elle se contente aisément de la communauté shaman eïrie. Elle n’a jamais vraiment ressenti le besoin de plus. Elle a un petit sourire aux lèvres quand elle aperçoit, là, sur la table un objet qui attire son regard. Elle s’approche, tend la main pour le frôler… et sursaute presque lorsqu’on s’adresse à elle. Elle lève la tête soudain, comme si elle avait peur d’avoir fait quelque chose de mal alors qu’en fait c’est surtout pour voir à qui appartient cette voix qu’elle ne connait pas. Elle sourit légèrement, montrant l’objet de la main d’un air un peu timide.

- C’est joli. J’aime comme celui-là brille.

Elle hausse ensuite légèrement les épaules. Elle nie même un peu de la tête ensuite, le doigt frôlant l’objet qui a attiré son attention dès le départ et le sourire revient, l’air distrait, absent. Mais la voilà qui retire sa main et lève de nouveau la tête vers l’étrangère.

- Mais j’ai pas de quoi payer pour quoi que ce soit. Alors je fais juste regarder.

Direct, presque maladroit dans le ton, une certaine timidité qui n’en est pas à la fois, comme si elle était simplement… enfin elle-même. Un bout de femme un peu étrange qui n’a que faire de l’avis des autres.

- C’est toi qui les fait ?

Pas les armes, non. Pas même les ustensiles de cuisine – qui la laisseraient s’en approcher de toute façon ? – non, de petits objets hétéroclites, les objets les moins utiles du lot, bien sûr, qu’elle semble regarder avec une certaine affection alors qu’elle a dédaigné tout le reste de l’étal. Cette shaman – parce qu’elle n’hésite pas à s’identifier dans les foules telles que celle-ci – a tout de même d’étranges goûts…
Revenir en haut Aller en bas
Alwine Sörn
avatar
Messages : 45
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oh ça brille [Àslaug & Alwine] Jeu 17 Mai - 14:05

Elle a l'air totalement à l'ouest et tu la regardes d'un air assez suspicieux. Pourtant tu vois bien qu'elle n'a pas l'air de vouloir te dérober quoique ce soit. C'est juste cette aura de folie douce qu'elle dégage. Elle finit par s'arrêter devant l'un de tes bibelots. Une mini chouette en fer forgé, finement ciselée, avec deux pierres brillantes sertissant ses yeux. La chouette est minuscule, plutôt de forme arrondie et tient facilement dans le creux de la main. Tu y as passé beaucoup de temps et ta mère t'a aidé avec les joyaux. Une pièce unique dont tu es très fière. Ta méfiance baisse légèrement. Elle a bon goût au moins. Et elle est franche. Tu hoches la tête. Oui, elle n'a pas forcément de quoi payer mais elle peut toucher avec les yeux. De toute façon, ce bibelot reste hors de prix pour beaucoup de monde. Tu l'as surtout exposé pour que les gens admirent ton travail et se pressent un peu plus autour de ton stand.

-Oui c'est moi,
admets-tu d'une voix neutre.

Elle parle surtout des nombreux objets dénués d'utilités, juste exposé pour faire joli. Des objets anodins, jolis, bien travaillés, destinés à trouver une maison accueillante pour la décorer. Mais certains ont d'autres utilités comme elle ne tarde pas à lui expliquer.

-La plupart vont les utiliser pour décorer les demeures mais j'en utilise moi-même beaucoup pour des offrandes aux dieux ou aux esprits.

Il n'y a qu'ici où tu peux dire ça sans passer pour une folle. Dans ta tribu, tes idées pieuses sont vues comme une véritable fantaisie que beaucoup ne comprennent pas. Gwenn, tout aussi délurée que l'Eiris qui lui fait face, ne porte pas spécialement de jugements quant à ses dévotions. Mais tu sais pertinemment qu'elle ne comprend pas non plus ton mode de vie. Tu as l'habitude. Tu vis depuis toujours dans une tribu qui ne te comprend pas vraiment. Mais c'est également ce qui fait ta force. Tu t'es promis de tout faire pour leur prouver ton talent. Talent qui commence déjà à se propager sur les terres de Nòtt. Tu as pas mal de clients, beaucoup qui reviennent, surtout chez les Halds. Il semble qu'être à moitié Hald et de faire des armes inspirent la confiance dans la tribu guerrière. Mais tu ne veux pas t'arrêter là. Tu veux que tout le monde le reconnaisse et, surtout, les Luspiens. Une certaine vengeance personnelle par rapport aux moqueries et indifférences que tu as pu subir plus jeune. Des souvenirs douloureux qui sont devenus ta plus grande force.

-Peut-être es-tu plus intéressée par certains objets moins chers ? proposes-tu, en désignant d'un geste quelques bibelots à des prix très abordables.

Tu es venue ici pour vendre après tout alors puisqu'une cliente s'intéresse à ce que tu fais, il n'est pas question que tu laisses passer une telle opportunité. Tu montres une petite broche en forme d'oiseau. Rien ne brille mais tu as bien poli le métal le rendant même luisant au soleil.

-Celui-là n'est pas très cher et tu pourras le porter sur toi.

Tu n'es jamais vraiment fixée sur un tarif non plus. Tu ne cherches pas spécialement des pierres précieuses, surtout pour une broche qui ne t'a pas pris beaucoup d'heures de travail et que tu as fait sur un coup de tête avec des restes de métal ayant servi à fabriquer une épée. Avoir une mère bijoutière a pas mal aidé, même si tu es loin d'avoir son savoir-faire. Tu vas te débrouiller pour des petites broutilles mais dès qu'il faut sertir, c'est tout de suite plus compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh ça brille [Àslaug & Alwine]

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh ça brille [Àslaug & Alwine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Continent :: Vallées et canyon :: Umönnun-
Sauter vers: