Partagez | 
 

 Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alwine Sörn
avatar
Messages : 68
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine] Jeu 12 Avr - 22:20

La lame scintille sous ton œil avisé tandis que, d'un mouvement fluide, tu fais un geste dans le vide. L'épée fend l'air dans un sifflement presque cristallin et tu hoches la tête, l'air approbateur. Puis tu reprends ton travail, lustrant le pommeau ou affûtant la lame jusqu'à ce qu'elle soit parfaite à tes yeux. Une bonne épée que tu as fabriqué. Simple mais légère et rapide. Assez solide pour venir à bout des meilleurs plastrons. Le genre d'épée que tu apprécies faire et que tu chouchoutes par la suite. Lorsque tu es assez satisfaite, tu te lèves de ton établi et va la ranger délicatement avec les autres, la couvant d'un regard presque amoureux. Ta petite boutique est idéalement placée. À la limite de la ville, loin de l'agitation luspienne, t'offrant assez de calme pour que tu puisses travailler sans distraction. Tu apprécies assez la solitude pour ne pas te mêler aux tiens. Ta boutique regorge de produits divers, comme une boutique aux milles merveilles. Tu y vends quelques matériaux et ustensiles pour la fabrication d'armes. Les objets du quotidien, tels que des marmites, des ustensiles divers de récoltes, des fers pour les chevaux ou même des petits bibelots, y ont également leur place. Une autre partie expose des boucliers et des armures. Mais la plus grande place est laissée à ta spécialité : les armes. Épées, lances, poignards. Une collection impressionnante, passant de l'épée classique aux lames plus originales. Ce que tu sais faire le mieux. Ce que tu aimes le plus créer. Ce qui fait ta réputation parmi les forgerons. Et, surtout, ce qui te rapportent le plus. Dans l'arrière boutique se trouve ton établi de création. Seul un Forgeron peut comprendre le désordre qui y règne et les menus instruments servant à la création de ton art. Enfin, l'arrière-boutique donne sur un cour extérieure, où, généralement, tu testes tes épées et où tu peux aussi t'entraîner avec ton père. Tu as travaillé comme une acharnée pendant plusieurs années auprès d'un Forgeron pour mettre de côté de quoi acheter le lieu. Ton père et ta mère t'ont aidé financièrement, complétant la somme qui te manquait. Et depuis trois ans maintenant, tu es l'entière propriétaire d'un commerce plutôt prospère et ton nom revient sur les lèvres des guerriers Halds qui apprécient la qualité de tes armes. Tu en es particulièrement fière, tout comme ton père. Et certains Luspiens commencent à apprécier ton travail à sa juste valeur, reconnaissant ton talent. Une vengeance sur ce que tu as pu subir par le passé. Voilà où ta détermination, ta rigueur et ton travail acharné t'ont mené. Aux portes de la renommée.

La cloche d'entrée carillonne tandis qu'un client entre sur les lieux. Tu t'arraches à la contemplation de ton arme tout juste pomponnée, pour te tourner vers l'arrivant. Un sourire sarcastique effleure tes lèvres lorsque tu reconnais Lothar, guerrier Hald, dont le père et le tien sont amis de longue date. Voilà le genre de visite qui présage quelque chose de bon. Surtout pour tes affaires. Tu te faufiles parmi tes étalages, prête à le saluer comme il se doit.

-Lothar Duracier, lances-tu le regard moqueur, quel honneur.

Tu l'aimes bien Lothar, au fond. Un guerrier comme ton père. Un guerrier qui a du goût puisqu'il a pris l'habitude de venir se fournir dans ta boutique. Et un guerrier avec qui tu aimes croiser le fer, entretenant ainsi tes compétences en la matière, bien loin d'égaler les siennes, cependant. Rien de quoi te frustrer, tu n'as guère eu d'éducation halde en dehors de ce que ton père t'a appris. Assez pour que tu puisses te défendre et survivre, mais pas assez pour venir à bout de Halds entraînés. Cependant, tu es tout de même assez fière de cette caractéristique, même si beaucoup de Luspiens ne le comprennent pas. Être de sang-mêlé a ses avantages et ses inconvénients.

-Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Lothar Duracier
avatar
Messages : 1266
Avatar et crédits : Hanry Cavill by Lemon Tart
Admin - Guerrier
Admin - Guerrier



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine] Jeu 19 Avr - 3:25

Le voyage jusqu'à Zázrak prend quelques jours à partir de là où vous êtes.  Il vous faut longer les montagnes parce qu'à cheval les routes y sont impraticables, mais tu préfères toujours cela ainsi.  C'est peut-être la première fois que tu as à t'y rendre de ce côté, vers l'intérieur des terres, toi qui a si peu quitté le sable et le roc de ton désert.  Il a fallu convaincre Ràn, le détour n'a pas été cautionné par le Dagda, sauf qu'à ce stade, tu t'en fiches un peu.  Ton épée, ta partenaire fidèle et toujours fiable, a rendu l'âme pendant l'exploration de la caverne.  Un guerrier ne peut aller désarmé.  Poignards et autres coutelas sont nombreux à ta taille, sous tes vêtements, mais tu es agacé.  Très agacé.  Si ce n'avait été de l'entêtement de cette stupide apprentie shaman, tu n'aurais pas à faire tout ce chemin.  Ton épée n'aurait jamais été brisée.  Tu les avais bien prévenus qu'il ne fallait pas mettre en colère les esprits en entrant dans cette grotte et qu'il était plus sage de les laisser dormir là où ils étaient.  Colère te prend quand tu songes à cette suite d'événements et ton dos qui a subit tout le choc de l'atterrissage quand tu as été propulsé par le golem contre les parois de la caverne te fait souffrir.  Tu fais donc l'entièreté du voyage silencieux et fâché.  Contre ce boulet qu'on t'a posé entre les pattes, mais aussi contre toi-même.  Il est humiliant de voir sa lame brisée, peu importe les excuses.  Et il n'est pas question que qui que ce soit d'autre qu'une personne ne connaissance ne tente de la ramener à la vie.  Et si tu ne peux pas avoir celle-ci de nouveau, il t'en faut une nouvelle et tu ne fais pas confiance à n'importe qui pour forger tes armes.  C'est pour ça que tu dois aller à Zázrak coûte que coûte, peu importe ce qu'en pense mademoiselle casse-pied.

Arrivé à destination, tu la cases dans une auberge en lui interdisant de sortir sous peine de l'égorger à ton retour si tu apprenais qu'elle est sortie vagabonder et tu prends le chemin de la forge d'une personne bien connue de toi-même : Alwine Sörn.  Bien que née en territoire Luspa, son père est un illustre Guerrier de ta tribu.  Les mariages inter-tribus sont plutôt rares, mais dans ce cas-ci il s'agit d'un heureux mélange.  La jeune femme, bien que teintée par son éducation luspienne, allie le savoir faire de cette tribu, mais aussi quelques valeurs fondamentales de la tienne, ce qui rend ses armes d'une valeur et d'une qualité inestimable.  Si quelqu'un peu sauver ton épée, c'est elle et personne d'autre.

« Sörn, range-moi ce sourire, ça ne te va pas bien du tout.  J'ai du travail pour toi. »

Tu détaches le paquet que tu portais sur ton dos et le déballe pour découvrir ton épée, ébréchée et cassée en deux pour avoir briser l'un des orbes du golem.  Tu lui désignes les dégâts, l'air un peu grognon.

« Elle s'est cassée contre un golem.  Je ne sais pas si c'est la magie ou le choc qui est responsable.  Cette lame, c'est toi qui me l'a forgée il y a deux ans.  Si quelqu'un peu la restaurer, ce doit être toi. »

Tu grognes, tellement en colère de voir cette arme de belle facture abîmée, détruite, réduite à si peu de choses alors qu'elle était si splendide autrefois, son pommeau  se fusionnant avec perfection dans ta main.  Tu n'en veux pas une autre.  « Elle était parfaite, l'équilibre balançait bien, elle n'était pas lourde sans être trop légère et jusqu'à présent rien n'était venu à bout de son tranchant. »

_________________

  Je ne suis pas là pour écouter les jérémiades d'une femme

  (c) Lothar Duracier
Revenir en haut Aller en bas
Alwine Sörn
avatar
Messages : 68
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine] Lun 23 Avr - 23:32

Le sérieux du guerrier. C'est presque comme s'il t'a manqué. Un guerrier que ton père encense, lui-même ami avec le père de ce dernier. Tu le sais, au fond de toi, qu'il espère certainement te voir marier avec lui. Mais autant tu songes à beaucoup de choses, autant rien ne tourne autour d'un quelconque mariage. Pour le moment, en tout cas. Tu as trop à faire avec ton travail. Tes idées affluent, tu ne cesses de chercher de nouvelles techniques à appliquer à tes créations pour les rendre encore plus grandioses. Après Lothar Duracier... c'est un bon morceau. Si les Halds sont plus réservés, tu as hérité de l'esprit plus ouvert de ta mère Luspienne et l'idée de manger un bout de l'homme ne te repousse pas. Mais alors, pas du tout. Enfin, tu reprends tes esprits pour un air plus concentré et professionnel lorsqu'il explique le but de sa visite. Et c'est avec un réel effarement que tu contemples les restes de ton épée, brisée en morceaux. Tu mets ton cœur, ton âme, dans ton travail. Chaque œuvre présentée ici est le résultat de ton dur labeur, d'une profonde réflexion et un morceau de cette perfection que tu recherches. Tu ne vends que de la qualité. L'erreur n'est guère permise. Tu préfères jeter ce qui ne te convient pas pour ne garder que la création qui pétille sous tes yeux. Cette lame, c'était une bonne lame. Une excellente lame. Souple, rapide. Pas trop lourde, robuste. Le genre d'épée que les guerriers aiment. Et là voilà, brisée en morceaux, comme les étoiles qui parsèment le ciel. Tu la contemples avec une profonde tristesse, effleurant d'un doigt nostalgique les miettes qu'il en reste. Un autre guerrier que Lothar subirait tes foudres. Comment ose-t-il traiter son arme ainsi ? Mais tu le sais soigneux, et tout aussi agacé que toi de voir une telle œuvre ainsi brisée. Si l'arme a été brisée, c'est pour une raison bien précise.

-Que s'est-il passé ? murmures-tu la voix douloureuse, n'osant la quitter des yeux.

Tu as besoin de savoir. Cela n'apportera pas grand chose à ce que tu pourras en faire mais tu as besoin de l'entendre te dire qu'il n'y a pas eu d'autres solutions. Et qu'elle s'est brisée en accomplissant quelque chose de grandiose. Tu pousses un profond soupire avant de relever la tête et de croiser à nouveau le regard de Lothar, l'air empli de gravité.

-Il manque des bouts, expliques-tu en parfaite professionnelle. Tu as presque tout récupéré mais certains morceaux sont perdus. Si tu veux que je te la refasse, sache que ça va me prendre du temps et qu'elle sera un peu différente. Si tu es pressé, pars plutôt sur une nouvelle arme parmi celles exposées.

Elle n'est pas irréparable. Toutes les armes se réparent. Mais, même réparée au mieux, elle ne sera jamais telle qu'elle a été. Ni mieux, ni moins bien. Juste différente. Tu jauges l'arme d'un œil critique. Si tu te fies à ton instinct, à ton savoir et à ton expérience, tu en as pour une bonne partie de la nuit et de la journée de demain. Heureusement, tu n'es pas une grosse dormeuse. Il pourra la récupérer demain en fin de matinée si tu t'y mets rapidement. Tu as suffisamment d'avance pour te focaliser sur une urgence. Et tu lui dois bien ça.

-Si tu t'y absolument à la récupérer, elle sera prête demain en fin de matinée. Je peux aussi t'offrir l'hospitalité pour la nuit dans ce cas.

Une occasion aussi de se retrouver un peu. Sur les routes et toi restant à Zàzrack, vous n'avez guère le temps de vraiment échanger des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Lothar Duracier
avatar
Messages : 1266
Avatar et crédits : Hanry Cavill by Lemon Tart
Admin - Guerrier
Admin - Guerrier



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine] Sam 5 Mai - 17:00

Tu as le cœur brisé, cette lame que tu affectionnes tant est rompue.  Ta fidèle amie est en morceaux. La douleur qui perce dans la voix de la forgeronne n'est même pas aussi forte que celle qui comprime ton propre cœur.  Et la rancœur est grande contre Ràn, ce résultat des choses est entièrement de sa faute.  Ne les avais-tu pas prévenu que c'était une mauvaise idée que de descendre dans cette cave, qu'il aurait mieux valu s'en abstenir?  Mais personne ne t'a écouté, trop désireux de se défaire des visions qui habitaient leurs rêves, quitte à mettre en danger le reste des terres de Nòtt.  Un tel égoïsme est sidérant pour toi, les Halds vivant en harmonie et en pensant d'abord et avant tout au bien commun plutôt qu'au bien individuel.

« Tu as entendu parlé des vagues de rêves qui ont frappé?  Je me suis rendu dans une cave en compagnie d'un groupe de rêveurs où nous avons dû affronter un golem.  J'étais l'unique guerrier et le seul moyen d'éliminer ce monstre.  Sacrifier mon arme était l'unique option et encore, je ne savais pas ce qui arriverait. »

Le devoir t'a poussé à protéger les membres du groupe, toi qui étais le plus apte à le faire, mais ton cœur saigne en voyant les résultats.  Tu as un mauvais pressentiment par rapport à toute cette histoire.  Quelque chose de mauvais se prépare et les répercussions seront grandes, tu le sais.

« Je ne suis pas pressé, pas exactement.  Je devrais être en route vers Zaldi, mais il était impossible que je quitte les terres luspiennes sans faire le détour par Zázrak, les choses en l'état.  Je savais que tu pourrais faire quelque chose ou sinon, au moins je trouverais une épée de bonne facture en remplacement chez toi.  Mon arme est l'extension de mon bras, je ne fais confiance qu'à tes talents pour en fabriquer une qui réponde parfaitement à mes attentes. »


Tu pousses un long soupir, non loin, tu as Ràn cette imbécile qui attend.  Tu vas devoir resserrer ta surveillance.  Elle serait capable d'abuser de la malchance des Luspiens pour planifier de mauvais coups celle-là.  Elle t'agace profondément, mais tu n'avais pas le choix de l'emmener avec toi.  Déjà que ton expédition jusqu'ici risque d'être réprimandée, ce serait pire si tu n'avais pas pris l'apprentie shaman avec toi.

« Je veux bien accepter ton hospitalité, néanmoins… » Tu soupires à nouveau, exaspéré rien qu'à l'idée de parler d'elle.  Elle te pourrit nettement trop la vie. « Je suis venu avec quelqu'un.  Une Dunienne fort désagréable qui a juré de me rendre l'existence aussi pénible que faire se peut.  Je suis affecté à sa surveillance, c'est une horrible vipère. »

_________________

  Je ne suis pas là pour écouter les jérémiades d'une femme

  (c) Lothar Duracier
Revenir en haut Aller en bas
Alwine Sörn
avatar
Messages : 68
Je suis à : Zàzrack
Avatar et crédits : Jasmine Sanders & Eris
Forgeron
Forgeron



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine] Jeu 17 Mai - 14:26

Oh que oui. Tu as eu écho de ces rêves étranges. Tu ne les as pas subi et peu sont les Luspiens qui les ont vécu, mais parmi tes clients, nombreux sont ceux à t'avoir relater ces rêves perturbants, allant même jusqu'à les empêcher de dormir. Tu les as d'ailleurs un peu envié, l'espace de quelques secondes, surtout curieuse de connaître ces effets. Puis tu t'es rappelée que tu es bien mieux ici, chez toi, à forger tes épées pour des guerriers comme Lothar qui sauront mettre un terme à ces phénomènes inexplicables. Ton rôle est de leur procurer les meilleures armes pour qu'ils soient encore plus efficaces sur le terrain. Par ton travail, tu participes à la préservation de la population de Nòtt et tu en es très fière. Et au vue de ce que te racontes Lothar, tu sais que tu n'aurais pas fait le poids face à un Golem. Tu es bien moins entraînée que Lothar, même si tu es plutôt fière de ton adresse au combat. Mais si Lothar s'en est difficilement sorti, tu sais que l'issue aurait été pire pour toi.
Tu es, toutefois, honorée par cette confiance qu'il te porte et, gênée, tu détournes les yeux en haussant les épaules, l'air nonchalant.

-C'est pas la peine de me flatter pour que je te forge quelque chose, Duracier. Tant que t'as les moyens, bougonnes-tu.

Bien évidemment, c'est archi faux. Dans le cas de Lothar, tu fais une légère entorse à tes sous. Son père est un fidèle ami du tien et tu connais le guerrier depuis un moment. Tu es prête à lui donner une arme s'il te la demande. Mais ça, tu ne vas pas le dire. Tu as toujours été très maladroite pour exprimer tes émotions, surtout lorsque tu es touchée par quelqu'un. Bien heureusement, il finit par changer de conversation et tu en es soulagée. Les compliments c'est franchement pas ton truc.

-Tu es toujours le bienvenu. Malheureusement mon père est absent, il aurait été heureux de te voir. Restez donc chez moi, toi et ta vipère. Mon hospitalité s'étend à tout ceux que tu m'amèneras, aussi désagréables soient-ils.

Tu ne vas pas te déshonorer en refusant l'entrée d'une inconnue que Lothar dépeint sombrement. Tu ignores bien le lien qui les unit tous les deux mais, visiblement, ce n'est pas l'amour fou. Quoiqu'il en soit, tu as une réputation à préserver et si tu offres l'hospitalité, ton rôle est que chacun soit bien accueilli dans ta demeure. Alors tu balaies ce contretemps d'un geste de la main évasif.

-Bon, dans ce cas autant nous mettre au travail. Je vais reprendre tes mesures et ensuite, nous passerons à la pratique.

Un sourire carnassier orne soudain tes lèvres.

-Père est parti depuis un moment et je n'ai eu personne avec qui croiser le fer. Si je dois la reforger, je vais devoir prodiguer quelques changements... une personne n'est jamais la même entre deux visites.

Sur ce tu attrapes un mètre et commence à prendre quelques mesures, demandant à Lothar de prendre plusieurs postures. Tu commences par la longueur de son bras, allant de l'épaule à la main, puis de l'épaule au bassin. Ensuite tu lui attrapes la main, examine avec attention chacun de ses doigts, ton œil expérimentant saisissant d'un œil les quelques informations. Enfin, tu lui tends une épée et lui demande de faire quelques bottes avec avant de hocher la tête, l'air satisfait. Tu finis de noter la dernière mesure à ton carnet. Puis tu attrapes toi-même ton épée et désigne la porte menant sur la petite cour à l'extérieur.

-Tu es prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Lothar Duracier
avatar
Messages : 1266
Avatar et crédits : Hanry Cavill by Lemon Tart
Admin - Guerrier
Admin - Guerrier



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine] Jeu 7 Juin - 2:53

Il n'est pas question de flatterie. Soit, qu'elle l'interprète ainsi. Tu reconnais simplement son talent et la confiance que tu as en ses talents est forte. Rien de plus, ni rien de moins. Quant à avoir les moyens de t'offrir une épée, tu sais très bien les avoir. Tes possessions ne sont pas nombreuses, mais tes contrats de guerrier t'ont rapporté de belles récompenses et tu sais très bien qu'il y en a certainement là-dedans pour plaire à Alwine. Tu la connais assez bien pour cela, après tout tu ne fais affaire qu'avec elle, à moins d'un besoin extrêmement urgent. Parfois, cela ne peut attendre le déplacement jusqu'en territoire luspien, à tes plus grands regrets. Le territoire n'est pas immense, mais les distances sont parfois trop longues à parcourir pour que le détour soit possible. Cette fois, en vérité, il s'agit d'un véritable caprice. Jamais tu n'aurais dû faire le chemin jusque là-bas, c'est extrêmement loin de Zaldi, mais tu refuses de retourner là-bas sans une épée de bonne facture. Il est déjà pénible d'avoir comme partenaire constant Ràn, si en plus tu dois supporter une mauvaise lame…

Enfin, tu es là, c'est l'important et rapidement, Alwine prend tes mesures. Tu ne t'interroges pas trop, même si tu songes que depuis le temps, elle devrait savoir à peu près quelles sont tes mensurations. Elle sait mieux que toi ce qu'elle doit faire pour réparer ton arme alors tu la laisses faire en silence. Du moment que tu peux la récupéré, tu es content. Tu n'en demandes pas plus. Quand elle te demande de lui faire la démonstration de quelques bottes, tu t'exécutes sans discuter. Un exercice facile, presque relaxant pour toi. Un sourire espiègle passe toutefois sur ton visage quand elle se propose comme adversaire contre toi.

« Je suis toujours prêt à te botter les fesses oui, » ricanes-tu avec un sourire amusé. Tu la suis jusqu'à la cour et dès qu'elle te fait face, tu passes à l'attaque. La lame siffle dans l'air avec un son différent de la tienne. Tu vises exprès à côté de sa tête, l'air concentré. Tu ne veux pas la blesser et tu voulais seulement l'effrayer un peu avant de passer aux choses sérieuses. C'est aussi une façon de t'ajuster à cette arme qui t'est étrangère.

« Pas mal, mais ça n'a rien à voir avec ton talent Sörn, ne me dis pas que tu as perdu un peu la main à la forge, » lâches-tu sur un ton rempli de réflexion. Tu t'écartes de quelques pas pour parer toute passe qu'elle pourrait entamer à ton égard. « Tu m'as l'air un peu rouillée en effet, en échange du couvert et du gîte, je t'entraînerai tous les soirs. » Et tu charges cette fois avec la réelle intention de porter ton coup. Ces premiers jeux innocents sont désormais terminés.

_________________

  Je ne suis pas là pour écouter les jérémiades d'une femme

  (c) Lothar Duracier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine]

Revenir en haut Aller en bas
 
Reforgée sera l'épée qui a été brisée [Lothar & Alwine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» « La mission sera accomplie et le mandat respecté », affirme Michel Martelly
» GERARD ROUZIER, INGÉNIEUR OU GERVAIS CHARLES AVOCAT QUI SERA LE PREMIER MINISTRE
» SWTOR sera telechargeable digitalement que sur EA Origin.
» Demain sera toujours un autre jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres de Nòtt :: Continent :: Chaîne montagneuse Mirn :: Zázrak-
Sauter vers: